SCP-2520
notation: +1+x
blank.png

Objet # : SCP-2520

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Toutes les instances de SCP-2520-2 doivent être supprimées immédiatement après leur apparition. Des amnésiques doivent être administrés à l'ensemble des parties, des clercs et des membres de la cour ou de l'organisation affectée, ainsi qu'à tous les autres individus impliqués. Après cela, toute motion ou autre élément procédural adressé à la cour ou l'organisation affectée qui pourrait la conduire de n'importe quelle manière à mettre de côté sa décision initiale, la modifier ou empêcher sa mise en application doit être surveillée à la recherche de toute influence anormale. Mise à jour du 13 avril 2015 : Afin de simplifier les efforts de confinement, le contenu des instances de SCP-2520-2 doit être appliqué, tant que cela est compatible avec la normalité. Cela peut par exemple être réalisé :

  • En modifiant subrepticement la décision originale.
  • En faisant en sorte que l'une des parties fasse appel de la décision initiale ou demande sa cassation lorsque cela est possible, puis en faisant en sorte que la cour ou l'organisation accueille l'appel ou la cassation.
  • En causant des changements législatifs ayant un effet similaire à celui d'une instance de SCP-2520-2.
  • En faisant en sorte que les parties agissent en accord avec l'instance de SCP-2520-2 et renoncent aux droits induits par la décision initiale.

Description : SCP-2520 est un phénomène par lequel les décisions de cours, de gouvernements et d'organisations internationales sont cassées par une cour d'appel ou un tribunal administratif non-existant désigné SCP-2520-1. SCP-2520-2 désigne collectivement toutes les décisions de SCP-2520-1.

Les instances de SCP-2520-2 affirment juger d'un appel prétendument déposé par l'une des parties ou, dans de rares cas, par une personne, un objet ou un concept n'étant pas une partie au sein de la procédure. Que la décision initiale ait pu faire l'objet d'un appel ou non ne semble pas avoir d'importance. Dans tous les cas connus, les instances de SCP-2520-2 accueillent la demande de l'appelant.

Les instances de SCP-2520-2 apparaissent spontanément dans la cour ou l'organisation affectée dans les deux mois après la notification aux parties de la décision initiale. Durant la période entre le rendu de la décision initiale et l'apparition de l'instance de SCP-2520-2, la première ne sera pas appliquée ou rendue publique, même dans des situations où cela serait requis par la loi ; les appels non-anormaux ne seront pas reçus.

Les instances de SCP-2520-2 sont généralement conformes au langage, au format et à la structure habituels de la décision de la cour ou de l'instance administrative du pays ou de la région où elles se manifestent. Cependant, les règles procédurales sont globalement ignorées, et les déviations du droit précédent ou positif sont communes.

SCP-2520-1 est identifié par un nom différent pour chacune des instances de SCP-2520-2. Les noms contiennent généralement le terme "spécial" ou un terme différent ayant un sens similaire. Les membres de SCP-2520-1 ne sont jamais nommés dans les instances de SCP-2520-2. Aucune opinion dissidente ou concordante n'a jamais été rapportée.

Les instances de SCP-2520-2 causent un effet mémétique sur tous les individus impliqués dans les cas initiaux, ainsi que sur tous ceux ayant connaissance des règles procédurales applicables. En prenant connaissance de SCP-2520-2, ces individus croiront que :

  • SCP-2520-1 est une cour ou une agence étatique réelle, et que ses décisions sont contraignantes.
  • La décision initiale pouvait faire l'objet d'un appel devant SCP-2520-1, et que cela a été le cas. Bien que les parties n'aient aucun souvenir d'avoir interagi d'une quelconque manière avec SCP-2520-1, elles ne considéreront pas cela préoccupant.
  • SCP-2520-2 ne contrevient à aucun précédent et n'est pas particulièrement déraisonnable.
  • SCP-2520-2 est définitif ; il ne peut être cassé ou modifié, et son application ne peut être entravée.

Les individus affectés peuvent encore être en désaccord avec les conclusions, à l'exception des membres de la cour ou de l'organisation originale, qui semblent constamment partager l'avis du contenu de SCP-2520-2 dans son entier, au point de regretter leur décision initiale. L'administration d'amnésiques ne conduit notamment pas à une modification de leur opinion concernant leur décision initiale, bien que la suggestion se soit révélée efficace à cet égard.

