SCP-232-FR
notation: +4+x

Objet # : SCP-232-FR

Niveau de menace : Jaune Indéterminé

Classe : Sûr Neutralisé

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-232-FR, de par sa nature, est inconfinable. Une équipe de 3 gardes munis de Dispositifs Odorants DO-2 calibrés sur l'odeur de la colonie de SCP-232-FR-1, afin d'éviter toute attaque de ceux-ci, doit patrouiller dans SCP-232-FR afin de localiser l'instance quotidienne de SCP-232-FR-2. Une fois l'instance localisée, les agents doivent l'extraire de SCP-232-FR pour la déposer à un laboratoire mobile construit à proximité où deux médecin-légistes de la Fondation pourront l'autopsier. Les agents doivent empêcher toute personne non autorisée d'entrer dans SCP-232-FR. Aucun membre du personnel n'est autorisé à rester dans SCP-232-FR lors de la matérialisation de l'instance quotidienne de SCP-232-FR-2.

Description : SCP-232-FR est une section des égouts de G██████, une ville située en Espagne. Cette section comprend deux couloirs de maintenance de 2x1x15 mètres et une canalisation de 1x1x20 mètres.
Les murs de SCP-232-FR sont constitués de briques. L'endroit n'est pas éclairé et est habité en permanence par une colonie de Rattus norvegicus (Rats d'égout), comptant près de trois-cent spécimens désignés comme des instances de SCP-232-FR-1.

Les instances de SCP-232-FR-1 sont extrêmement agressives en groupe envers les humains. Les instances de SCP-232-FR-1 dévorent les corps de leurs proies, ou les stockent dans la canalisation si elles ont déjà ingéré leur ration quotidienne de viande. Les entités semblent s'être habituées à un régime à base de chair humaine, certainement dû à l'apparition des instances de SCP-232-FR-2. Les instances de SCP-232-FR-1 doivent se nourrir chaque jour de leur poids en viande soit dix fois plus que des spécimens normaux de Rattus norvegicus.

Tous les jours, une instance de SCP-232-FR-2 se matérialise dans un emplacement aléatoire de SCP-232-FR. Pendant une trentaine de secondes avant la matérialisation, un son de moteur d'un volume de 30 db peut être entendu. Pendant la matérialisation, qui dure une dizaine de secondes, tout appareil électronique ou forme de vie autre que les instances de SCP-232-FR-1 présent dans SCP-232-FR disparait sans laisser de trace, rendant impossible l'observation de l'apparition de l'instance de SCP-232-FR-2. SCP-232-FR est, pendant la matérialisation de l'instance de SCP-232-FR-2, éclairé par une lumière blanche de 90 000 lux et de provenance inconnue.

Les instances de SCP-232-FR-2 sont des cadavres humains. La cause de la mort varie bien que les causes les plus fréquentes soient :

  • Une balle dans la tête
  • Des fragments de shrapnel ayant entrainé des lésions diverses. Selon les analyses, les fragments proviendraient dans la totalité des cas d'une bombe antipersonnelle.
  • Un empoisonnement au cyanure d'hydrogène par inhalation ou injection (dans le dernier cas, des marques de piqure voire des fléchettes ont été retrouvées sur les corps).
  • Un empoisonnement causé par une morsure semblable à celle d'une araignée Sicarius hahni, ce qui a causé une rupture des vaisseaux sanguins et une nécrose des tissus. Les araignées en question ont parfois été retrouvées, mortes, sur les corps, bien que leur taille soit bien plus petite que la normale (2 cm de long au lieu de 5) et que leur venin soit plus virulent que celui d'une Sicarius hahni ordinaire.

Les instances de SCP-232-FR-2 sont toujours habillées richement (costumes deux-pièces de grandes marques, robes de soirée, etc) et portent sur elles des cartes d'identité espagnoles indiquant des dates de naissances proches du milieu du XXIe siècle.

Des sons d'une fréquence proche de 30 000 Hz ont été détectés par des instruments de mesure placés dans SCP-232-FR. Après analyse, il fut découvert qu'il s'agissait d'une conversation en espagnol entre deux individus de sexe masculin, modifiée pour être inaudible par une oreille humaine. Des sons semblables peuvent être entendus chaque jour au même moment que la matérialisation de l'instance de SCP-232-FR-2.

Les conversation traduites sont disponibles ici

Addendum 232-FR-01 : E-mail du Dr. Pontrandolfi au Dr. Croptac

Bonjour Jérémy

J'ai joint à ce mail les résultats complets des autopsies des instances de SCP-232-FR-1 et -2, mais je vais te faire un résumé rapide de ce que j'ai découvert.
J'ai trouvé une toxine inconnue en grande quantité dans les instance de SCP-232-FR-1. Elle était surtout concentrée dans le cerveau et la moelle épinière des rats. Il semble que c'est ça qui modifie leur comportement. Plus étrange, elle semble accélérer leur métabolisme. En effet, j'ai extrait cette toxine et je l'ai injectée à des rats. Leur cerveau s'est mis à produire cette toxine en grande quantité en consommant beaucoup de nutriments. Je leur ai placé des graines et d'autres aliments, et ils n'ont pas voulu y goûter. Ces rats sont morts très rapidement de faim. J'ai fait un test avec un autre rat. Il s'est passé exactement la même chose si ce n'est que je lui ai donné à manger un doigt de Classe-D. Quand il l'a vu, il est devenu surexcité et l'a dévoré très rapidement. Lorsqu'il ne restait plus que les os, il s'est mis à me regarder de manière étrange et a tenté d'attaquer les barreaux de sa cage. Il a réussi à sérieusement les endommager avant de finalement mourir de faim comme les autres. Ils semble donc que les rats en soi-même ne soient pas anormaux. Il s'agit de cette toxine qui les pousse à des actes anthropophages.

J'ai également analysé les araignées qu'on a retrouvé. J'ai analysé leur empreinte génétique ainsi que leur caryotype. Elles possèdent toutes le même ADN, qui montre d'ailleurs beaucoup de différences avec celui d'une Sicarius hahni ordinaire. J'ai également noté que leurs glandes responsables de la production de venin étaient présentes dans tout leur corps et remplaçaient leur systèmes digestif et reproductif, ce qui a causé très rapidement leur mort.

Bref, tu auras plus d'informations dans le document.

Cordialement,

A. Pontrandolfi

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License