SCP-2323
notation: +1+x
Lanius_excubitor_1_%28Marek_Szczepanek%29.jpg

SCP-2323-A-07 avec une proie non-anormale

Objet # : SCP-2323

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Au moins un couple de SCP-2323-A en bonne santé doit être placé sous confinement. La chasse en vol libre et les proies vivantes sont nécessaires à l'entretien de SCP-2323. Un enclos extérieur standard disposant d'un filet (de type volière) suffit au confinement. Des cages aviaires standard doivent être utilisées pour contenir les spécimens de SCP-2323-A pendant l'entretien de l'enclos, les soins vétérinaires, le mauvais temps, le transport et la recherche. L'enclos doit comprendre un minimum d'un mètre linéaire de fil barbelé (avec un taux de fer de 90 % ou plus) par SCP-2323-A adulte, attaché et élevé entre un et trois mètres au dessus du sol (avec un espace d'au moins 0,25 mètres entre chaque fil).

Tous les spécimens de SCP-2323-A doivent être équipés d'un marqueur ornithologique standard, d'une micro-puce, et d'un signal GPS. Les spécimens ayant provoqué une brèche de confinement doivent être récupérés ou immédiatement détruits. Tout spécimen de Lanius excubitor ayant été exposé à SCP-2323 et ne s'avérant pas nécessaire à l'entretien de ce SCP ou à des fins de recherche doit être détruit.

NOTE : Ce SCP n'inclut pas les entités anormales servant de proies à SCP-2323. Celles-ci semblent présentes dans l'environnement dès que celui-ci contient les plantes pollinisées par des insectes [voir 1].

Description : SCP-2323 est un comportement anormal présent chez les pies grièches (Lanius excubitor). Celui-ci est mémétique parmi l'espèce-hôte, et est à la fois acquis et transmis (transmission efficace à 64 % chez les couples sauvages et à 87 % chez les petits élevés en captivité) [voir 2]. Les organismes porteurs (désignés SCP-2323-A) sont des spécimens non-anormaux de L. excubitor, présentant des signes vitaux et des comportements observables normaux.

Bien que les SCP-2323-A puissent démontrer des comportements de chasse et d'alimentation normaux, en utilisant des épines naturelles ainsi que du fil de fer barbelé pour empaler leurs proies1, elles montrent également une préférence notable pour SCP-2323. Lorsqu'ils pratiquent SCP-2323, les spécimens de SCP-2323-A peuvent être observés capturant des entités non-visibles (à la fois sur le sol et dans les airs) et utilisent exclusivement du fil de fer barbelé pour se nourrir. Lorsque aucun fil de fer barbelé n'est présent (ou tout autre type "d'épine" à forte concentration en fer), SCP-2323-A ne pratiquera pas SCP-2323, et se nourrira exclusivement de proies non-anormales. Des vocalisations non-identifiées provenant des entités-proies peuvent être détectées sur les enregistrements audio à haute fréquence de SCP-2323. Bien que les entités demeurent non-visibles pendant que le spécimen se nourrit, le fil de fer barbelé utilisé pour empaler les entités non-visibles se tache de sang. Ce sang est de type mammalien, mais ne correspond à aucun mammifère connu [voir 1].

Depuis 1986 (troisième année de confinement), des espaces dégagés circulaires d'un diamètre moyen de 0,36 mètre apparaissent annuellement dans les enclos de confinement. Ces espaces sont entourés d'un cercle de champignons d'une espèce non-anormale déjà présente dans l'environnement, et contiennent des objets anormaux (voir Addendum-Extrait du Document SCP-2323-D). Ces anomalies apparaissent la nuit, généralement entre mars et août, avec une fréquence plus élevée entre le 20 avril et le 10 mai. Aucun système de surveillance ni observation directe n'a permis de voir l'établissement de ces espaces ou l'apparition des objets ; ces phénomènes ne se produisent que lorsque aucune observation n'est en cours. L'observation vidéo continue des enclos suffit à empêcher la manifestation de ces anomalies.

Actuellement, un couple (SCP-2323-A-07 et A-10) est confiné au Site-██ avec ses petits (A-12, A-13, et A-14). Un second couple (SCP-2323-A-09 et A-11) est confiné au Site-██. SCP-2323-A-08, un mâle adulte, est utilisé pour la recherche au Site-██.

Addendum-Extrait du Document SCP-2323-D : Les objets suivants ont été récupérés dans un espace dégagé circulaire (d'un diamètre de 0,41 mètre) dans l'enclos contenant SCP-2323-A-03 et SCP-2323-A-04 en mai 1988. Ces objets sont typiques des objets apparaissant à proximité de ce SCP au printemps.

  • Un bloc de calcaire rectangulaire, 155 mm X 50 mm x 20 mm, présentant des marques de taille caractéristiques d'outils manuels en pierre, avec une surface de frappe moyenne de 3,7 mm.
  • La peau tannée d'un campagnol des champs (Microtus arvalis), découverte drapée sur le bloc de pierre. Des taches de sang présentes sur cette peau correspondent au sang inconnu trouvé sur les fils de fer barbelés de ce même enclos.
  • Deux morceaux de corde de 80 mm de long, tissés à partir de soie d'araignée, avec un diamètre moyen de 1,2 mm. Chaque corde était attachée sous le bloc de calcaire, était espacée de 12 mm, et se terminait par une boucle (diamètre de 4,3 mm) à chaque extrémité. Ces boucles contenaient des traces du même sang mammalien anormal.
  • Une branche d'aubépine (Crataegus monogyna) longue de 403 mm de long, dont les feuilles et les baies ont été arrachées, et "plantée" dans le sol à la verticale. Les épines étaient décorées de plumes perdues par SCP-2323-A-03 et A-04, attachées par des cordes de soie d'araignée, ainsi que de touffes de poils de Canis lupus2. Cet objet se trouvait à 73 mm du centre du bloc de calcaire, perpendiculairement à son axe longitudinal.

Addendum SCP-2323-G :
Analyse des pelotes régurgitées par des spécimens de SCP-2323-A :

56 % des matériaux récupérés via l'analyse des pelotes consiste en des matériaux non-anormaux tels que de la fourrure et des os de rongeurs, ainsi que des fragments de chitine non-digérés. Les matériaux restants sont de nature anormale :

  • 7 % consistent en des peaux d'animaux tannées non-digérées (principalement des rongeurs) et des textiles tissés à partir de soie d'araignée et de fibres végétales.
  • 6 % consistent en des outils en pierre (masse moyenne de 1,4 grammes) fabriqués selon des techniques néolithiques avancées, et comprenant des couteaux, des pointes de flèches et des pointes de lances.
  • 31 % consistent en des fragments d'os, qui, hormis leur taille (longueur moyenne de 1,5 millimètres), sont identiques à ceux de spécimens humains.
Bibliographie
1. Ryan, Uwe, et Watanabe, Comportements de Chasse Anormaux de Lanius excubitor, Journal des Anomalies Biologiques, Publication Interne de la Fondation, Mars 1987.
2. Ryan, Uwe, et Watanabe, Transmission Mémétique des Comportements de Chasse Anormaux de Lanius excubitor, Journal des Anomalies Biologiques, Publication Interne de la Fondation, Janvier 1991.

Auteur original : sirpuddingsirpudding
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 06/05/2015
Lien : SCP-2323

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License