SCP-2540
notation: +7+x
2540

Diagramme représentant les conditions quadridimensionnelles nécessaires pour que l'anomalie de SCP-2540 existe.

Objet #: SCP-2540

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2540 doit être confiné dans un container pour objet anormal au Site 81, fermé par un panneau de plexiglas au lieu d'une porte en acier standard. En raison de la nature de SCP-2540, ce container doit être suffisamment grand pour pouvoir contenir cinq (5) sujets humains en toutes circonstances, et les membres du personnel de sécurité doivent être prêts à appréhender les sujets humains apparaissant à proximité de SCP-2540.

En raison de la nature de SCP-2540, toute surveillance par l'intermédiaire de caméras a été jugée inadéquate pour l'observation de SCP-2540, ce qui nécessite une surveillance directe en toutes circonstances. Tout membre du personnel de sécurité présent sur le site est apte à cette tâche.

Aucun membre du personnel ne doit s'approcher à moins d'un (1) mètre de SCP-2540 quelles que soient les circonstances. Le transport de SCP-2540 ne doit être effectué qu'avec des électro-aimants capables de manipuler SCP-2540 afin de modifier sa position dans l'espace.

Description : SCP-2540 est une anomalie temporelle localisée ne pouvant être perçue que sous la forme d'un Citrus aurantiifolia, ou citron. La raison pour laquelle SCP-2540 apparaît sous la forme d'un citron est actuellement mal comprise, de même que l'origine de SCP-2540.

SCP-2540 fonctionne apparemment selon les principes d'un Cylindre de Tipler, un moyen hypothétique de déplacement libre à travers le temps. L'observation initiale de SCP-2540 n'a pas été concluante ; bien que la présence de phénomènes associés avec les principes de Tipler ait été notée, l'absence évidente d'un cylindre infini ou d'un cylindre fini quel qu'il soit se déplaçant à une vitesse extrême remettait cette théorie en question. Il s'agit en effet de paramètres indispensables pour un Cylindre de Tipler.

En 1987, le physicien de la Fondation Alexandre Hilbert émis l'hypothèse que SCP-2540 puisse être la représentation physique d'un cylindre infini existant dans quatre dimensions spatiales ou plus, intersectant la nôtre d'une manière qui le fasse passer pour un citron auprès d'êtres humains. Il est possible d'interagir physiquement avec l'anomalie ; l'effet que cette interaction peut avoir dans les dimensions spatiales supplémentaires est actuellement inconnu. Cependant, les protocoles de sécurité requièrent l'utilisation d'électro-aimants pour toute interaction impliquant SCP-2540, tout contact physique faisant courir le risque d'être affecté par les propriétés de SCP-2540.

Bien que la méthode utilisée pour produire cet effet soit inconnue, la rotation de l'anomalie représentée par SCP-2540 crée un "dragage" de l'espace-temps sur toute sa longueur, capable d'attirer de la matière à l'intérieur du cylindre et de la déposer ailleurs dans l'espace-temps. La théorie actuelle veut que SCP-2540 soit simplement une "fuite" parmi un nombre inconnu d'autres "fuites", ou points d'accès, situés à intervalles irréguliers le long du cylindre, ce qui a pour conséquence de faire apparaître de la matière venant d'autres points d'accès dans la salle de confinement. Bien que ce transfert de matière ne consiste habituellement qu'en un courant d'air, il arrive que des matériaux plus notables apparaissent dans la salle, y compris des êtres humains entiers.

En raison du dragage spatio-temporel créé par SCP-2540, les équipements de surveillance vidéo sont incapables de filmer correctement SCP-2540, provoquant des distorsions visuelles significatives sur tous les enregistrements. Cette propriété ne semble pas avoir d'effet sur la vision humaine.

Entretien 2540-1 : Sujet 2540-Alpha
L'entretien suivant a suivi l'apparition du premier humain près de SCP-2540. Le sujet est un homme adulte d'origine russe, âgé d'environ 47 ans. Le sujet portait initialement un t-shirt à imprimé hawaïen et une paire de shorts, et était amputé d'une partie significative de son corps sous la taille. La blessure semblait avoir été soigneusement refermée, probablement suite à la nature du transfert via le Cylindre de Tipler. Le sujet n'a pas rapporté d'inconfort. Un traducteur a été employé pour faciliter la communication entre l'interrogateur de la Fondation et le sujet.

Interrogateur : Dr. Gregory Bennett
Interrogé: SCP-2540-Alpha, Boris Tanzen, via traducteur
Date de l'entretien : 12/09/1989

Dr. Bennett : Bonsoir, SCP-2540-Alpha. Je suis le Dr. Bennett, c'est moi qui vais mener l'entretien d'aujourd'hui.

