SCP-223-FR
notation: +7+x

Objet # : SCP-223-FR

maison-noire.jpg

SCP-223-FR dans son état inactif.

Niveau de menace : Jaune Orange

Classe : Euclide Keter

Procédures de Confinement Spéciales :

Version avant étude - Dr ████████ (PROCÉDURES DE CONFINEMENT ABROGÉES) :
Une zone de deux cent (200) mètres de rayon doit être réservée au no man's land entourant SCP-223-FR. L'accès à cette zone doit être interdit à toute entité humanoïde sous peine d'être abattue. Aucune sommation ne doit être pratiquée et la mort du sujet doit être confirmée dès que possible1.

Un mur d'une hauteur de vingt (20) mètres de hauteur et de deux (2) mètres de largueur doit être édifié autour de la zone de no man's land établie ci-dessus.

Le confinement pourra être levé dans le cadre des expériences proposées par le Dr ████████ sous réserve d'une validation par un chercheur d'un niveau d'accréditation minimum de 3, affecté à l'île et connaissant les tenants et aboutissants du confinement.

Version actuelle de la procédure de confinement :

Remarque : L'ensemble des localisations et des périmètres sont sujets à une sécurisation renforcée. Une demande d'habilitation auprès du directeur du Site-Aleph est nécessaire pour y accéder.

L'ensemble de l'île est réservé au no man's land entourant SCP-223-FR. L'accès à cette zone doit être interdit à toute entité humanoïde sous peine d'être abattue. (Ci-dessous nommée la zone rouge.) Aucune sommation ne doit être pratiquée et la mort du sujet doit être confirmée dès que possible, de préférence dans les dix-huit (18) secondes après le passage de la zone rouge.

Aucun avion, navire ou embarcation ne doit passer la délimitation maritime de basses eaux. (Ci-dessous nommée la zone bleue.)

Une couverture chimique a été mise en place pour permettre à la Fondation d'interdire les terres à la population humaine. La faune et la flore n'étant pas affectées, raser l'île n'est pas une option.

Note aux équipes de confinement : un groupe d'activistes écologistes tente de prouver que l'île n'est pas une zone impropre depuis 2015. Le renforcement des équipes est effectif en zone bleue jusqu'à nouvel ordre.

Les cuirassés de la Fondation, sous couvert de la marine étatique alliée (française), ainsi que les îlots de minage mis en place autour de l'île ont toute autorité pour faire feu sans discernement sur les contrevenants à la quarantaine chimique.

Deux ancres dimensionnelles doivent être placées à chaque extrémité de l'île et maintenues hebdomadairement pour éviter toutes modifications conséquentes du continuum. Toute personne n'ayant pas franchi la zone rouge doit subir un traitement par amnésique de type A sous couvert d'un naufrage.

Remarque : SCP-223-FR n'a pas à être épargné par un tir de barrage. Les tentatives de destruction de SCP-223-FR ont été infructueuses. La structure se régénère totalement en une (1) heure après destruction.

Aucune levée de confinement n'est autorisée, suite à la décision SCP-223-FR-D1 du conseil des O52.

Description : SCP-223-FR est un bâtiment de grande taille, pouvant être assimilé à un manoir ou à une maison de maître, dans le style victorien, construit à base de roche de basalte noire, inexistante dans les environs et de bois de Sequoiadendron giganteum, essence extrêmement rare uniquement disponible en Californie. D'architecture particulièrement ouvragée et chargée, la bâtisse possède des ouvertures de telle sorte que l'intégralité de son périmètre puisse être observé de l'intérieur, sans angle mort. Occupée par une végétation luxuriante lors de sa découverte en ████, la maison a été dégagée par les officiers envoyés sur place, pour évaluation et tentative de récupération. La bâtisse possède une superficie totale de deux cents vingt-cinq (225) mètres-carrés au sol.

Acquisition : En ████, un incident étrange a attiré l'attention de la Fondation. Un autobus de tourisme appartenant au premier circuit de découverte de l'île, au sud-est de la Corse (France), a été porté disparu après avoir fait une étape pour une présentation de l'architecture particulière du bâtiment. Le véhicule a été retrouvé à l'arrière de la bâtisse dans un état de conservation parfait, quatre (4) jours après sa disparition. Les effets personnels des deux (2) guides, du chauffeur du véhicule ainsi que des trente-deux (32) passagers ont été retrouvés abandonnés dans celui-ci. Aucun signe de lutte n'a été relevé par la police locale, aucun fait anormal actif n'a été identifié par les agents de terrain envoyés par la Fondation.

Une enquête plus complète a été diligentée par la police française en juillet ████ suite à la disparition d'enfants dans les mêmes environs. Un (1) vélo et un (1) skateboard appartenant aux deux (2) individus de 12 et 13 ans, hébergés par des locaux pour les vacances, ont été retrouvés en parfait état sur le parvis de la maison. Les enquêteurs de la Fondation ont alors réévalué la bâtisse. Sur les rapports de terrain3, il a été référencé, photographié et mesuré des déformations des perspectives, en particulier remarquables sur les ombres du bâtiment ainsi que dans les reflets des vitres.

Le Dr ████████ est nommé sur le projet "maison noire", de façon à faire disparaître les soupçons d'anomalies possibles dans l'environnement. Une fois les premières expériences faites, le Dr ████████ a indiqué qu'un confinement était nécessaire.
En vertu du protocole 12, bien que sa validité ait été contestée par le directeur du secteur concerné à posteriori, quatre (4) locaux furent utilisés par le Dr ████████. L'objectif, sous couvert d'une remise en état de l'endroit, était d'obtenir des échantillons de SCP-223-FR. Les échantillons ont été prélevés sans difficulté et adressés au Site-Aleph pour étude. Les analyses n'ont démontré aucune anomalie concernant les matériaux extraits de SCP-223-FR. Toutefois, les zones dégradées se régénérèrent à l'identique en, en moyenne, une (1) heure après destruction.

