SCP-2453
notation: +2+x
blank.png
scp-pregnancy-test.jpg

Instance active de SCP-2453.

Objet # : SCP-2453

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les instances récupérées de SCP-2453 sont actuellement conservées dans un coffre de confinement standard du Site-85. Une autorisation de Niveau 3 est requise pour y accéder.

Des demandes de rappel de produit concernant la marque de tests de grossesse "Joyful Smile" concordant avec l’apparence de SCP-2453 ont été émises auprès des magasins possédant des instances de SCP-2453. Des logiciels de surveillance ont été installés dans les systèmes informatiques de ces magasins : toutes les alertes générées automatiquement doivent être vérifiées et toute instance de SCP-2453 découverte doit être récupérée afin d'être confinée.

Les agents de la Fondation assignés à la surveillance de SCP-2453 doivent régulièrement vérifier les magasins aux alentours de leur emplacement assigné à la recherche de manifestations supplémentaires de SCP-2453. Ces agents peuvent être envoyés pour de plus amples reconnaissances afin que la Fondation soit mise au courant d’un éventuel changement inhabituel du taux de natalité dans des villes où ces tests de grossesses étaient disponible et ont été utilisés.

Les enfants nés en résultat des effets de SCP-2453 doivent recevoir une micropuce de suivi sous-cutanée, idéalement 12 mois après la naissance. Ces enfants doivent être interrogés tous les ans pendant une visite chez le pédiatre, afin de surveiller tout changement anormal. Le personnel des hôpitaux affiliés à la Fondation doit prendre en charge ces tâches et fournir les soins médicaux classiques sans surcoût aux parents de ces enfants, invoquant les donations reçues par une société-écran philanthropique de la Fondation.

Les expérimentations avec SCP-2453 sont pour le moment suspendues par consensus du Comité d’Éthique.

Description : SCP-2453 est la désignation de toutes les instances de test de grossesse anormal commercialisées sous le nom "Joyful Smile".1 Les instance de SCP-2453 sont visuellement identiques à des tests de grossesse similaires non-anormaux.

Les propriétés anormales de SCP-2453 se manifestent lorsqu'un humain de sexe féminin urine sur la bande de test. Après une attente de trois à cinq minutes, la fenêtre de résultat affiche une seule ligne (pour une réponse négative) ou deux lignes (pour un résultat positif).

Les expérimentations ont démontré que les résultats donnés par SCP-2453 sont indépendants de l’état de grossesse de la femme avant d’utiliser le test. D’après des archives retrouvées au cours des enquêtes de la Fondation, il semble que SCP-2453 provoque2 ou arrête3 une grossesse.

Pour tous les cas de grossesse existante ayant été avortée par SCP-2453, il a été déterminé que les déchets organiques en résultant (par ex. : sang, liquide amniotique, placenta partiellement formé) correspondent au marquage génétique de la mère, mais aucun tissu fœtal n’a été retrouvé. Dans le cas d’une grossesse déjà avancée d’au moins 20 semaines, la fenêtre d’affichage de SCP-2453 reste vierge et la grossesse se poursuit normalement. De fortes corrélations semblent exister entre les chances de grossesse après l’utilisation de SCP-2453 et certaines caractéristiques de la mère ; voir l'Addendum 2453-B pour une liste partielle des critère spéculatifs concernant les résultats de SCP-2453.

La Fondation fut pour la première fois alertée de l’existence de SCP-2453 après une enquête sur une série de naissances potentiellement anormales. La présence d'un test de grossesse individuel de la marque alors inconnue "Joyful Smile" au sein du foyer ou dans ses poubelles était l'élément concordant entre tous les individus affectés. Toutes les instances non-utilisées et non-vendues de SCP-2453 ont immédiatement été confisquées et confinées.

Une enquête inter-objet de routine a révélé que SCP-2672 partage une marque similaire avec SCP-2453 ; toutefois, les plus vieilles instances de SCP-2672 précèdent celles de SCP-2453 d’approximativement 10 ans. Comme avec SCP-2672, il n’existe pas de traçabilité de la livraison des instances de SCP-2453 aux magasins ni de l'entrée du produit dans leur inventaire informatique. Les employés des entreprises concernées, lorsqu'ils ont été interrogés, n’ont rien signalé de suspect. Les interrogés ont également rapporté n’avoir jamais remarqué de produit concernant la grossesse d’une marque différente des stocks habituels.

Addendum 2453-A : Registre Partiel des Sujets

Les rapports personnels compilés par les chercheurs de la Fondation (après entretien avec les personnes affectées) soutiennent la théorie selon laquelle les effets anormaux primaires survenant à l’utilisation de SCP-2453 sont fondés sur une sorte de jugement des capacités parentales de la mère. Ci-dessous, un registre partiel d’exemples étudiés de personnes affectées par SCP-2453.

Addendum 2453-B : Liste de Critères (Spéculatifs)

Le tableau suivant a été construit selon l’analyse des statistiques de toutes les femmes ayant été affectées par SCP-2453 de manière certaine. La liste de critère en résultant n'est pas nécessairement exhaustive, étant donné qu’il peut exister des vecteurs testés par SCP-2453 qui n’ont pas été pris en compte par les chercheurs de la Fondation ; de même, la probabilité de grossesse est une approximation grossière de tendances notables plutôt qu’une ligne directrice définitive.

Addendum 2453-C : Enquête de Suivi

SCP-2453 a été en premier lieu porté à l'attention de la Fondation car un petit pourcentage des personnes affectées ont donné naissance à des enfants possédant des caractéristiques physiques différentes de chacun de ses parents. Des test génétiques ont révélé que leur matériel génétique n’était pas cohérent avec celui de leurs parents apparemment biologiques ; dans de nombreux cas, l’enfant est né avec une pair d’allèles récessive en dépit du caractère dominant de celle d’un ou des deux parents.

Dans une volonté de mieux documenter l’anomalie, les généticiens de la Fondation ont créé une base de données regroupant les séquences génétiques de tous les enfants ayant été produits par SCP-2453 connus à ce jour. En comparant avec leurs supposés parents, il a été découvert que la disparité génétique est bien plus vaste que ce qui était précédemment supposé : il apparaît que chaque enfant de la base de données possède un marquage génétique incohérent par rapport à celui de ses parents.4

Une comparaison avec une liste partielle d’employés de la Fondation a montré une correspondance presque parfaite avec un sujet de Classe D sur laquelle SCP-2453 a été expérimenté. L’individu de Classe D en question a reçu un résultat négatif et par conséquent un avortement de la grossesse déjà entamée avant l’utilisation de SCP-2453. Une différence de neuf ans a été remarquée entre la date de l’utilisation de SCP-2453 et la naissance de l’enfant correspondant.

Une recherche plus rigoureuse a révélé que 98 % des enfants dans la base de données avaient un marquage génétique correspondant à une personne ayant reçu un résultat négatif à la suite de l’utilisation de SCP-2453. De plus, aucun enfant né par l’assistance de SCP-2453 ne possède de malformation congénitale5, et tous ont été en particulièrement bonne santé pendant leur jeune enfance.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License