SCP-2406
notation: 0+x
JrEJYps.png?1

Extérieur du torse de SCP-2406.

Objet # : SCP-2406

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Le Site Provisoire 31 a été construit autour de SCP-2406, et doit se présenter sous la couverture d'une installation militaire kazakhe. Des combinaisons hazmat de type A sont requises pour travailler au contact de SCP-2406, de même qu'une décontamination à la sortie. Le lieu doit être sous la surveillance permanente de gardes armés afin d'éviter toute intrusion non autorisée. Toute interaction directe avec SCP-2406-1 doit avoir été autorisée par le Commandement du Site.

Description : SCP-2406 est un automate mécanique mesurant 93 mètres de haut pour un poids d'environ 210 tonnes. Des recherches ont révélé que SCP-2406 n'était pas conscient, et avait besoin de six servants pour fonctionner correctement. L'hypothèse actuellement en vigueur est que SCP-2406 était piloté au moyen de 160 valves et leviers situés dans son intérieur. Les membres étaient contrôlés par des moyens pneumatiques, hydrauliques et mécaniques, et leur énergie venait d'un réacteur nucléaire situé dans le torse.

SCP-2406 a été découvert le 7 août 1985 dans l'Aralkum, l'ancien bassin de la mer d'Aral1, au cours d'une opération visant à déterminer l'origine de niveaux anormalement élevés de radiations dans l'eau. Initialement confiné par la division P du GRU, SCP-2406 a été placé sous la responsabilité de la Fondation à la chute de l'Union Soviétique. En dépit du lieu où il a été découvert, SCP-2406 est supposé avoir été construit quelque part dans la mer Égée.

SCP-2406 est majoritairement constitué d'un alliage composé de 75-80 pour-cent de cuivre, 15-20 pour-cent de zinc, ainsi que de traces de nickel, de plomb et de fer. Ce mélange lui donne l'aspect du bronze. À l'arrière de la partie extérieure du torse, le nombre 9 a été gravé en égéen, ce qui laisse penser que SCP-2406 n'est pas une construction unique. Toutefois, il reste à ce jour le seul objet de ce type connu de la Fondation. À l'avant de l'extérieur du torse ont été gravés, de manière stylisée, un marteau et une enclume.

Le bras droit était équipé d'un bec relié à un réservoir de 20800 litres. Bien que ce réservoir ait été découvert vide, des tests chimiques à l'intérieur ont révélé la présence de résine de pin, de naphte, de chaux vive, de phosphure de calcium et de soufre.2 Le bras gauche semble avoir été arraché du corps de SCP-2406, et n'a pas été retrouvé en même temps que celui-ci. Veuillez vous référer à l'addendum pour plus de détails.

Des squelettes humains, au nombre de six, ont été retrouvés à l'intérieur de SCP-2406. Une datation au carbone 14 situe leur décès aux alentours de 1200-1000 av. J.C. (1σ). Ils étaient tous vêtus d'armures qui, bien que de conception mycénienne, sont composées de matériaux qui n'ont jamais été utilisés durant les guerres antiques — un alliage de plomb et de cuivre, avec un revêtement intérieur composé d'amiante. Le casque recouvrait complètement leur tête, et comportait une visière en verre teinté vert au niveau du visage. Des tubes faits à partir d'intestins de chèvre amenaient l'air extérieur directement dans la bouche des pilotes. La valve #136 permettait d'envoyer temporairement de l'eau via ces tubes, afin d'hydrater les servants de SCP-2406. Un système similaire était attaché entre leurs jambes, et servait vraisemblablement à expulser l'urine.

SCP-2406 est actuellement cassé (mais pourrait être réparé), et présente d'importants dégâts liés au combat. Des épines organiques ont été retrouvées fichées dans la tête, le torse et la jambe gauche. Ces épines sont couvertes de chitine, et bien que leur structure soit très proche du corail, elles contiennent de l'ADN humain. Elles ont sûrement été utilisées comme projectiles par un organisme anormal non identifié. Des renfoncements atour du torse suggèrent qu'il a subi une constriction venant d'un grand appendice flexible et préhensile. Bien qu'ils aient initialement été attribués à la corrosion, les dégâts subis par la couche externe de SCP-2406 sont maintenant attribués à une substance fortement acide, en lien avec l'organisme anormal précédemment mentionné.

Plusieurs éléments physiques suggèrent que le cœur du réacteur a fait fondre la partie postérieure du torse, avant de la traverser et de poursuivre sa route dans le sol, à une température supérieure à 1200 °C. Sa position actuelle est estimée à environ 820 mètres sous la surface. Il est supposé que le réacteur, lorsqu'il était encore intact, ait fonctionné d'une manière proche de celle d'un réacteur nucléaire naturel3, ce qui le différencie grandement des modèles modernes. Il est possible que les concepteurs de SCP-2406 aient été au courant de l'existence de ce types de phénomènes et aient tenté de le reproduire.

Plusieurs rouleaux ont été retrouvé dans un cylindre hermétique à l'intérieur de SCP-2406. La plupart semble être de nature religieuse, et en lien avec les Suivants de Mekhane - les précurseurs historiques de l'actuelle Église du Dieu Brisé. Les rouleaux sont rédigés dans un langage unique, dérivé du Grec Mycénien. Il a fallu 10 ans de travail pour que les chercheurs de la Fondation arrivent à déchiffrer le système d'écriture utilisé.4 Parmi ces documents se trouvait une variation du Livre des Parties, chapitre 12.

Addendum : Le 12 décembre 1998, le bras gauche de SCP-2406 a été découvert à 32km de son corps. Des signes d'impacts suggèrent qu'il a été projeté à cet endroit peu après avoir été arraché du torse de SCP-2406. Le bras est équipé de ce qui semble être une arme d'origine extra-terrestre, dont la conception, la facture et les capacités sont anormales. Du fait de sa nature particulière au regard du reste de SCP-2406, cette arme a reçu la classification SCP-2406-1.

La finalité de SCP-2406-1 reste inconnue, sa structure étant si étrange qu'elle le place en dehors des connaissances dont dispose la Fondation. SCP-2406-1 déforme l'espace-temps autour de lui, peut-être suite aux dégâts qu'il a reçus. Les compteurs Kafka ont enregistré une différence de 30 humes entre l'objet et son environnement proche. Malgré cela, il n'y a aucun effet observable sur la réalité.

Il est supposé que SCP-2406-1 pourrait avoir été conçu afin de causer localement d'importants dégâts à la réalité. Il n'est pas sûr que SCP-2406-1 ait été utilisé avant la destruction de SCP-2406. Les membres du personnel ne doivent pas tenter d'activer SCP-2406-1 à moins d'y être autorisés par le Commandement du Site.

Source : SCP-2406 | Auteur original : MetaphysicianMetaphysician

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License