SCP-242-FR-B
notation: +23+x
blank.png
Nathan.png

SCP-242-FR-B en interrogatoire.

Objet # : SCP-242-FR-B

Niveau de Menace : Jaune

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-242-FR-B est confiné dans l'Aile Est du Site-Beth, dans une cellule pour humanoïde standard complètement ignifugée et adaptée pour résister à de fortes chaleurs. Le mobilier admis dans cette cellule doit lui aussi être adapté en conséquence. Bien que SCP-242-FR-B n'en ait pas besoin, il tient à ce que deux repas quotidiens standards lui soient servis par jour, requête qui a été approuvée.

En tant que rare membre du GdI terroriste SAPHIR capturé vivant1, SCP-242-FR-B détient sans doute des informations clefs pour la Fondation, et doit être traité comme tel. Des interrogatoires doivent être conduits trois à quatre fois par semaine dans une salle ignifugée et climatisée, équipée d'une table de grande dimension pour le confort de l'interrogateur, et surveillée par deux agents. Sa cellule doit être mise sous surveillance continue. Il est rappelé aux agents en fonction que SCP-242-FR-B se considère comme un être humain vivant, et que par conséquent l'usage d'armes à feu standards suffisent à servir de moyen de dissuasion en cas de problème.

SCP-242-FR-B faisant partie d'un GdI hostile à la Fondation, et même en prenant en compte son attitude collaborative, il ne peut être considéré comme digne de confiance et doit être placé sous surveillance constante. Il est également rappelé que SCP-242-FR-B a conscience de la manière dont il est perçu et pourrait chercher à en jouer, peu importe de ses convictions personnelles.

Description : SCP-242-FR-B est un squelette humain blanchi, animé et conscient répondant au nom de Nathan Santoni. SCP-242-FR-B est vêtu d'une blouse blanche sur laquelle le logo du Groupe d'Intérêt SAPHIR a été cousu. SCP-242-FR-B est constamment consumé par un feu de couleur bleu, d'une température variant entre 1 800°C et 2 100°C et émettant un flux lumineux anormalement élevé (entre 46 000 lm et 51 000 lm). Ce feu s'est avéré inextinguible par les méthodes testées par la Fondation, et semble perdurer en dépit du fait que toutes les chairs du sujet aient déjà été consumées. La blouse de SCP-242-FR-B ne semble pas être affectée par les flammes, les raisons de ce phénomène sont à ce jour inconnues.

SCP-242-FR-B semble être capable de se mouvoir, de voir, d'entendre, de communiquer oralement et d'effectuer la plupart des actions dont un être humain normal est capable, et ce en dépit du fait qu'il ne dispose d'aucun des organes nécessaires. Sa psyché semble être étonnamment stable en dépit de son état, cela étant en grande partie due au syndrome de Filbuson aigu qui lui a été diagnostiqué. En effet, SCP-242-FR-B est totalement conscient de son état physique, de la manière dont le perçoivent les autres et de l'impact de sa présence sur son environnement immédiat, mais semble reporter tout cela au rang d'illusion dont il est lui-même victime. Il est persuadé d'être un être humain normalement constitué et de ne pas avoir changé depuis son incident (voir Journal de Récupération) et de toujours avoir les même besoins et les même faiblesses qu'un être humain normal, même si cela n'est pas vérifiable.

SCP-242-FR-B s'est avéré avoir une attitude très cynique et résignée une fois sous contrôle de la Fondation, mais s'est toujours montré collaboratif dans ses actes, bien que plus réservé lors des interrogatoires.

Journal de Récupération : Le 30/02/██, l'intégralité de la population dans un rayon de 30 km autour de la région d'Avignon fut observée arrêter ses activités et réunir des biens ou des êtres chers dans un but sacrificiel avant de se diriger vers un entrepôt en flamme dans la banlieue Est de la ville. La source de cette infection fut rapidement déterminée comme étant un danger cognitif de classe Corail, et désignée SCP-242-FR. Trois Forces d'Interventions Mobiles formées contres les dangers cognitifs, mémétiques et eschatologiques furent envoyées sur place pour neutraliser SCP-242-FR et contenir les civils, avec peu de succès, une partie des agents étant eux-même affectés par SCP-242-FR. Dans un même temps, six équipes de la division PHYSIQUE de la CMO et une escouade de l'Initiative Horizon appartenant au Projet Malleus convergèrent avec les forces de la FIM en place, et permirent de gérer au mieux la situation.

L'influence cognitive de SCP-242-FR pris fin lorsque le sujet Nathan Santoni entra volontairement, et sans subir d'influence cognitive, en contact avec SCP-242-FR. Cela résulta en la quasi-neutralisation de SCP-242-FR, désormais classifié SCP-242-FR-A ; en l'intégration du sujet à l'objet, désormais classifié SCP-242-FR-B ; et en l'apparition d'une seconde entité, classifiée SCP-242-FR-C, possédant les capacités cognitives du SCP-242-FR original. Ces trois éléments semblent intrinsèquement liés entre eux et ne doivent pas être réunis.

Note du Dr Sibur : La nuit du 09/08/██, la température et la luminosité externes de SCP-242-FR-B ont été observées diminuer de moitié à plusieurs reprises entre une heure et quatre heures du matin. Le passage des flammes du bleu à l'orange sur les enregistrements des caméras de sécurité est très net. Son cas est à surveiller.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License