SCP-244-FR
notation: +11+x
Clé.jpg

SCP-244-FR.

Objet # : SCP-244-FR

Niveau de menace : Vert Orange Neutralisé

Classe : Sûr Non-confiné Neutralisé

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-244-FR doit être conservé dans un coffre standard de l'aile A pour objets Sûrs peu encombrants du Site-Aleph. Tout test sur cet objet nécessite l'autorisation écrite d'un chercheur sénior de Niveau 3.

Description : SCP-244-FR est une clé en acier longue de huit virgule sept centimètres (8,7 cm) et datée du début du XIXème siècle. L'objet présente une certaine oxydation sur toute sa surface ainsi que des restes de dorures.

Lorsque SCP-244-FR est pointé vers un sujet, celui-ci se met à éprouver des difficultés à se déplacer. De plus, si le porteur de l'objet le pointe vers une autre direction, le sujet cherche à se remettre en face de SCP-244-FR.
Lorsque le porteur fait effectuer à la clé un huitième de tour dans le sens horaire tout en la pointant vers un sujet, ce dernier rentre dans un état modifié de conscience, au sein duquel le sujet devient imperméable à son environnement tout en conservant ses fonctions vitales. Celui-ci se met également à raconter de manière ininterrompue et totalement honnête des éléments de sa vie professionnelle, et le plus souvent des éléments qu'il n'exprime que rarement avec une telle sincérité. Le sujet ne s'arrête que si le porteur de SCP-244-FR fait effectuer à la clé un huitième de tour dans le sens antihoraire tout en la pointant vers le sujet.
Lorsque le porteur fait effectuer à la clé un quart de tour dans le sens horaire tout en la pointant vers un sujet, ce dernier entre dans le même état modifié de conscience, mais se met cette fois-ci à raconter des éléments de sa vie familiale et amoureuse, de la même manière ininterrompue et honnête que pour le cas précédent. Le sujet ne s'arrête que si le porteur de SCP-244-FR fait effectuer à la clé un quart de tour dans le sens antihoraire tout en la pointant vers le sujet.

Il a été remarqué que si des sujets observent trop longtemps un sujet affecté par SCP-244-FR, ceux-ci peuvent tomber dans le même état modifié de conscience et subir les effets de l'objet de la même manière que le sujet initial.

Nous l'avons appris au cours de multiples tests aussi hilarants que désolants : la manière dont SCP-244-FR "ouvre l'esprit" des sujets ne présente aucun intérêt pour la Fondation, car il est impossible de contrôler ce que les sujets acceptent de confier, donc il est inutile de se servir de cet objet au cours d'un interrogatoire.
- Chercheur Junior Villars

L'objet a été récupéré le 02/12/20██ dans le musée de ██████, après des plaintes de "manipulation" au commissariat voisin dans lequel se trouvait un agent sous couverture, puis rapatrié sur le Site-Aleph le même jour.

Addendum-244-FR-01 : Le 04/12/20██ à 15:33, la caméra de surveillance de la salle de test 03 de l'aile A, dans laquelle la dernière batterie de tests sur SCP-244-FR était effectuée, a brutalement cessé toute transmission. Il fut ordonné par le poste de sécurité de l'aile A à l'agent en poste devant l'entrée de la salle d'inspecter celle-ci. Quand celui-ci entra dans la salle, il se mit visiblement à paniquer.

Addendum-244-FR-02 : À 15:46, le centre de sécurité d'Aleph reçut le rapport suivant :

15:46


Poste de sécurité de l'aile de confinement A

Anomalie spatiale dans la salle de test 03. Personnel de test et SCP-244-FR disparus. Un agent coincé dans l'anomalie. Allons bloquer l'accès à la salle mais demandons personnel en renfort.

À 15:58, l'accès à la salle de test 03 et à tout le couloir fut bloqué. Le Dr Marritz, spécialiste en anomalies spatiales, fut également dépêché. Selon lui, les trois portes décrites par l'agent Daretz donneraient probablement sur une nouvelle itération de l'anomalie spatiale. D-1777 fut ensuite dépêché pour vérifier cette hypothèse. Celui-ci fut équipé d'une caméra envoyant un flux vidéo continu, d'un appareil photo et d'un talkie-walkie.

Addendum-244-FR-03 : À 16:07, plusieurs membres du personnel furent portés disparus après avoir pénétré dans la salle de test 12 de l'aile A deux heures plus tôt et n'en être pas ressorti, alors que leur test devait durer une heure et demi. Le même protocole que pour la salle de test 03 fut mis en place, et D-1769 fut dépêché pour pénétrer dans la salle, équipé du même matériel que D-1777. Celui-ci affirma que la salle de test avait disparu et décrivit une salle semblable à celle décrite par l'agent Daretz. Une lettre était également présente, déjà ouverte également, portant le mot "Bonjour". La présence de l'anomalie dans cette salle reste inexpliquée. Par mesure de précaution, toute l'aile de confinement A est en cours d'évacuation.

