SCP-2332
notation: 0+x
SCP-2332-b

SCP-2332, dans sa forme Papilio maackii.

SCP-2332-a

SCP-2332, dans sa forme Chorinea sylphina.

Objet #: SCP-2332

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2332 doit être confiné dans une salle de test dimensionnelle réaménagée à l'Étage de Recherche 2 du Site 19 (lieu de sa manifestation initiale). Les lampes ultraviolettes de la pièce doivent être allumées à distance toutes les douze (12) heures pendant une durée de cinq (5) minutes ; aucun membre du personnel ne doit entrer dans la salle pendant cette période. Les membres du personnel de sécurité assignés aux zones les plus proches de la salle doivent disposer d'au moins un pointeur laser bleu en toutes circonstances. Une boite de pointeurs lasers bleus supplémentaires doit être conservée à l'intérieur de la salle de confinement.

La zone de confinement et ses couloirs adjacents doivent être placés sous surveillance vidéo en toutes circonstances. Un niveau de sécurité 3 est nécessaire pour accéder à SCP-2332. Si une brèche de confinement se produit, SCP-2332 doit être immobilisé (via exposition à un laser) et rapporté à sa zone de confinement ; une certaine délicatesse est nécessaire pour manipuler SCP-2332 lorsque celui-ci est immobile.

Description : SCP-2332 est une entité prenant l'apparence d'un papillon, alternant entre la forme d'un Papilio maackii et d'un Chorinea sylphina. SCP-2332 ne présente aucune différence morphologique par rapport à un papillon non-anormal, à l'exception de motifs inhabituels sur ses ailes, qui ressemblent à des images artificiellement colorées de NGC 6302, une nébuleuse planétaire bipolaire située dans la constellation du Scorpion. Une étude au microscope montre que la disposition des écailles recouvrant les ailes de SCP-2332 ressemble à la structure des colonnes corticales situées dans le cerveau humain.

SCP-2332 est extrêmement sensible à la lumière. Les tests ont révélé que SCP-2332 possédait une extrême aversion aux radiations électromagnétiques concentrées dont la longueur d'onde se situe entre 360 et 480 nm, et entrait dans un état catatonique lorsqu'il y était exposé pendant une longue période. Son exposition à une lumière ultraviolette concentrée (d'une longueur d'onde de 90 nm), cependant, semble avoir pour effet de le réanimer.

SCP-2332 est capable de devenir temporairement intangible, comme cela a pu être noté lors de l'Incident-2332-2, au cours duquel il parvint à s'échapper du confinement en traversant l'une des parois de verre du terrarium dans lequel il était enfermé. SCP-2332 a depuis démontré sa capacité à traverser le plastique, le grillage, ainsi que le plexiglas des containers dans lesquels il était confiné pendant des phases expérimentales de son étude. Les enregistrements vidéo ainsi que les inspections ultérieures ont indiqué que le matériau des containers n'a pas été altéré lors de ces incidents.

Bien que le comportement habituel de SCP-2332 consiste généralement à voler en cercle dans sa zone de confinement, il a démontré une capacité à communiquer en entrechoquant ses pattes avant afin de produire des vocalisations. SCP-2332 s'exprime de cette manière (de façon hachée, néanmoins) en utilisant la voix du dernier individu qui s'est adressé à lui ; la méthode qu'il utilise pour y parvenir est inconnue.

Addendum 2332-1 : Des entretiens avec SCP-2332 doivent avoir lieu régulièrement, afin de rassembler davantage d'informations quant à son origine (voir le rapport d'entretien).

Rapport d'Entretien 2332-1-3

Le Dr. Kiryu est assis dans la chambre de confinement de SCP-2332, tandis que SCP-2332 est posé près du microphone.

Dr. Kiryu : Dites-moi de nouveau ce que vous êtes.

SCP-2332 : Je suis perdu. Je suis un messager éjecté par une supernova près de ma nébuleuse. C'est mon plan de vol.

Dr. Kiryu : D'où venez-vous ?

SCP-2332 : Je suis d'ici. De cet endroit. De l'autre côté du miroir. Il a plusieurs faces, et un autre 'vous' voulait joindre encore un autre 'vous'.

Dr. Kiryu : Comment savez-vous ça ?

SCP-2332 : Votre peuple m'a créé. De nombreux autres comme moi, des messagers qui traversent le miroir. N'est-ce pas incroyable ? Mais je me suis égaré. Deux messages au même endroit, deux êtres qui en divisent un seul. Ce que je suis.

Dr. Kiryu : Et qui êtes vous, au juste ?

SCP-2332 : Vous, Mark Kiryu. Je suis vous.

Dr. Kiryu : Il me semble que vous avez dit la même chose à mon assistant, tantôt ?

SCP-2332 : Oui. Je suis lui aussi. Ses mots et vos mots, que je vais délivrer. Il est inutile de me faire du mal pour avoir des réponses. Attendez juste le miroir. Il va se réparer et je repartirai. L'erreur sera réparée. Je dois juste attendre au même endroit. Je suis du mauvais côté, mais au même endroit. Je vais attendre ici.

Dr. Kiryu : Et votre message ?

SCP-2332 : Un autre moi va le délivrer à la bonne époque. Il n'est pas pour vous. Pas pour ce côté.

Dr. Kiryu : Pourquoi envoyer un papillon ?

SCP-2332 : Tout le monde pense qu'une chose qui voyage à la vitesse de la lumière doit ressembler à quelque chose de rapide. A une autre époque, vous pensez différemment.

Dr. Kiryu : Je vois. Une dernière question, comment avez-vous pu traverser la paroi du terrarium, l'autre jour ?

SCP-2332 : Vous trouvez donc étrange que la lumière puisse passer à travers le verre ?

Source : SCP-2332 | Auteur original : : ZynZyn

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License