SCP-259-FR
notation: +8+x

Objet # : SCP-259-FR

Niveau de Menace : Bleu

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-259-FR doit être confiné sur le Site-Teth, dans un enclos grillagé de 2x4m. Le grillage de celui-ci doit être rigide et ne doit pas permettre le passage d'objets de taille supérieure à 10mm. En outre, sa hauteur doit être supérieure à deux (2) mètres. Un circuit électrique branché sur un générateur de Potentiel 120 Volts et d'Intensité 2 Ampères doit être laissé ouvert, avec le bout des deux fils placés dans l'enclos, contre le grillage.
Lorsqu'il se présente sous sa forme regroupée, SCP-259-FR doit être nourri une fois par jour, avec une quantité standard de croquettes pour chiens de poids supérieur à 60 kg. Aucune autre précaution n'est nécessaire.
Lorsque SCP-259-FR se présente sous une forme partiellement ou totalement fragmentée, la position de chaque instance de SCP-259-FR-1 à X doit être constamment surveillée par un système de caméras. Toute nouvelle combinaison d'instances doit être identifiée, isolée du reste de l'objet le temps de définir ses propriétés anormales éventuelles, et replacée dans l'enclos. Son comportement ainsi que ses propriétés physiques anormales (si elles existent) doivent être reportés dans l'Annexe 1 du Document 259-FR-01.

Du fait de son comportement amical, SCP-259-FR peut être utilisé comme chien sauveteur lors d'opérations de la Fondation impliquant la possibilité d'un sauvetage en mer, pour peu qu'il soit dans sa phase totalement regroupée depuis moins de 72 heures. Autorisation suspendue suite à l'incident 259-FR-01, cf Addendum 259-FR-1.
Du fait de son comportement amical, SCP-259-FR peut être utilisé comme un chien normal dans le cadre d'opérations sur le terrain de courte durée (moins de trois jours) pour exécuter des missions variables en fonction de la forme sous laquelle il se présente au moment de l'affectation (voir Addendum 259-FR-1). Cette autorisation n'est valable que si l'anomalie se présente sous sa forme regroupée depuis moins de 72 heures au moment du début de l’opération.

Description : SCP-259-FR semble être une intelligence artificielle composée de plusieurs dizaines de milliers de cellules formant autant de tétraèdres réguliers, désignées SCP-259-FR-1 à 99 selon leur spécialisation, pouvant s'assembler entre elles et se séparer à volonté selon un grand nombre de configurations possibles. Chaque instance de SCP-259-FR-1 à 99 mesure 12,0 mm de côté, pour un volume de 107 mm³.
Ces instances sont classées en fonction de leur spécialisation au sein de SCP-259-FR, qui détermine également leur localisation au sein de l'ensemble lorsque celui-ci est complet. Une liste détaillée des différentes instances de SCP-259-FR est disponible dans le document 259-FR-01, joint au dossier. Chaque instance est parfaitement interchangeable avec toute autre instance du même type dans la structure.
Les instances composant SCP-259-FR fonctionnent également indépendamment les unes des autres, l'entité alternant régulièrement entre ses formes regroupée et totalement fragmentée. La durée habituelle d'une forme est d'environ quatre jours, donnant des cycles d'environ 8 jours et demie (qui incluent des phases de transition entre ces deux formes d'une durée d'environ 6 heures à chaque fois).