Rapport provisoire sur l'anomalie SP-244-FR

Portes.jpg
Salle de test 03 affectée par l'anomalie

Date : 04/12/20██, 16:20

Description : Cette anomalie spatiale se caractérise par un "remplacement" pur et simple de la salle concernée par une salle identique à celle présentée sur la photographie. Ce remplacement se fait au détriment des lois de la physique classique. En effet, la salle anormale, qui elle ne change pas de dimensions, peut remplacer des salles plus grandes ou plus petites sans qu'il soit possible de constater de changements extérieurs ou de paradoxes spatiaux. De plus, la porte d'entrée de la salle remplacée reste présente à l'extérieur de celle-ci, mais disparait à l'intérieur de la salle anormale. Les conditions d'apparition de cette anomalie n'ont pas encore été déterminées, bien qu'il soit probable que celle-ci soit liée à SCP-244-FR. L'objet a été reclassé avec un Niveau de Menace Orange et la Classe Non-confiné.
Toutefois, la présence de lettres dans chacune de ces salles laisse à penser que cette anomalie n'est pas due au hasard.

Date et lieu de la première apparition : 04/12/20██ - 15:33 - Salle de test 03 de l'aile de confinement A du Site Aleph

Addendum-244-FR-04 : À 16:32, il fut ordonné à D-1777 et D-1769 de franchir l'une de portes de leur salle respective. D-1777 franchit la porte centrale tandis que D-1769 franchit la porte de droite. Les deux membres du personnel de classe D décrirent toutefois une salle identique à la précédente. Tous deux retrouvèrent également une lettre au centre de celle-ci. Celle de D-1777 était déjà ouverte, ce qui n'était pas le cas de celle de D-1769. Celles-ci portaient respectivement les mots "Bonjour" et "Par ici". Il est probable que les lettres déjà ouvertes l'aient été par les membres du personnel portés disparus, que ce soit dans le cas de la salle de test 03 ou de la salle de test 12. Ceci impliquerait que D-1777 a pour l'instant suivi le même chemin que le personnel de test sur SCP-244-FR, mais que ce ne soit pas le cas de D-1769. Il leur a été ordonné de continuer leur exploration tout en rapportant pour chaque salle le contenu de la lettre correspondante.

Addendum-244-FR-05 : À 16:45, les agents Buffon et Castries, chargés de l'évacuation de l'aile A et d'inspecter toutes les salles de test, ont reporté être coincés dans une nouvelle itération de l'anomalie après être entrés dans la salle de test 14. Il a été ordonné à ceux-ci de ne pas bouger. À 16:52, le poste de sécurité de l'aile A ne répondait plus. D-1785 fut dépêché pour inspecter la salle. Celle-ci était effectivement remplacée par l'anomalie. Or, les lettres respectives de la salle de test 14 et du poste de sécurité avaient déjà été ouvertes. De plus, leur contenu, respectivement "plus loin" et "par là" avait été signalé plus tôt par D-1769 et D-1777, respectivement.

Je pense pouvoir théoriser une bonne et une mauvaise nouvelle : l'anomalie ne se propagerait pas d'elle-même, mais une nouvelle salle serait créée à chaque fois qu'un individu franchit l'une des trois portes d'une salle anormale. Cela voudrait dire que l'exploration par nos Deltas vient de causer le remplacement de nombreuses salles de l'aile A par des itérations de l'anomalie. Cela voudrait également dire que, même si nous stoppons toute exploration par nos Deltas, le personnel des salles de test 03 et 12, qui a été le premier à être piégé par l'anomalie, ne va pas le faire pour autant. Les salles vont donc continuer à être remplacées tant que ceux-ci ne s'arrêteront pas.
- Dr Marritz

À 17:03, il fut ordonné à D-1777 et D-1769 d'arrêter leur exploration.

Le total des membres du personnel coincés dans les salles anormales s'élève actuellement à 3 membres du personnel de classe D, 3 agents de sécurité, 2x7 membres du personnel de test et 7 membres du personnel du poste de sécurité de l'aile A, soit un total de 27 individus.

Les anomalies de l'aile A pour objet Sûrs peu encombrants sont en cours d'évacuation. Le 1er Secteur de Confinement d'Aleph est actuellement placé en état d'urgence.

Addendum-244-FR-06 : Pour tester l'hypothèse du Dr Marritz, cent membres du personnel de classe D ont été dépêchés sur l'aile A pour inspecter chacun une salle. À 17:47, chaque membre du personnel de classe D pénétra dans une salle de l'aile A. Sur 86 salles non encore inspectées, 28 étaient déjà affectées. Il fut alors ordonné à D-1777, D-1769 et D-1785 de franchir une des portes de leurs salles anormales respectives. D-1769 a retrouvé une salle déjà inspectée, tandis que D-1777 et D-1785 ont créé de nouvelles itérations et ont retrouvé respectivement D-2603 et D-1241, ce qui semble confirmer l'hypothèse du Dr Marritz. Le personnel de test des salles 03 et 12 n'a toutefois pas été retrouvé.

