SCP-2309
notation: +1+x

Objet # : SCP-2309

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Afin d'éviter tout accès non autorisé, la zone entourant SCP-2309 a été entourée de grillages, et est présentée au public comme un terrain d'entraînement des Forces Terrestres Géorgiennes. À tout moment, une équipe d'observation doit être postée sur SCP-2309 et faire des rapports régulier sur l'état structurel de l'objet. Toute brèche dans SCP-2309 doit être signalée immédiatement, et considérée comme un possible départ de scénario de changement d'espèce dominante de classe SK. À la réception d'un tel rapport, le personnel militaire de la Fondation stationné au Moyen Orient doit entrer en activité et se déployer selon le Plan de Contingence 2309. Ce personnel devra évaluer la situation et, le cas échéant, engager toute force hostile présente.

Description : SCP-2309 est un mur mesurant approximativement 20m de hauteur et d'une épaisseur de 5m, constitué de blocs de fer couverts d'une fine couche de cuivre, qui se dresse entre les murs de la gorge de █████, dans la région du ███████ en Géorgie. Bien qu'il soit impossible d'endommager SCP-2309 par des moyens conventionnels, il se détériore de manière continue selon un processus au cours duquel des morceaux de métal disparaissent de sa façade nord. Les pièces disparaissent en laissant des marques variées, qui rappellent la plupart du temps des griffures. Ce processus, qui se déroule entre le lever et le coucher du soleil, se poursuit parfois jusqu'à ce qu'il ne reste plus que 5cm d'épaisseur sur certaines sections. Entre chaque période de détérioration, SCP-2309 régénère la matière perdue au rythme d'environ 0,5mm/s. Ainsi, l'objet sera intégralement régénéré avant le début de la période de détérioration suivante.

Les historiens de la Fondation estiment qu'il a été érigé au cours du 6ème siècle av. J.C., sous la supervision de Cyrus le Grand, fondateur de l'Empire Achéménide. Sur le plan historique, l'existence de SCP-2309 est attestée par plusieurs sources écrites remontant au premier siècle1. Les versions de ces sources accessibles par le public ont été modifiées de manière à dissimuler l'existence et l'emplacement de SCP-2309. Une de ces sources présente un intérêt particulier. Il s'agit d'un témoignage direct au sujet de SCP-2309, fourni par Sallam at-Turjumani, fonctionnaire de la cour du calife al-Wathiq de la dynastie Abbasside, au début du 9ème siècle.

Les archéologues de la Fondation ont entamé des fouilles de la zone entourant SCP-2309 en 1992. Parmi les éléments intéressants qui ont été découvert se trouvent :

  • une cache contenant environ un millier de pièces lydiennes.
  • un grand nombre de fragments de bronze provenant d'armes et d'armures Achéménides.
  • un certain nombre d'engrenages et d'autres pièces mécaniques, probablement utilisées lors de la construction de SCP-2309. Beaucoup sont frappées de sceaux des temples et cultes Mekhanites des cités états Ioniennes.
  • un charnier contenant des squelettes dont la structure est très proche de celle des Homo sapiens sapiens. Ils s'en écartent toutefois car leurs crânes sont principalement composés d'une paire de mâchoires aiguisées et verticales, et leurs doigts se prolongent en griffes osseuses. Des ressemblances ont été notées entre ces spécimens et des instances capturées de BIO-SK de Type B.
  • un grand cylindre, contenant le texte suivant, écrit en Perse ancien, et traitant de la construction de SCP-2309 ainsi que des circonstances dans lesquelles elle a eu lieu.

La nature eschatologique associée à SCP-2309, ainsi que l'existence d'éléments écrits et de preuves archéologiques indiquant qu'il a été construit pour retenir les armées Sarkiques, laissent supposer qu'une brèche de SCP-2309 constituerait un scénario de changement d'espèce dominante de classe SK. Des recherches historiques et ésotériques concernant la nature de la menace posée par SCP-2309, ainsi que l'amélioration de son confinement, sont en cours.

Source : SCP-2309 | Auteur original : UnivineUnivine

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License