SCP-2540-Alpha : Bien, bien, vous avez l'air d'un type sympa. Mais appelez-moi Boris, s'il vous plaît. Est-ce qu'il y a une chance que vous sachiez où sont passées mes jambes, par contre ?

Dr. Bennett : C'est ce que nous essayons de comprendre, M. Tanzen. Pouvez-vous me dire ce que vous faisiez avant de vous retrouver dans la cellule de confinement ?

SCP-2540-Alpha : Bien sûr. Ma femme et moi étions en vacances à Cozumel, et nous venions d'arriver à la plage pour prendre un peu le soleil. Je suis allé au bar commander des boissons… et j'ai demandé un Skinny Limmy, je crois ? Le gars est allé rajouter un citron dedans, et ensuite j'étais ici.

Dr. Bennett : Je vois. Pouvez-vous me dire quel jour nous sommes, M. Tanzen ?

SCP-2540-Alpha : Le… 23 juillet 2045 ? Je crois ?

Dr. Bennett : Avez-vous remarqué quelque chose pendant votre transition vers nos locaux ?

SCP-2540-Alpha : Quelque chose… d'acide ? Ma bouche était acide. Je crois aussi que j'ai surpris quelqu'un.

Dr. Bennett : Vous avez surpris quelqu'un ?

SCP-2540-Alpha : Juste une impression que j'ai eue, comme si quelqu'un m'avait vu et avait été surpris.

Dr. Bennett : Pouvez-vous décrire ce "quelqu'un" ?

SCP-2540-Alpha : *hausse les épaules* Pas vraiment. Peut-être que mes yeux étaient fermés, ou peut-être que je n'aurais pas pu le voir de toutes façons. Difficile à dire.

[FIN DU RAPPORT]

Le sujet SCP-2540-Alpha fut détenu au Site 81 suite à la conclusion de cet entretien, et demeure sous surveillance dans le cadre des recherches concernant la nature de SCP-2540.

Rapport d'Incident 2540-1 : 15/03/1995

Au cours d'un examen de routine de SCP-2540, une distorsion spatiale en formation a été observée près de SCP-2540. Les membres du personnel présents et témoins de l'évènement ont rapporté avoir eu l'impression qu'une grande entité amorphe les regardait à travers la distorsion. Peu après, la distorsion disparut.

Rapport d'Incident 2540-2 : 23/06/1995

Les membres du personnel de la sécurité rapportèrent qu'une nouvelle distorsion spatiale s'était formée dans la salle de confinement de SCP-2540 ; peu après, SCP-2540 déposa un espadon entier dans la pièce. Les membres du personnel de la sécurité rapportèrent avoir eu la même impression que lors de l'incident 2540-1. Peu après son apparition, la distorsion spatiale libéra approximativement trois (3) tonnes de tablettes de pierre comportant des inscriptions gravées dans plusieurs langages inconnus, la majorité d'entre elles s'étant brisées lors du contact avec le sol de la salle de confinement ou en s'entrechoquant les unes avec les autres. Les membres du personnel de la sécurité, ainsi que l'espadon, ne subirent aucune blessure.

Rapport d'Incident 2540-5: 02/11/2001

Suite à plusieurs incidents similaires à celui du Rapport d'Incident 2540-2, des psychologues de la Fondation ont pu déterminer qu'une entité, existant dans quatre dimensions spatiales, tentait de contacter les personnes proches de l'anomalie temporelle et de communiquer avec elles. Par conséquent, des linguistes de la Fondation furent appelés afin de faciliter le contact avec l'entité. Au cours de la distorsion spatiale suivante, une capsule fut envoyée à travers l'ouverture, contenant un code qu'une entité intelligente pourrait utiliser comme base pour communiquer avec le personnel de la Fondation.

Rapport d'Incident 2540-6: 24/02/2002

Au cours de l'observation de SCP-2540, un grand rouleau d'un matériau ressemblant à du papier émergea de SCP-2540. Le rouleau était couvert de plusieurs inscriptions, se présentant comme une tentative de communication en anglais. La traduction la plus vraisemblable est fournie ci-dessous.

Bonjour nombreuses très insignifiantes grasses/moelleuses? créatures amies

J'ai fait tomber cet outil/objet/accélérateur ici parce que je [ILLISIBLE] et ne reviendrai pas pour quelques temps

Espérons qu'il ne sera pas gênant pour vous beaucoup/très souvent?

Mais je nécessite beaucoup [ILLISIBLE] pour le régler à cet endroit

Je suis pardonné? qu'il intersecte votre malencontreux univers

Potentiellement il sera transféré vers un endroit différent/banane?1

Cependant il n'est pas probable que je retourne/existe/continue? Quelque chose de différent/plus gros sera là pour le déplacer

Peut-être que vous ne vous en rendrez pas compte [ILLISIBLE]2 vous vous en rendrez probablement compte

Merci et désolé !

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License