SCP-2507
notation: 0+x

Objet # : SCP-2507

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Toutes les instances de SCP-2507 doivent être confinées dans les Chambres d’Observation de la Faune et de la Flore situées à l’intérieur du Site-77. Ces chambres ont été peintes en rose, équipées de plusieurs jouets, tels que des poupées, des maisons de poupées, du maquillage et des paillettes. Au moins une brosse à cheveux par instance de SCP-2507 doit être fournie afin de faciliter leur coopération.

À des fins alimentaires, un cochon vivant doit être introduit dans la chambre toutes les douze heures. Une fois par jour, il est exigé que le personnel communique, via l’interphone, avec SCP-2507 ; cependant aucun membre du personnel n’est autorisé à entrer dans la cellule de confinement. Dans l'éventualité où SCP-2507 devait être déplacé, les instances devront être entravées et déplacées pendant qu’elles sont inconscientes.

Description : SCP-2507 désigne onze organismes de la classe des Arachnides, d’une taille moyenne de 3 mètres et d’un poids moyen de 54 kilogrammes. Toutes les instances de SCP-2507 sont capables de s’exprimer en anglais américain, et leur voix semble être similaire à celle d’une jeune fille.

Lorsqu’elles sont livrées à elles-mêmes, les instances de SCP-2507 vont se déplacer à travers la chambre, et interagiront avec les divers objets laissés à l'intérieur. Leur comportement le plus commun est le brossage de leurs cheveux, chaque SCP-2507 passant au minimum quatre heures par jour à faire sa toilette et celle des autres. Tout en faisant cela, les instances de SCP-2507 vont discuter d'événements se déroulant à l'intérieur de l“École Primaire Brachypelma”, inexistante.

Toutes les instances de SCP-2507 se conforment à une hiérarchie sociale fluide, comprenant une instance de SCP-2507 identifiée comme “Kemberly”, étant socialement dominante. “Kemberly” répand souvent des rumeurs avec les autres instances de SCP-2507, et lorsqu'elle est interrogée, à ce sujet, elle certifie être tombée sur ces rumeurs par le biais d'“Internet”. Les questions supplémentaires ont été ignorées par toutes les instances de SCP-2507.

Si aucun divertissement n’est fourni, SCP-2507 s’agitera et commencera à essayer de quitter son confinement. Les phrases suivantes sont communes : “Je m’ennuie”, ”Quand est-ce que maman viendra nous chercher”, “on peut regarder les dessins animés ?” et “tu as l’air savoureux”. Les chercheurs ont noté que lorsqu’elles sont dans cet état agité, les instances de SCP-2507 deviennent bien plus agressives les unes envers les autres, critiquant sévèrement les apparences, comportements et le céphalothorax des instances les plus mal situées dans la hiérarchie sociale.

Addendum : Le 18/04/1987, la plus ancienne des instances de SCP-2507 a commencé à montrer des fonctions biologiques inconnues. Elle a mué hors de son exosquelette, et a commencé à produire d'importantes quantités de toile. Il semblerait qu’elle n’ait aucun contrôle sur ces fonctions et son langage corporel indiquait un stress important. Les chercheurs n’ont pas réussi à établir une communication vocale.

Les autres instances de SCP-2507 ont refusé de s'approcher d’elle, et pendant six jours, elles ont forcé SCP-2507 à rester dans un coin de la cellule de confinement. Le 25/04/1987, l’instance de SCP-2507 a été démembrée et tuée par les autres instances de SCP-2507, qui ont placé les restes dans la mue. Elle fut retirée pour des questions d’hygiène.

Les interviews avec le reste des instances de SCP-2507 n’ont pas fourni de mobile net pour le meurtre, et elles manifestèrent une réticence à en parler en raison de leurs craintes. Les plans d’action actuels pour obtenir des informations supplémentaires à propos du meurtre incluent l’interrogatoire individuel des instances de SCP-2507 dans un cadre isolé de l’instance “Kemberly”.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License