SCP-258
notation: +1+x
frog.jpg

SCP-258 avant confinement à █████████, Maine

Objet #: SCP-258

Classe: Sûr

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-258 doit être confiné dans une chambre de stockage classique avec serrure digitale accessible uniquement sur autorisation du Directeur du Site 15. SCP-258 doit être stocké dans un bassin de 2m x 2m qui doit être vidé deux fois par semaine par des membres du personnel de classe D formés. Le personnel en contact avec SCP-258 doit être relevé pas moins de deux fois par mois. Utiliser SCP-258 ne cause aucun dommage direct de quelque façon que ce soit, toutes les personnes l’ayant utilisé exprimerons l’envie de recommencer, au travers des sentiments de nostalgie ou d’excitation. Tous les membres du personnel ayant interagit avec SCP-258 devra se soumettre à un examen pour déceler une possible instabilité mentale sous-jacente.

Depuis l’Incident 258-1, le personnel d’entretien doit être équipé de tenues de protection contre les matières dangereuses lorsqu’il interagit avec SCP-258.

Description: SCP-258 a été découvert à ██████████, Maine après que les rumeurs colportées par des enfants sur une « grenouille sauteuse triste » dans la cours de l’école primaire locale eut été confirmée par les parents. L’agent F███ confirma la nature de l’objet et le personnel de la Fondation y installa une réplique sans incident.

SCP-258 semble être une simple attraction de parc pour enfants, créé pour être utilisé par des enfants en âge d’aller en école primaire et dessiné comme une grenouille stylisée possédant deux poignées de part et d’autre de sa tête. SCP-258 possède deux grand yeux blanc laiteux qui laissent couler de la peinture blanche le long de son visage, comme s’il pleurait. De nombreuses tentatives pour retirer la substance ont été effectuées mais aucune ne semble être efficace : la peinture verte est soumise aux mêmes effets que de la peinture traditionnelle et il est facile de la retirer avec les produits et techniques appropriés, alors que les tentatives pour retirer la substance blanche (désignée SCP-258-1) se sont soldées par des échecs, elle disparaît juste avec le temps.

SCP-258 est constamment en train de ‘‘pleurer’’ SCP-258-1 à un flux d’environ 0.12 litre par heure. Lorsqu’un sujet s’assied sur SCP-258, saisit des poignées et commence à se balancer d’avant en arrière, il déclarera ressentir un sentiment de paix et de satisfaction ; les yeux vont alors relâcher SCP-258-1 de manière plus importante en fonction des effets de SCP-258 sur l’humeur du sujet. Bien que la substance ne puisse pas être retirée de SCP-258 quand le siège est vide, il reste à l’état liquide quand l’objet est utilisé et tombe alors sur le sol. Après analyse de SCP-258-1, les résultats ont indiqués qu’il était composé de peinture blanche, de larmes humaines et de sécrétions de Ouaouaron. La méthode avec laquelle SCP-258 produit SCP-258-1 reste inconnue. Les effets directs de SCP-258 n’affectent pas le sujet tant que celui reste assit, bien que de nombreux sujets souffrant de symptômes dépressionnaires ont indiqué une réminiscence de l’effet positif ressenti, comme une sorte de "bouffée d’oxygène" reçue pendant l’utilisation de SCP-258.

L’usage à répétition de SCP-258 semble diminuer les effets produits sur le sujet ; l’Agent W████████ a dû être maîtrisé par la force avant de reprendre le contrôle de lui-même. L’utilisation de SCP-258 par des sujets psychologiquement instables est inconnue, en attente de l’approbation pour d’autres tests, mais il est probable qu’elle conduirait SCP-258 à produire une quantité incontrôlable de SCP-258-1.

Addendum 258-1: Suite au suicide de D-3354 après être entré en contact avec SCP-258 à des nombreuses reprises, les effets d’un contact avec SCP-258-1 ont été réexaminés. Il semblerait qu’un contact continu sans protection avec le fluide transférerait les émotions relâchées pendant l’utilisation de SCP-258 au sujet. Le sujet précédent fut examiné de nouveau et il fut découvert qu’elle se remettait de [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License