SCP-2418
notation: +3+x

Objet # : SCP-2418

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : La propriété autour de SCP-2418 est possédée par une façade de la Fondation, Shalhoub, Caldwell & Pedrotti SAE1, sous prétexte de site de stockage temporaire servant à cacher des artefacts destinés à être envoyés hors d’Égypte. Pas plus d'une personne ne doit entrer dans SCP-2418, sauf dans des conditions d'expérimentation contrôlées ; les tests des propriétés anormales de SCP-2418 nécessitent l'approbation de la liaison du Comité d’Éthique au Site-422.

Description : SCP-2418 est un ancien nilomètre3, situé dans les fondations d'une maison à El Sheikh Ebada, une petite ville au sud de l'Egypte. SCP-2418 a été initialement construit au XIIIe siècle avant J.-C. par le pharaon Ramsès II en tant que partie d'un temple dédié à Isis et Osiris ; la phase de construction la plus récente date d'environ 130 apr. J-C, lorsque la cité romaine d'Antinoé fut fondée à l'emplacement de l'ancien complexe.

Les propriétés anormales de SCP-2418 se manifestent lorsque deux individus entrent dans l'eau au fond du puits et que l'un de ces individus meurt par asphyxie ; ces individus doivent être mariés ou dans une autre relation romantique, des proches directs (frères, sœurs ou parents), ou des amis proches. L'individu survivant connaîtra alors un puissant effet de rajeunissement ; les effets de l'âge seront significativement réduits, et les maladies chroniques — incluant parfois des problèmes génétiques ou congénitaux — seront soignés. La force de l'effet de rajeunissement semble être proportionnelle à la force de la relation entre les individus, et inversement proportionnelle à l'âge du défunt ; aucun individu n'est connu avoir rajeuni jusqu'à moins de vingt-cinq ans.

SCP-2418 a été acquis en 2011 lors de l'Opération Harpocrate, une attaque coordonnée contre les installations de Marshall, Carter & Dark en Égypte, au cours de laquelle la Fondation utilisa une combinaison de raids physiques, de bouleversements politiques et de manipulations économiques pour éliminer toute présence de MC&D et de ses groupes associés du pays.

Document Récupéré 2418-1 : Rapport de la Cura Praetoria Sapientae Occulate
Latin, environ 130 ap. J.-C. Tiré des archives du Bureau Vaticanais des Secrets et des Prophéties. Trad. par Giulia Mancini, 1987. 

Le Puits de Renaissance

D'Antinoüs Osiris et d'Isis, très utile et absolument pas dangereux.

Un puits dans la cité d'Antinoé, dans la province d’Égypte, utilisé par les prêtres des Égyptiens pour mesurer la hausse et la baisse du niveau du Nil. Situé sous le Grand Temple d'Antinoüs Osiris et particulièrement consacré à ce héros. Si un homme entre dans ce puits, et que certains rituels secrets sont appliqués par les prêtres du temple, l'homme recouvrera sa jeunesse et sa force, et ses maladies et ses fragilités disparaîtront, et il sera béni par Antinoüs Osiris. 

Lorsque l'Empereur Publius Aelius Hadrianus Augustus tomba encore une fois malade, le Curator Arcanorum, Manius Curius Ater, fut tâché de trouver un remède à ses maux et alla en Égypte pour quérir l'aide des prêtres de là-bas, qui avaient toujours été tenus en haute estime par l'Empereur. Dans la ville de Baesa, en haut du Nil, il trouva un culte de prêtres dont l'ordre avait été établi par Ozymandias le Grand, et à qui Alexandre et les Ptolémées s'étaient adressés pour trouver sagesse et santé. Et lorsque l'Empereur fut informé de ces miracles, il remonta le Nil jusqu'à ce temple et se baigna dans ces eaux ; et sa maladie était soignée.

Et après cela, lors du voyage du retour, le favori de l'Empereur Antinoüs tomba dans le Nil et se noya. Après l'avoir élevé au rang des dieux, l'Empereur paya pour que le temple et le puits soient restaurés, et redédiés à Antinoüs Osiris, et fonda une ville sur le site, l'appelant Antinoé en l'honneur de son aimé. La gestion du puits fut confiée au Curator Arcanorum, puisque celui-ci avait été si serviable envers l'Empereur et l'Empire.

Ce puits est actuellement placé sous l'autorité de Manius Curius Ater, Curator Arcanorum de Publius Aelius Hadrianus Augustus, et des prêtres d'Antinoüs Osiris. L'Empereur a interdit toute utilisation du puits, et aucun autre que lui ne peut entrer à l'intérieur ; le secret du rituel n'est connu que de l'Empereur, des prêtres, et de Curius Ater. 

Il est supposé que certains des prêtres du temple pourraient ne pas être des citoyens loyaux à l'Empire, étant donné qu'ils sont Égyptiens et Syriens, et peut-être des sorciers pour certains, et qu'ils pourraient avoir des liens avec le groupe de sorciers et de sorcières criminels connus comme le Forum Tenebris. Curius Ater a demandé à enquêter à ce sujet, mais n'a toujours pas trouvé de preuve de déloyauté ou de criminalité parmi les prêtres.

Il est à noter que le CPSO n'est apparemment pas au courant de la méthode exacte d'activation du puits ; voir le Document Récupéré 2418-3 pour plus d'informations.

Document Récupéré 2418-2 : Inscription funéraire, Château Saint-Ange
Grec, vers 138 ap. J.-C. Inscrit sur une plaque de marbre à l'intérieur du mausolée de l'Empereur Hadrien. L'inscription originale est conservée dans la Collection Ésotérique du Musée du Vatican. Trad. par Dietrich Von Grummet, 1965.

Antinoüs, le plus beau, le plus sage,
Pardonne moi, je t'en supplie, grand dieu,
Pour avoir placé la valeur de ta vie après la mienne.
Les Rois et les Empereurs peuvent s'élever et tomber,
Chacun pas très différent des autres ;
Mais les grande beautés sont éternelles, paradisiaques,
Chacune est unique, chacune est parfaite.
Et dans ma maladie et mon hybris j'ai, moi,
Un homme mortel autorisé à toucher la divinité,
Détruit une telle beauté, juste pour sauver ma vie.
Pardonne moi, je t'en supplie, grand dieu,
Antinoüs, le plus beau, le plus sage.

Document Récupéré 2418-3 : Journal d'Objet de Marshall, Carter and Dark
Voir le dossier rattaché : MCD-M4UDB/HF74T/JU2FA.ftml

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License