SCP-2388
notation: 0+x

Objet # : SCP-2388

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : La clé USB contenant SCP-2388 doit être conservée dans un casier de stockage pour objets de classe Sûr du Site-73. Les ordinateurs infectés ne doivent pas être connectés à un réseau externe tant que SCP-2388 n'en a pas été supprimé. Les instances de SCP-2388-1, ainsi que les chercheurs interagissant avec elles, doivent être équipées de protections auditives adéquates.

Les sujets de SCP-2388-1 atteignant l'Étape 2 doivent être maîtrisés pour leur propre sécurité. Les sujet de SCP-2388-1 atteignant l'Étape 3 doivent être examinés quotidiennement afin de surveiller l'accroissement des dommages dus aux changements traumatiques de leurs fonctions corporelles autonomes.

Description: SCP-2388 est un fichier exécutable nommé CRUISE.EXE. La copie originale est enregistrée sur une clé USB vert pomme d'une capacité de 2Go, avec le nom du fichier inscrit sur sa coque au marqueur noir. Les tentatives visant à visualiser le code source de SCP-2388 n'ont pu découvrir que la lettre A répétée 29 290 fois, et l'ajout ou la suppression de fichiers sur la clé se solde toujours par l'affichage de messages d'erreurs. Si la clé est branchée à un ordinateur et que le fichier est ouvert par un sujet humain, l'ordinateur installera une copie de SCP-2388 sur son bureau en 15 à 30 secondes. Ceci se produit même sur les systèmes d'exploitation ordinairement incapables d'exécuter des fichiers .exe. Une fois le programme installé, l'ordinateur ainsi que l'individu ayant ouvert le fichier (ci-après nommé SCP-2388-1) seront tous deux affectés par des effets anormaux liés.

L'ordinateur infecté va continuellement exécuter SCP-2388 en tâche de fond, utilisant 29,29 Ko de mémoire vive. Les lettres tapées sur l'ordinateur infecté commenceront à être entrées en majuscule de manière non-intentionnelle. Les tests suggèrent que l'anomalie affecte la carte mère, puisque changer de clavier n'a aucun effet. Initialement, moins de 1% des lettres entrées sont affectées, mais la part augmente graduellement sur une période de 64 heures d'exécution, jusqu'à ce que toutes les lettres soient affectées. Les lettres écrites en majuscule sous l'effet de SCP-2388 peuvent êtres effacées, mais seront de nouveau capitales si elles sont resaisies.1 Les techniciens de la Fondation ont été incapables de supprimer les copies de SCP-2388 pendant les 64 premières heures après l'installation sans devoir complètement formater l'ordinateur infecté. Après que les premières 64 heures se soient écoulées, le programme peut être supprimé, et l'ordinateur redevient normal à l'utilisation ; cependant, cela n'annulera pas les changements anormaux affectant les instances de SCP-2388-1.

Les instances de SCP-2388-1 sont affectés en trois étapes, chacune durant approximativement 64 heures. Pendant l'Étape 1, les sujets ne montrent d'abord aucun changement ; mais au-delà de six heures écoulées, les sujets commenceront à remarquer une différence entre le volume voulu de leur voix et son volume réel. Cette différence continue à s'intensifier pendant toute la durée de l'Étape 1 jusqu'à ce que le niveau moyen de la voix du sujet atteigne un volume compris entre 98 et 114 dB, avec des augmentations notables d'intensité lorsque le sujet crie ou chuchote. Les cordes vocales du sujet risquent alors de subir des dommages conséquents, mais dans une mesure moindre que ce que l'on pourrait attendre d'une production sonore prolongée à un tel niveau. L'ouïe du sujet, quant à elle, est affectée normalement, et les sujets de SCP-2388-1 risquent au bout d'un mois de subir des dommages auditifs causés par leur propre voix si ils ne sont pas équipés de protections adéquates.

Pendant l'Étape 2, les mouvements corporels produits par SCP-2388-1 commenceront à devenir exagérés. L'évènement est initialement décrit comme un inconvénient mineur par SCP-2388-1, et comme "cartoonesque" par les observateurs extérieurs. Cependant, l'exagération des mouvements augmente en gravité au fur et à mesure de l'Étape 2, et les sujets de SCP-2388-1 risquent des claquages ou des déchirures musculaires même en exécutant des mouvements simples. Au terme de l'Étape 2, les flexions normales des articulations ont approximativement 35% de chance de causer une rupture de tendons.

Pendant l'Étape 3, les fonctions autonomes du corps deviennent exagérées de manière similaire à ses mouvements physiques. Des palpitations mineures du cœur peuvent être décelées après 6 heures. Lorsque l'Étape 3 touche à sa fin, le rythme cardiaque moyen des sujets de SCP-2388-1 atteint une moyenne de 106 battements par minute. Les sujets rapportent une douleur importante lors de contacts légers avec le corps, causée par une stimulation trop importante du système nerveux. Bien que les instances de SCP-2388-1 peuvent survivre dans ces conditions avec des soins appropriés, la peur naturelle et les réactions à la douleur élèvent souvent le rythme cardiaque au-delà de 200 battements par minute pendant de longs périodes, causant des arrêts cardiaques voire la mort des sujets de SCP-2388-1.

Addendum 2388-1: La copie originale de SCP-2388 a été découverte lors d'une perquisition sur un entrepôt suspecté d'accueillir des membres du collectif "Et Maintenant On est Cool?". Aucun membre du groupe n'a été capturé, mais la clé USB contenant SCP-2388 a été découverte branchée sur les restes d'un ordinateur portable, qui aurait été détruit par des coups répétés appliqués à l'aide d'un objet contondant. La note qui suit a été trouvée sur une enveloppe à proximité, rédigée au marqueur noir avec la même écriture que la note de la clé USB.

SI VOUS DEVEZ ENCORE DEMANDER, C'EST QUE LA RÉPONSE EST NON.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License