SCP-2429
notation: +2+x
scp2429r.jpg

Photographie des entités de SCP-2429

Objet # : SCP-2429

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2429 est autorisé à fonctionner normalement. Les agents de la Fondation doivent être présents sous couverture aux alentours de SCP-2429 en toutes circonstances. Toutes les entrées de SCP-2429-1 doivent être obstruées par des planches en bois et afficher un panneau "hors service". Si une personne ne possédant pas d’accréditation valable entre dans SCP-2429-1 pour n’importe quelle raison autre que les tests autorisés, cela doit être considéré comme une brèche de confinement. Toute personne entrant et sortant de SCP-2429-1 sans accréditation valable doit se voir administrer un amnésique de classe-A le plus rapidement possible. Toute personne démontrant un comportement typique d’une personne sous l’influence des propriétés anormales de SCP-2429-1 doit se voir administrer un amnésique de classe-A le plus rapidement possible.

Description : SCP-2429 désigne le Zoo ████████ situé à ████████, au Texas. Le zoo est, pour ainsi dire, un zoo normal. Tous les membres du personnel et tous les visiteurs interagissent avec le zoo comme l’on pourrait s’y attendre et aucune propriété anormale n’est constatable de prime abord. Les propriétés anormales de SCP-2429 ne se manifestent qu’après être entré et sorti de toilettes situées dans la zone complètement à l’est du zoo, ci-après référée en tant que SCP-2429-1. Après être entré et sorti de SCP-2429-1, tous les animaux contenus dans SCP-2429 apparaissent comme des humains nus. Cette apparence est visible seulement par ceux qui sont entrés et sortis de SCP-2429-1 et n’est pas visible par les autres observateurs. Les humains continuent de se comporter comme les animaux qui devraient normalement être présents dans leur enclos, comme par exemple marcher à quatre pattes, manger de la viande crue ou des matières végétales, produire des cris d’animaux et ainsi de suite. Les effets de SCP-2429-1 semblent être limités à SCP-2429 et n’affectent pas les animaux d’autres localisations. Les oiseaux, rongeurs et autres animaux entrant SCP-2429 apparaissent toujours de la même manière, même pour les sujets qui sont passés par SCP-2429-1.

Plusieurs entités dans SCP-2429 apparaissent comme des êtres humains normaux de différents sexes et de différentes couleurs de peaux. Cependant, ceux représentant des animaux aux proportions grandement différentes des proportions humaines semblent avoir été chirurgicalement modifiés afin de ressembler plus précisément aux animaux qu’ils représentent. Ces modifications incluent (mais ne sont pas limitées à) des allongements des bras et des jambes, des allongements de la colonne vertébrale et du torse, ainsi que des modifications du crâne pour ressembler à des museaux. Les personnes affectées par SCP-2429 seront généralement choquées et terrifiées, causant de la confusion aux personnes non affectées autour d’elles. Les effets de SCP-2429-1 semblent être permanents mais peuvent être annulés à l’aide d’un amnésique de classe-A.

Les entités de SCP-2429 ne semblent pas posséder l’intellect d’un être humain et toutes les tentatives d’interactions ou d’interviews avec lesdites entités ont été infructueuses. Les chercheurs de la Fondation ont conduit une inspection plus poussée après être passés par SCP-2429-1 et ont conclu que les entités de SCP-2429 dans leurs formes humaines possèdent une structure squelettique adaptée typique des espèces marchant sur quatre pattes. Ceux qui ont été modifiés chirurgicalement possèdent souvent des sutures infectées ou enflées et dans certains cas les sutures se sont partiellement rouvertes, causant de graves plaies ouvertes.

Les photographies et les enregistrements vidéo des entités de SCP-2429 montrent des animaux normaux, sauf pour les personnes qui sont entrées et sorties de SCP-2429-1. Cela est vrai même pour des photographies et des enregistrements vidéo pris avant que la personne ne soit sortie de SCP-2429-1.

Après une enquête intensive menée par la Fondation, il a été conclu que les membres du personnel et les sociétés liées à SCP-2429 n’ont aucune responsabilité dans la nature anormale de SCP-2429. Il doit être noté cependant que le propriétaire et manager actuel de SCP-2429 était au courant que "quelque chose clochait à propos de" SCP-2429-1. Il a déclaré que le propriétaire précédent avait construit une barrière en bois en face de toutes les entrées de SCP-2429-1 plutôt que de "tenter de le réparer". SCP-2429-1 est également source de superstition auprès des membres du personnel de SCP-2429 ; plusieurs d’entre eux croyant que SCP-2429-1 est "hanté" ou "maudit". Cependant, ces superstitions sont infondées et ont probablement pour origine l’apparence délabrée de SCP-2429-1. Le propriétaire précédent de SCP-2429 opérait sous un alias et sa situation actuelle est inconnue.

Les barrières situées aux entrées de SCP-2429-1 semblent avoir maintenu la plupart du public à l’écart, et éventuellement, une zone réservée aux employés fut construite autour de SCP-2429-1, empêchant ainsi tout visiteur de rentrer par inadvertance dans SCP-2429-1, ce qui explique pourquoi SCP-2429 n’a pas été détecté par la Fondation pendant si longtemps. SCP-2429 fut porté à l’attention de la Fondation en 2010 à partir d’une publication Twitter de l’utilisateur @██████████, qui fut identifié plus tard en tant que Robert ██████, habitant de ████████, au Texas. Robert était un employé de maintenance de SCP-2429 et avait décidé d’examiner SCP-2429-1. Après avoir observé l’anomalie de SCP-2429, il prit une vidéo avec son téléphone portable, manifestement paniqué, en demandant à voix haute "pourquoi est-ce qu’il y a des gens là-dedans ?", provoquant l’incompréhension des personnes autour de lui. Il posta plus tard cette vidéo sur Twitter avec le message "C’est une mauvaise blague ?". Les agents de la Fondation opérant dans l’équipe de modération de Twitter furent capables de rapidement supprimer le message et de récupérer la position de Robert. Il fut supposé au départ que Robert pouvait simplement souffrir de maladie mentale jusqu’à ce qu’une courte interview et une enquête alerta les agents de la Fondation à propos de SCP-2429. Des amnésiques de classe-A furent administrés à Robert avant qu’un incident majeur ne puisse se produire.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License