Les individus non-impliqués et n'ayant aucune connaissance des règles procédurales applicables avant de prendre connaissance de SCP-2520-2 ne sont pas affectés, même lors de l'obtention de telles connaissances après coup. L'effet mémétique peut être de plus brisé en confrontant ceux qu'il affecte avec la nature de SCP-2520.

215 instances de SCP-2520-2 sont connues de la Fondation. Au sein de celles-ci, 64 (~30 %) concernent des cas ayant fortement impacté la jurisprudence ou ayant reçu une attention médiatique significative. La manière par laquelle les décisions initiales sont sélectionnées est inconnue.

Instances notables de SCP-2520-2 (rapport partiel) :

SCP-2520-2-1

  • Date : 7 avril 1857
  • Cour ou organisation affectée : Cour Suprême des États-Unis
  • Nom donné à SCP-2520-1: Cour Primordiale des États-Unis sur Certaines Questions Spéciales
  • Extrait de SCP-2520-2 :

Il n'en est rien, car c'est sous cet amas de considérations absurdes sur l'interprétation de la Constitution, les pouvoirs du Congrès et la compétence de la cour que se cache en vérité la décision honteuse et infamante que les individus de race africaine peuvent et devraient être sujets à l'esclavage.

SCP-2520-2-86

  • Date : 2 février 1945
  • Cour ou organisation affectée : Tribunal du Peuple (d'Allemagne)
  • Nom donné à SCP-2520-1 : Cour d'Appel Spéciale du Peuple
  • Extrait de SCP-2520-2 :

Cependant, notre travail serait incomplet si nous nous limitions à simplement acquitter l'appelant. Nous devons maintenant infliger au Juge Dr ██████ ████████ ce qu'il mérite en raison de ses actions, car la justice n'est seulement rendue que lorsque chaque homme reçoit ce qu'il mérite.

SCP-2520-2-177

  • Date : 10 novembre 1995
  • Cour ou organisation affectée : Cour Supérieure du Comté de Los Angeles
  • Nom donné à SCP-2520-1: Cour Suprême Spéciale pour la Répression des Meurtres de Californie
  • Extrait de SCP-2520-2:

En effet, cela serait une injustice monstrueuse d'ignorer les faits simplement parce que le mauvais verdict a été rendu. Et les faits nous indiquent clairement que, le matin du 13 juin 1994, le défendeur a poignardé ██████ █████ ███████ et ██████ ████ ███████ à mort.

SCP-2520-2-201

  • Date : 17 octobre 2006
  • Cour ou organisation affectée : Assemblée Générale de l'UAI1
  • Nom donné à SCP-2520-1: Comité de supervision ad hoc de l'UAI
  • Extrait de SCP-2520-2 :

En conclusion, nous estimons que la Résolution a injustement privé l'appelant de son statut historique.
EN CONSÉQUENT, DÉSORMAIS, déclarons que la Résolution est nulle et non avenue, et déclarons de plus que l'appelant est une planète et dispose de tous les droits et privilèges associés à une telle condition.

SCP-2520-2-213

  • Date : 25 juin 2015
  • Cour et organisation affectée : Cour Suprême des États-Unis
  • Nom donné à SCP-2520-1 : Cour Spéciale des États-Unis sur les Questions d'Égalité
  • Extrait de SCP-2520-2:

En conséquent, le droit au mariage ne peut être retiré sur la base de la forme des organes génitaux du couple.
Finalement, bien que nous échouions à comprendre en quoi le contenu de ce soi-disant "Quatorzième Amendement" est d'une quelconque pertinence pour l'affaire, nous devons louer le Juge Kennedy pour son opinion dissidente ; son cœur n'est certainement pas fait de pierre.

Historique du document :

  • 4 novembre 2005 : Mise en ligne sur la nouvelle base de données SCP.
  • 8 janvier 2007 : Mise à jour du rapport partiel.
  • 13 avril 2015 : Mise à jour des procédures de confinement spéciales, conformément à la décision du SCPRB (cas SCPRB-2015-5413).
  • 3 juillet 2015 : Mise à jour du rapport partiel.
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License