Lorsqu'il est en un seul morceau, SCP-259-FR prend toujours généralement (cf Addendum 259-FR-1) la forme d'un chien dont le gabarit et la forme évoquent la race terre-neuve, et répond alors au nom de Laïka. Son comportement est alors considéré comme normal pour un chien terre-neuve classique, l'entité passant le plus clair de son temps à rester allongée sur le sol comme si elle dormait, semblant attirée par l'eau, et ressentant visiblement un besoin impérieux de sauver toute personne qu'elle estime courir un risque de noyade. Bien que n'étant pas organique, l'instance exprime également le besoin d'être nourrie comme un terre-neuve normal. Il est supposé que cette nourriture fournit l'énergie nécessaire à l'activation de ses effets anormaux.
Outre la nature des connexions entre ses instances, l'anomalie principale de SCP-259-FR réside dans le fait qu'il perturbe les processus d'échanges thermiques à sa proximité immédiate1, diminuant la conduction thermique du milieu à un niveau proche de 0 au contact de l'entité et croissant en fonction de l'expression $\frac{1}{distance^4}$ jusqu'à atteindre sa valeur normale au bout d'environ 15 mètres. Cet effet n'existe pas lorsque SCP-259-FR est sous forme totalement fragmentée, mais est produit sporadiquement par des regroupements de quelques dizaines à centaines d'instances de SCP-259-FR-1 à 99. Il est estimé que la présence de cet effet devient permanente lorsqu'un regroupement d'instances dépasse les 1200 entités, bien qu'il soit alors moins puissant que lorsque l'entité est sous forme totalement regroupée.

Du fait de cet effet anormal, les personnes secourues par SCP-259-FR sont temporairement protégées de l'hypothermie provoquée par une immersion de longue durée dans un milieu froid tel que la neige, l'eau de l’océan (à des latitudes élevées et/ou en hiver) ou encore la banquise polaire. Il est par contre nécessaire de sortir au moins partiellement le sujet du champ d'action de l'anomalie pour pouvoir ramener sa température corporelle à un niveau normal.
L'anomalie de SCP-259-FR peut également être utilisée pour protéger des objets ou êtres vivants d'une trop forte chaleur, à condition de rester dans le champ d'action de l'anomalie thermique.

Il est à noter que retirer un des tétraèdres constituant SCP-259-FR lorsque celui-ci se trouve sous sa forme totalement regroupée provoquera immédiatement l'interruption de toutes ses fonctions, et ce jusqu'au retour de l'instance à sa place initiale. Au bout de quelques minutes, si l'instance n'est pas revenue à sa place, des instances de SCP-259-FR-2 se dirigeront vers l’élément manquant pour le ramener vers SCP-259-FR.

Lorsque SCP-259-FR est sous sa forme fragmentée, les instances de SCP-259-FR-1 à 99 adoptent des comportements variés en fonction de leur spécialisation dans la forme regroupée. Ceux-ci sont détaillés dans le document SCP-259-FR-01.

SCP-259-FR prend également parfois des formes dites semi-regroupées, composées d'un nombre d'instances variant de 8 à plus de 8000. Ces formes adoptent des comportements variés en fonction du nombre d'instances qu'elles contiennent et de la nature de ces dernières, ce dernier paramètre étant bien plus impactant sur de petits ensembles (en particulier ceux composés de moins de 100 instances). Celles-ci ne durent jamais plus de quelques heures, et la raison pour laquelle SCP-259-FR se présente parfois sous cette forme est inconnue. Les différents comportements de ces instances semi-regroupées sont détaillés de manière non-exhaustive dans le document SCP-259-FR-01.

Rapport de Découverte : Le 12/11/20██, la FIM Gamma-6 ("Amuse-gueule des Profondeurs") fut envoyée au large de l'île de Terre-Neuve pour récupérer l'objet anormal désormais classifié SCP-████. Lors de l’opération, plusieurs membres de la FIM furent projetés dans l'eau. SCP-259-FR fut repéré environ 10 minutes plus tard, alors qu'il approchait de l'Agent ██████ pour le saisir et le ramener vers un bateau sur lequel se trouvait une famille de 4 personnes, confirmée par la suite comme étant les propriétaires de SCP-259-FR. Finalement, SCP-████ fut confiné avec succès au bout de 2 heures, et les agents secourus par SCP-259-FR récupérés. La nature visiblement anormale de SCP-259-FR - notamment le fait que les agents secourus par l'entité n'aient pas autant souffert du froid qu'ils ne l'auraient dû au vu de la température de l'eau - poussa la FIM Gamma-6 à conduire ses propriétaires au Site-221 pour interrogatoire.

