SCP-2290
notation: +2+x

Objet # : SCP-2290

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Une zone couvrant approximativement 1 km² autour de la zone d'effet principale de SCP-2290 doit être isolée du trafic superflu. Si un individu est témoin d'un quelconque comportement anormal ou de conflits physiques entre les instances de SCP-2290-1, il doit être empêché de sortir de la zone d'effet de SCP-2290 jusqu'à l’événement de réinitialisation 0500.

Les individus qui pénètrent régulièrement dans la zone d'effet de SCP-2290 et la quittent avant l’événement de réinitialisation 0500 ne doivent pas accumuler des connaissances sur l'existence de SCP-2290. L'utilisation d'amnésiques de Classe B est autorisée pour l'élimination des connaissances en question.

Les appels téléphoniques provenant de la résidence de SCP-2290 vers les services d'urgence doivent être redirigés vers les lignes téléphoniques sécurisées de la Fondation. Le personnel actif de la Fondation n'est sous aucune condition autorisé à l'intérieur de la zone d'effet de SCP-2290 entre 0300 et 0500 heure locale. L'ensemble de la surveillance des instances de SCP-2290-1 durant cette période doit être accomplie par l'utilisation d'individus locaux ou de drones automatisés.

Description : SCP-2290 est un effet centré autour d'une maison à Stockbridge, dans le Massachusetts, qui héberge une famille de trois personnes (désignées comme des instances de SCP-2290-1). À 0500 heure locale, les instances de SCP-2290-1 seront immédiatement relocalisées dans leur maison peu importe leur position actuelle. De plus, toutes les blessures des instances seront immédiatement guéries (y compris la mort).

N'importe quel individu se trouvant dans une zone d'environ 1 km² autour de la résidence principale de SCP-2290 à 0500 perdra tout souvenir concernant les instances de SCP-2290-1 au-delà des connaissances de base. Les connaissances de base sur les instances de SCP-2290-1 incluent les informations suivantes :

  • Il s'agit d'une famille de trois personnes vivant à Stockbridge, dans le Massachussets.
  • Ces individus sont Jonathan Jenkins (SCP-2290-1-A), Sophie Jenkins (SCP-2290-1-B), et Josie Jenkins (SCP-2290-1-C).
  • Ces individus vivent à l'adresse actuelle depuis 3 ans.
  • SCP-2290-1-A est âgé de 43 ans et est employé en tant que maçon dans une compagnie de construction.
  • SCP-2290-1-B est âgée de 36 ans et est femme au foyer.
  • SCP-2290-1-C est âgée de 9 ans et est élève d'une école primaire locale.

En dépit du confinement depuis 15 ans de l'anomalie, les instances de SCP-2290-1 semblent garder un âge cohérent avec ces informations. Cela semble être lié à l’événement de réinitialisation.

Les propriétés anormales de SCP-2290 ont d'abord été documentées durant un incident impliquant les Services de Protection de l'Enfance qui a entraîné le retrait de SCP-2290-1-C de la résidence. Le matin suivant, SCP-2290-1-C ne se trouvait plus dans la maison d'accueil où elle avait été placée. Les Services de Protection de l'Enfance ont retiré l'enfant 3 fois de plus avant qu'un agent de l'U2I implanté dans les SPE porte la situation à l'attention de la Fondation.

Un échec des procédures de confinement actuelles s'est déroulé le 15 novembre 2005. La police a été contactée par un voisin concernant des abus de la part de SCP-2290-1-A. La police est entrée dans la maison et SCP-2290-1-C a été évacuée des lieux. L'entretien suivant avec le personnel de la Fondation s'est déroulé avant l’événement de réinitialisation ultérieur.

Date et Heure : 5 novembre 2005 à 19:04

Intervieweur : Agent Melissa Malcolm

Sujet : SCP-2290-1-C

Emplacement : Un ancien site auxiliaire de la Fondation à l'extérieur de la zone d'effet de SCP-2290.

Retranscription :

Agent Malcolm : Bonjour, petite. Je suis l'Agent Malcolm.

SCP-2290-1-C ne répond pas. L'Agent Malcolm sort une peluche d'éléphant et la pose sur la table devant SCP-2290-1-C.

Agent Malcolm : Il ne peut pas te faire de mal ici. Je te le promets.

SCP-2290-1-C prend la peluche et la tient pour le reste de l'entretien.

SCP-2290-1-C : Si il peut.

Agent Malcolm : Pourquoi dis-tu cela ?

SCP-2290-1-C ne dit rien pendant plusieurs secondes.

SCP-2290-1-C : Il ne veut pas que je vous parle.

Agent Malcolm : Je te le promets, je suis juste là pour aider.

SCP-2290-1-C : Est-ce que vous allez me faire oublier ?

Agent Malcolm : Comment ça ?

SCP-2290-1-C : Je crois que je me suis écrit une note. Il y a marqué que j'oublierai tout ce qu'il a fait demain.

Agent Malcolm : Josie, qu'est-ce que la note indique d'autre ?

SCP-2290-1-C : Elle dit que je peux jouer avec maman toute la journée avant qu'il rentre à la maison.

Agent Malcolm : Nous travaillons très dur pour vous sortir toi et ta mère de là, Josie.

SCP-2290-1-C : La note dit que vous oublierez aussi.

Agent Malcolm : Je te promets que je n'oublierai pas, Josie.

SCP-2290-1-C : C'est pas grave. Je veux oublier. Je suis juste contente qu'on puisse se réveiller toutes les deux heureuses.

L'Agent Malcolm a terminé l'entretien à cet instant. Des sédatifs ont été administrés à SCP-2290-1-C et cette dernière a dormi jusqu'au point de réinitialisation 0500.

La peluche donnée à SCP-2290-1-C par l'Agent Malcolm a disparu avec l'instance le matin suivant. La surveillance actuelle a conclu que la peluche est toujours en possession de l'instance SCP-2290-1-C et persiste au-delà des réinitialisations.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License