SCP-250
notation: +2+x
allosaure.jpg

Photo de SCP-250 prise avant son confinement.

Objet #: SCP-250

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-250 doit être confiné dans un enclos de 50 mètres par 50 simulant un terrain typique de "prairie", avec murs en acier renforcé de 15 mètres de hauteur par 1 mètre d'épaisseur. La température à l'intérieur de l'enclos doit rester entre 20 et 28 degrés Celsius le jour, et la nuit entre 10 et 14 degrés Celsius, avec un niveau d'humidité ne dépassant pas les 8%. Ces mesures servent à s'assurer que le comportement de SCP-250 reste prévisible en règle générale, ainsi qu'à maintenir l'intégrité physique des éléments qui composent SCP-250. La végétation à l'intérieur de l'enclos doit être entretenue de manière hebdomadaire, se reporter au document 250-MB48 pour plus de détails.

Bien que SCP-250 n'ai pas physiquement besoin de se nourrir, un porc adulte doit lui être amené tous les deux (2) jours afin de réguler son comportement agressif et son instinct de prédateur. Les restes des repas doivent être retirés de l'enclos dans l'heure suivant le début de sa période de repos nocturne, ceci incluant le nettoyage de ses composants à l'aide d'air comprimé et de petits balais. A aucun moments de ce processus les objets de SCP-250 ne doivent être déplacé de plus d'un mètre, au risque de perturber son sommeil. La période de sommeil de SCP-250 se termine dans les cinq (5) minutes précédant le lever du soleil. L'accès à l'enclos durant la période active de l'objet est strictement interdite.

Description : SCP-250 est un squelette fossilisé et animé d'allosaure (identifié en premier lieu comme appartenant à l'espèce Allosaurus fragilis; toutefois, un document incomplet trouvé dans les affaires personnelles du paléontologue Dr.█████████ semble indiquer que cette classification est peut-être erronée). Il se défini en 153 os désarticulés et 14 prothèses en plastique et en fibre de verre, maintenus ensemble et animés par une force inconnue. Les études portant sur cette force ont été avortées, à cause du comportement agressif de SCP-250, qui a été décrit par les paléontologues de la Fondation comme étant théoriquement une attitude normale pour un allosaure.

SCP-250 imite ce qui semble être les activités journalières standards d'un théropode carnivore de son époque: le jour, il évolue dans son enclos, entre dans un état de sommeil la nuit, et essayera de tuer et dévorer tout ce qu'il perçoit comme une proie, êtres humains compris. Son absence d'organes internes ne semble pas affecter son comportement de quelque manière que ce soit, excepté le fait que les restes des proies qu'il consomme tomberont inévitablement au travers des trous de son crâne, son cou, et sa cage thoracique. Il ne semble toutefois pas s'en préoccuper.

SCP-250 était complet à 80% lorsqu'il fut excavé en 19██, à [SUPPRIMÉ]. Les enregistrement de l'excavation ne montrent aucune trace d'anomalie. En 19██, il fut transféré au ████████ Museum de █████████████, en [SUPPRIMÉ], où il fut assemblé, monté, et exposé.

Durant la nuit du ██/██/20██, SCP-250 attaqua et tua un intrus au Musée. Bien que les restes de la victime soient trop endommagés pour être identifiés, il fut plus tard démontré qu'ils n'appartenaient pas au paléontologue Dr █████████, dont le bureau au musée fut vandalisé cette nuit, et qui n'a plus été apperçu depuis. Les agents de la Fondation infiltrés parmi les membres du personnel du Musée reportèrent l'accident, et SCP-250 fut arrêté.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License