Suite à cet entretien, la mémoire des propriétaires de SCP-259-FR fut effacée, et ces derniers relâchés. Samuel Fisher fut retrouvé à San Fransisco et interrogé par la FIM Gamma-13 ("Gardiens des Lois d'Asimov"). L'interrogatoire confirma qu'il travaillait bien au département Recherche et Développement d'Anderson Robotics, mais ne permit pas à la Fondation d'obtenir de nouvelles informations sur ce Groupe d’Intérêt. Fisher confirma que SCP-259-FR était un prototype n'ayant pas donné suite à la commercialisation du fait de son coût trop élevé.
En remerciement de sa coopération, Fisher eut le droit de choisir entre les cellules de la Fondation et un retour à la vie civile après effacement de sa mémoire, et prit la seconde option. Les rapports de l'Agence de Renseignement à son sujet indiquent qu'il n'a pour l'instant pas été recontacté par ses anciens employeurs ou par d'autres Groupes d’Intérêts connus.

Addendum 259-FR-1 : Incident 259-FR-01
Le 21/12/20██, SCP-259-FR, alors sous sa forme fragmentée, se recomposa en prenant une forme inhabituelle : au lieu d'un chien de race terre-neuve, l'entité s'agença en chien Saint-Bernard. Son comportement durant le temps qu'elle passa sous cette forme2 s'adapta pour devenir celui d'un chien saint-bernard classique. L'effet se reproduisit au cours des deux cycles suivants et les procédures d'utilisation de SCP-259-FR furent temporairement élargies au domaine de la haute-montagne. Le phénomène est toujours en attente d'explications, la principale théorie avancée à ce jour étant qu'en tant que prototype, la programmation de SCP-259-FR n'est pas parfaitement stabilisée, ce qui provoquerait ces irrégularités.
Note : cette théorie est également celle avancée pour expliquer l'apparition apparemment aléatoire de formes partiellement regroupées, mais ne peut pas être vérifiée étant donnée qu'il n'a pour l'instant pas été possible d'accéder au programme des entités composant SCP-259-FR.
Une autre théorie plus récente suppose que [DONNÉES SUPPRIMÉES, ACCRÉDITATION DE NIVEAU 4/259-FR REQUISE] (cf Document 259-FR-01), mais demeure encore incomplète.
Depuis cet incident, SCP-259-FR a pris les formes suivantes :

  • Saint-Bernard : 6 occurrences
  • Terre-Neuve : 137 occurrences

Addendum 259-FR-2 : Rapport d'Incident S221-259-01
Le 12/12/20██, le Site-221 fut attaqué par un groupe armé d'environ cinquante personnes, identifiées par la suite comme des membres du Groupe d’Intérêt hostile connu sous le nom de "L’Église du Dieu Brisé". L'assaut fut repoussé, occasionnant un bilan de ██ morts parmi les rangs de la Fondation et ██ morts parmi ceux des assaillants. Aucun survivant ne put être capturé, mais l'un des corps fut clairement identifié comme étant celui de Georges Fresey, le frère du propriétaire de SCP-259-FR. Une FIM fut immédiatement envoyée au [SUPPRIMÉ] pour intercepter Daniel Fresey, mais celui-ci avait déjà quitté les lieux depuis plusieurs jours, ainsi que sa famille. Le suspect est toujours en fuite, et a été placé en priorité de recherche Bravo.

Addendum 259-FR-3 : Aspects microscopiques de SCP-259-FR
Les aspects microscopiques de SCP-259-FR sont détaillés dans le document SCP-259-01

Addendum 259-FR-4 : Mise à jour du ██/██/████
Reclassification des niveaux de sécurité de SCP-259-FR tel que demandé par le Dr. Rousset. Transfert du dossier refusé par Fabien Guernier, directeur du Site-Teth, la demande ayant été jugée inappropriée.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License