SCP-2259
notation: +3+x
blank.png

Objet no : SCP-2259

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2259 doit être entretenu à l'aide de filtres à charbon, et les lampes fluorescentes doivent être remplacées si nécessaire. L'aquarium doit être nettoyé avec précaution afin d'éviter d'endommager les spécimens à l'intérieur. De la nourriture pour poisson doit être saupoudrée deux fois par jour à la surface de l'eau.

Aucun spécimen ne doit atteindre son terme sans l'approbation du Directeur du Site ████████ et du Comité d’Éthique.

Description : SCP-2259 est un aquarium à poisson d'une contenance de 1000 litres et mesurant 280 cm x 65 cm x 55 cm. Le fond est recouvert d'un substrat de gravier, et les filtres sont situés en-dessous. Des lampes fluorescentes sont situées dans un capot en plastique placé au-dessus de l'aquarium. L'intérieur est décoré de plantes en plastique et d'un crâne à bulle ouvrant la bouche à intervalles réguliers.

Lorsqu'il est entretenu correctement avec de l'eau salée, SCP-2259 est capable de générer spontanément des embryons humains, capacité désignée ci-après "Événement de Genèse". Lors d'un Événement de Genèse, 150 à 200 zygotes sont produits. Ces derniers commenceront immédiatement à se diviser suivant un développement embryologique humain normal jusqu'au septième jour. Au lieu de s'implanter dans un endomètre, les blastocystes nageront librement, chacun formant une ouverture dans son trophoblaste qui lui permettra de consommer la nourriture placée dans l'aquarium.

À partir de ce stade, du cannibalisme surviendra à intervalles réguliers au cours du développement. Un blastocyste en approchera un autre et commencera à arracher les cellules de sa surface, jusqu'à tuer le blastocyste ciblé. Les autres blastocystes approcheront alors et commenceront à se nourrir. Si suffisamment de nourriture pour poisson est fournie, approximativement 15 % des embryons seront consommés durant les quatre premières semaines. Ce nombre augmente si la nourriture n'est pas fournie en quantité suffisante. Les embryons passeront la majorité de leur temps à se cacher dans les plantes en plastique.

Si aucune nourriture n'est apportée, les blastocystes se consommeront entre eux jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un seul, qui finira par mourir de faim.

Hormis l'ouverture trophoblastique utilisée pour l'alimentation, le développement embryonnaire se poursuivra normalement. Au cours de la quatrième semaine de développement, les bourgeons des membres permettront aux embryons de nager plus librement, et l'orifice d'alimentation commencera à se refermer pendant la formation de la bouche.

C'est à partir de ce moment que les embryons deviennent plus actifs, passant plus de temps dans les zones ouvertes de l'aquarium. Le cannibalisme diminue légèrement, avec 10 % de pertes supplémentaires jusqu'à la huitième semaine.

Les embryons pourront alors être pleinement identifiables comme des fœtus, mesurant de 2,5 à 4 cm de longueur. Les bras et les jambes seront clairement visibles, tandis que le nez et la mâchoire vont rapidement [SUPPRIMÉ]. L'orifice d'alimentation, désormais inutile, se fermera complètement. En raison de l'ingestion incomplète d'autres blastocystes, la plupart des survivants exprimeront un chimérisme génétique à des degrés variables.

À ce stade, les fœtus deviendront bien plus territoriaux et agressifs. C'est la période la plus intense de cannibalisme où les fœtus se chassent entre eux, utilisant [SUPPRIMÉ]. Un taux d'attrition de 90 % est attendu à la vingtième semaine.

C'est également à ce moment qu'ils commenceront à répondre aux stimuli auditifs ; le fait de taper sur la vitre de l'aquarium leur causera une grande agitation. Du lanugo et du vernix commenceront à se former sur la peau fœtale, ajoutant une protection supplémentaire. Les sacs amniotiques se formeront également, avant d'être rapidement déchirés par les membres et les bouches durant la prédation, laissant ces parties libres.

