SCP-234
notation: +2+x

Objet # : SCP-234

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-234 est étudié dans la Zone de Confinement-06-234, qui englobe la Zone Rouge de 300 mètres de rayon de SCP-234. Le bâtiment principal du laboratoire situé à l’intérieur de la Zone Rouge est construit comme une structure en "plein air", sans portes ni fenêtres fermées. Aucun réceptacle et espace fermé de quelque sorte que ce soit n’est autorisé dans les limites de la Zone Rouge de SCP-234. Tout espace se fermant accidentellement au sein de la Zone Rouge doit être déclaré danger dimensionnel/implosif de classe II et détruit à distance, suivit de l’évacuation obligatoire de la zone entourant le laboratoire. Tout membre du personnel piégé au sein d’un espace clos doit être considéré comme perdu.

Une expérimentation sur SCP-234 peut être réalisée en ayant obtenu au préalable l’autorisation expresse d’au moins deux (2) membres du personnel de niveau 4. Une expérimentation visant à introduire des espaces clos dans la Zone Rouge de SCP-234 ne peut dépasser 1 L en volume, et doit être considérée comme danger dimensionnel/implosif de classe III.

Description : SCP-234 est un organisme vivant, appartenant à une espèce présumée d’origine extra-dimensionnelle, ayant l’apparence d’un poisson mesurant 25 mm de longueur. SCP-234 ne semble pas posséder d’yeux ni de membres photosensibles, mais navigue via un sens hautement évolué d’écholocalisation. Il maintient sa flottabilité grâce à un organe rempli de gaz, similaire à une vessie natatoire, lui permettant de flotter dans les airs ; il affiche un comportement similaire à celui d’un charognard omnivore, quoiqu’à ce jour aucune consommation de matière organique terrestre ne fut constatée.

SCP-234 semble être capable d’exister seulement dans un espace clos rempli d’air, et apparaîtra spontanément chaque fois qu’un tel espace existe ou est apporté au sein de la Zone Rouge d’approximativement 300 mètres de rayon située dans une région éloignée dans les montagnes proches de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Lorsqu’un spécimen de SCP-234 est effrayé, tué, sorti de la Zone Rouge, ou que l’espace clos le contenant est brisé, toute la matière (incluant l’air) à l’intérieur de cet espace est immédiatement évacuée de manière extra-dimensionnelle avec une force suffisante pour causer une implosion catastrophique pour la zone environnante.

SCP-234 a été découvert suite à une série de rapports d’incidents et de disparitions de randonneurs pédestres proche de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Une étude menée par une équipe de la Fondation envoyée sur place a créé par inadvertance un espace clos avec une tente de camping standard résistante aux intempéries, et dont l’implosion ultérieure entraîna la disparition d’un (1) chercheur ainsi que des blessures graves sur deux (2) agents.

Des recherches sont en cours pour déterminer de quelle manière SCP-234 est capable de se mouvoir dans un espace extra-dimensionnel. L’expérimentation est entravée par l’incapacité d’étudier SCP-234 en dehors d’espaces clos, et les essais pour suivre les objets évacués à l’aide d’un dispositif de localisation n’ont donné aucun résultat ; à ce jour, tous les objets expulsés par les spécimens de SCP-234 n’ont jamais pu être retrouvés.

Addendum 234-01 : Incident 234-031

À la date du ██/█/██, le Dr. ███████ a accidentellement introduit un espace clos dans la Zone Rouge de SCP-234 sous la forme d’une thermos à café étanche. Lors de l’ouverture de l’objet, l’implosion résultante effraya quatre (4) autres instances de SCP-234 situées dans la zone de test, entraînant une réaction en chaîne qui causa de graves dommages au laboratoire ainsi que des blessures à six (6) chercheurs. Les photographies faites de la dépouille du Dr. ███████ suite à l’incident sont conservées dans les archives en tant qu’avertissement aux chercheurs assignés à SCP-234 des conséquences d’une négligence lors d’expérimentations.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License