SCP-233-FR
notation: +4+x
blank.png

Objet # : SCP-233-FR

Niveau de Menace : Blanc o

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-233-FR doit être rangé dans sa housse anti-acarien et conservé dans le casier de confinement n°042-2010 pour objets anormaux verrouillé par un cadenas à code du Site-Aleph. Le code doit être changé tous les deux (2) jours et n’est connu que du responsable de recherche.

Les membres du personnel souhaitant utiliser SCP-223-FR doivent déposer au préalable une demande d’autorisation (formulaire Autorisation_223-FR) auprès du Dr Muse qui répondra sous trois (3) jours minimum

Toute demande de la part d’un membre du personnel ayant déjà été exposé plus de quatre-vingt (80) heures à SCP-233-FR sera systématiquement refusée. En cas de récidive, le demandeur devra être considéré comme sujet de stade C et un amnésique devra lui être administré.

Description : SCP-233-FR est un oreiller en fibre synthétique coupe standard de 50 cm par 60 cm. Son apparence et les informations encore visibles sur l’étiquette correspondent au produit commercialisé par ███████ depuis janvier 2008. Il n'a été trouvé aucune anomalie concernant les fibres composantes de SCP-233-FR. Aucun autre produit de la même gamme prélevé à différents points de vente n’a montré d’effet anormal. Il est donc supposé que l’anomalie soit unique à SCP-233-FR.

Selon le témoignage de l'Agent █████, il lui aurait été offert en cadeau par F███ O█████, proche de G█████████ C████, membre suspecté confirmé de la Main du Serpent (voir Rapport d’Acquisition RA12-233-FR).

Les effets de SCP-233-FR se manifestent uniquement lorsqu'une personne, alors désignée sujet, entre en phase de sommeil paradoxal tout en restant en contact direct avec lui. SCP-233-FR ne fait aucune différence entre les sujets endormis par des moyens extérieurs (sujet assommé ou plongé dans le coma) ou simplement en suivant le cycle du sommeil.

SCP-233-FR influe sur la qualité du sommeil du sujet et sur certaines facultés cognitives. Les risques de voir les effets de SCP-233-FR devenir permanents sur les sujets augmentent avec son temps d'utilisation.
On dénombre plusieurs stades dans les effets anormaux sur un sujet, pouvant varier sensiblement d'un sujet à l'autre.

Exposition Observations
Stade A Moins de vingt (20) heures d’exposition Aucun changement.
Stade B Jusqu’à soixante (60) heures d’exposition Les sujets disent se sentir reposés. Les tests montrent en effet une amélioration des réflexes et une meilleure condition physique.
Stade C Jusqu’à cent-vingt (120) heures d’exposition Il est observé un maintien d’excellentes conditions physiques des sujets, ainsi qu’un bouleversement plus ou moins accrue des facultés cognitives : les sujets montrent plus d’empathie et les réactions émotionnelles prennent souvent le pas sur une réflexion factuelle. Un carnet a été confié aux sujets pour y reporter le contenu de leurs rêves. Les sujets expriment une réelle motivation à poursuivre l’expérience, voire une obsession. Lorsque le Dr Muse a décidé d’évincer D-2307 et D-0813, ceux-ci n’ont cessé de réclamer leurs réintégration au projet jusqu’à l’administration d’un amnésique. D-2307 a dû être maîtrisé par deux membres du personnel de sécurité (voir Incident RI_233-FR).
Stade D Jusqu’à deux-cent cinquante (250) heures d’exposition. Les sujets font des expériences de rêves lucides. La sensibilité nouvelle des sujets les poussent à l'exprimer sous toute forme de création. Les sujets ont été observés en train de dessiner, de chanter, de faire des sculptures (avec les couverts de la cantine puis avec de la pâte à modeler fournie à cet effet) ou bien de transmettre à l’oral leurs idées et impressions personnelles. Les analyses montrent une baisse des capacités physiques : une légère perte de réactivité et des faiblesses musculaires. Apparition de SCP-223-FR-01.
Stade E Jusqu’à quatre-cents (400) heures d’exposition. Les sujets cherchent à s’isoler physiquement des autres. D-2492 s’est souvent endormie spontanément en cas d’absence de stimuli extérieur. Les sujets ont de gros troubles de l’attention. Il est possible de converser assez librement avec SCP-223-FR-01 qui est décrit comme ''sympathique''. Note : "Pour des raisons pratiques, nous n'avons que deux (2) sujets ayant atteint le stade E dont une de manière artificielle puis réveillé au moment souhaité. On estime que le stade suivant est celui de █████ " – Dr Muse

SCP-223-FR-01 est la dénomination de l’apparition onirique apparaissant dans les rêves des sujets de stade D.Il est possible de converser avec SCP-223-FR-01. Suite à la rupture de brèche du 17/01/16, SCP-223-FR-01 doit être considéré comme hostile : il est interdit d’entrer en contact avec lui ou de lui communiquer quelques informations sur les activités de la Fondation. Tout membre du personnel entrant en contact avec SCP-223-FR-01 doit immédiatement en référer au directeur du site (voir Rapport d’Incident RI_233-FR-01_17/01/2016).

C’est le Dr Muse qui, par le biais des différents supports utilisés par les sujets, a décelé la récurrence de ce personnage. Bien que les descriptions puissent légèrement varier d’un sujet à l’autre, des éléments similaires décrivent un homme blanc de vingt-cinq (25) à trente (30) ans d’environ un mètre quatre-vingt (1 m 80), plutôt maigre, avec des cheveux noirs, des yeux verts et d'épaisses lunettes.
SCP-223-FR-01 semble correspondre à la description physique F███ O█████., fait indirectement confirmé par l’Agent █████ au cours d’une de ses séances avec le Dr Muse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License