À la fin de la vingt-quatrième semaine, les fœtus seront clairement identifiables comme des humains, à l'exception du [SUPPRIMÉ]. Du tissu graisseux se développera également au sein des fœtus, ce phénomène étant particulièrement visible sur ceux pour qui la prédation est la plus efficace.

Tout animal extérieur introduit dans l'eau à ce stade sera attaqué par les fœtus. Lors d'une expérience, un lapin de 1,5 kg a été dévoré jusqu'à l'os en cinq minutes après son insertion dans l'aquarium.

La dernière vague de prédation aura lieu lorsque l'aquarium deviendra encombré en raison de la croissance fœtale. À la trentième semaine de développement, il n'y aura pas plus de 3 fœtus survivants, les plus petits et les plus faibles étant déchiquetés par les autres. Il est habituel de n'avoir plus qu'un seul survivant à ce stade. La bouche et le nez reprendront une forme normale pour un fœtus de cet âge gestationnel.

Entre la trente-quatrième et la quarantième semaine de développement, le ou les fœtus restants émergeront et crieront. S'ils ne sont pas retirés de l'eau à ce stade, ils couleront et se noieront.

Une fois sorti de l'eau, le fœtus est considéré comme né et sera désigné instance de SCP-2259-2. Ces instances sont identiques à un enfant humain normal sur quasiment tout les aspects. Une cicatrice issue de la fermeture de l'orifice trophoblastique est située au même endroit que l'ombilic humain et est presque identique à ce dernier. Une radiographie de la mâchoire montre des signes mineurs de [SUPPRIMÉ], mais est indiscernable sans un examen poussé. L'enfant peut être nettoyé et les membranes le recouvrant retirées.

Trois semaines après la mort ou le retrait du dernier fœtus, un nouvel Événement de Genèse se produira.


Récupération : SCP-2259 a été récupéré dans un appartement londonien après que le locataire, Jeremy Watson, eut attiré l'attention de la Fondation, qui le suspectait de pratiquer l'alchimie avec succès.

Durant le raid, le suspect a détruit en grande partie un vieux livre. C'est à ce moment que de nombreux bras ont émergé d'un placard et emporté le suspect avant de disparaître. Il est suspecté que le livre provenait de la Bibliothèque des Vagabonds, et que Watson y est actuellement retenu prisonnier pour avoir endommagé un livre de la Bibliothèque.

Le livre s'intitule "Homunculi et Genèse" ; il a été écrit par un alchimiste anglais du XVIIe siècle nommé Rafe Hodgsonn. Ce livre traite de la création de vie, les pages intactes parlant de la génération spontanée de vers et de souris dans la viande pourrie, le blé souillé et les tissus sales. Malheureusement, le processus de création se trouvait dans la partie du livre détruite par Watson.

Les notes restantes de Watson parlaient des cycles d'alimentation et des stades de développement attendus. Les notes suggèrent que Watson a produit plusieurs générations de SCP-2259-2 avant le raid de la Fondation. Le sort de ces spécimens est actuellement inconnu.

La FIM Nu-4 "Étalon d'Or" a été alertée que ce livre pourrait se retrouver dans les mains d'autres chercheurs alchimistes. La FIM Iota-17 "Nombrilistes" se montre vigilante quant à l'augmentation d'incidence de chimérisme génétique, ainsi que de tout enfant présentant des cicatrices ombilicales ou un développement mandibulaire inhabituels.


Addendum 2259-23 : Au jour du 23/05/2014, il n'a été permis qu'à deux instances de SCP-2259-2 d'atteindre leur terme. L'une est une fille asiatique ayant actuellement 6 ans. Le deuxième est un garçon caucasien ayant actuellement 4 ans. Tous deux sont surveillés mais n'ont présenté aucune propriété anormale jusqu'à présent. Ces enfants ignorent leur origine et ont été stérilisés par mesure de précaution.


Addendum 2259-35 : Tout nouveau substrat doit être minutieusement nettoyé et stérilisé avant d'être ajouté à l'aquarium. Un spécimen d'Eunice aphroditois a été découvert dans l'aquarium et n'a pas pu être isolé et retiré pendant plus de 6 mois, perturbant grandement le cycle de genèse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License