Rapport provisoire sur l'anomalie SP-244-FR

Portes.jpg
Salle de test 03 affectée par l'anomalie

Date : 04/12/20██, 18:00

Description : Cette anomalie spatiale se caractérise par un "remplacement" pur et simple de la salle concernée par une salle identique à celle présentée sur la photographie. Ce remplacement se fait au détriment des lois de la physique classique. En effet, la salle anormale, qui elle ne change pas de dimensions, peut remplacer des salles plus grandes ou plus petites sans qu'il soit possible de constater de changements extérieurs ou de paradoxes spatiaux. De plus, la porte d'entrée de la salle remplacée reste présente à l'extérieur de celle-ci, mais disparait à l'intérieur de la salle anormale. Une nouvelle itérations apparaît dès qu'un sujet franchit la porte d'une autre salle anormale. La nouvelle salle remplace alors une salle normale des environs. Il est toutefois possible que la porte d'une itération donne sur une salle anormale déjà créée, comme l'a montré D-1769. Ainsi se crée un véritable réseau de salles anormales, réseau qui s'étend peu à peu tant que des individus continuent de franchir les portes des itérations de l'anomalie. Il est toutefois impossible de prévoir si celui-ci continuera de s'étendre de manière infinie ou non.
Toutefois, la présence de lettre dans chacune de ces salles laisse à penser que cette anomalie n'est pas due au hasard.

Date et lieu de la première apparition : 04/12/20██ - 15:33 - Salle de test 03 de l'aile de confinement A du Site Aleph

Addendum-244-FR-07 : À 18:32, D-0936, l'un des cent membres du personnel de classe D utilisés dans l'addendum précédent, signala qu'"un type est apparu dans la salle". L'individu s'avéra être l'un des assistant qui participait aux tests sur SCP-244-FR. La situation lui a été expliquée, et celui-ci, bien que visiblement paniqué, a affirmé que ses collègues s'étaient séparés mais qu'ils ne comptaient pas arrêter leur "exploration".
Vers 19:05, le hangar de confinement 1 de l'aile A, dans lequel étaient encore entreposées 13 anomalies, fut remplacé par une nouvelle itération.
Vers 20:00, une itération fut découverte dans l'aile B. Le Site-Aleph entier a été placé en état d'urgence, et les anomalies les plus précieuses sont prêtes à être déplacées vers une autre installation en cas de besoin.

Addendum-244-FR-08 : Durant la nuit du mardi 4 au mercredi 5, peu de nouvelles salles anormales ont été créées. Toutefois, trois de plus sont apparues dans l'aile B.

La direction et monsieur Garrett sont actuellement en train de plancher sur la décision à prendre. Pour ma part, je ne peux qu'affirmer que les itérations ne cesseront d'apparaître que dans deux ou trois jours, quand la déshydratation aura fait son effet.
Vont-elles cesser d'apparaître d'elles-mêmes ? Probablement pas. Vont-elles revenir à la normale un jour ? Impossible à prévoir. Que ferons-nous du personnel actuellement prisonnier de l'anomalie ? Là est la véritable question.

- Dr Marritz

Addendum-244-FR-09 : Durant toute la journée du mercredi 5, peu de nouvelles itérations de l'anomalie sont apparues. Il est probable que le personnel piégé ait perdu espoir, et par conséquent ait abandonné leur "exploration". Les membres du personnel de classe D utilisés pour inspecter les salles anormales ont pour la plupart exprimé leur inquiétude et leur refus de rester dans leur salle. Toutefois, la menace d'envoyer des agents à l'interieur des salles a suffit pour les dissuader de franchir les portes de leurs salles.

Addendum-244-FR-10 : Le 06/12/20██, à 11:23, l'anomalie a brutalement disparu et toutes les salles précédemment affectées ont retrouvé leur configuration standard. Pour trouver une explication à ce phénomène, les salles précédemment anormales ont été inspectées. Dans la salle de test 04 de l'aile B fut retrouvé le Chercheur Junior Villars, qui faisait partie du personnel de test sur SCP-244-FR, affecté par des débuts de déshydratation. Il ne put fournir aucune explication, mais il confia une lettre et SCP-244-FR aux agents l'ayant retrouvé, affirmant qu'il avait trouvé les objets dans la "dernière salle anormale" juste avant que celle-ci ne retrouve sa configuration initiale.

Tout le personnel précédemment piégé par l'anomalie fut pris en charge de manière adaptée. Il fut également remarqué que SCP-244-FR avait perdu toutes ses propriétés anormales, d'où sa reclassification en Neutralisé.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License