Anomalies : D'après les observations du Dr ████████ - Rapport SCP-223-FR-CR-20██0918-v1.1, les anomalies les plus flagrantes se produisent à l'aube et au crépuscule, avec une intensité décuplée lors de l'équinoxe d'automne et de printemps. Cet état est appelé état actif.
Elles sont constatables par des modifications de perspectives pouvant être perçues comme des vibrations intenses de SCP-223-FR. Après analyse, elles dénotent une conjonction dimensionnelle4 ainsi qu'une tangence de réalités5. Des ombres apparaissent alors aux fenêtres et semblent regarder vers l'extérieur. Ces manifestations sont notées SCP-223-FR-X.

Plusieurs entités ont pu être formellement identifiées par des proches sur des clichés ou des vidéogrammes. Au total, 17 instances différentes ont été repérées et identifiées.

SCP-223-FR semble capable d'entrer dans un état actif ponctuel pour capturer des proies. Cette pratique n'affecte pas les locaux.6 La zone rouge s'étend de SCP-223-FR à la limite du champ d'action de l'effet brume. En 20██, le périmètre incluait le village de ████ ████ situé à deux (2) kilomètres de SCP-223-FR. Lors de l'équinoxe 20██, son rayon d'effet a été constaté à huit (8) kilomètres de 223-FR.

L'effet n'a lieu que dans la zone rouge, c'est-à-dire à l'intérieur de la zone de confinement de deux cents (200) mètres de rayon.
L'effet brume intervient lorsqu'une créature humanoïde capable de raisonner entre dans la zone rouge. Le sujet semble entouré d'un épais brouillard sombre le cachant à toutes observations optiques ou électroniques. La brume prend dix-huit (18) secondes pour capturer la victime. Le sujet ne laisse alors plus aucune trace de son existence mesurable par les moyens connus. L'absence d'émission d'énergie, lumière ou radiation suggère une translation dimensionnelle plutôt qu'une conversion. Ce qui élimine toute désintégration quantique.7

Le Dr ████████ a émis l'hypothèse que SCP-223-FR choisissait ses "victimes" et que le fait de ne pas prendre de sujet dans l'environnement immédiat était une forme d’intelligence de la part de SCP-223-FR. Il a été confirmé que plusieurs personnels de Classe-D n'ont pas subi les effets de la brume. Les tests effectués ne nous permettent pas de confirmer l'existence de critères de sélection, ni même l'existence d'une quelconque intelligence derrière ce phénomène.

Avertissement

Il est actuellement interdit de présenter des clichés, vidéogrammes ou représentations fidèles de SCP-223-FR en état actif, en raison de l'effet mémétique intrinsèquement lié aux déformations provoquées par l'anomalie. Cet effet implique de violentes crises de paranoïa passagères chez les sujets sains et peut déclencher des effets psychologiques néfastes à long terme (cauchemar, dépression sévère, envie suicidaire…) chez les sujets fragiles. Les informations ci-dessous comportent des représentations possédant des effets mémétiques à l'état actif de SCP-223-FR.

Incident 223-FR-A :

Le ██/██/████, vers 20h00 (heure locale), le Dr ████████ quitte son équipe dans le poste d’observation Est (223-FR-B1) sous prétexte de rejoindre le poste avancé de la même zone (223-FR-A1). Il se dirige toutefois ouvertement et en courant vers SCP-223-FR. Ses collègues, le Dr ████████ et l’assistant ████████ sont incapable de le suivre ou de l'arrêter en raison de l’activation de SCP-223-FR et de son effet mémétique. Les caméras en place enregistrent le Dr ████████ en train de parler à haute voix. Il est entouré, comme les autres victimes, par la brume noire dès son entrée dans la zone rouge s'étant développée à deux cents quarante-huit (248) mètres de SCP-223-FR. Cette observation exclut le fait que la zone rouge se trouve à deux cents (200) mètres de SCP-223-FR et reste stable. Il disparaît complètement des vidéogrammes après 18 secondes d’exposition.

Aucune trace n'a été retrouvée par l'équipe de secours déléguée à la fin de la phase active de SCP-223-FR.

Addendum 223-FR-1 - Enregistrement audio du conseil O5 du ██/██/████ avant compte-rendu

O5-██8
"[…] Tant qu'il n'existe pas de solution avérée et prouvée pour permettre le confinement de SCP-223-FR, il est interdit d'y mettre les pieds ! Bon sang, quel est l'incompétent qui a effectué l'évaluation psychologique du Dr ████████ ? […]"

À la suite de ce conseil, le Dr ████████ a été démis de ses fonctions sur SCP-223-FR et classé comme "Mort en service". Le Dr Freederick est affecté au projet, avec pour objectif de confiner efficacement SCP-223-FR et de revoir l'ensemble des informations le concernant soumises par le Dr ████████.

Addendum 223-FR-2 :

Observation du poste avancé 2004-FR-B1 - 22/09/2016 16h21

Début d'enregistrement : Document Audio 2004-FR-B1-01822092016 - Dr Freederick
16:20 - Nous sommes le jour de l'équinoxe de septembre 2016. La maison… Pardon, SCP-223-FR entre en résonance à 16 heures 21 minutes et 12 secondes, les moniteurs indiquent une modification de la structure de préservation de la réalité. Des ondes gravitationnelles sont émises par SCP-223-FR, le déplacement est… De plus ou moins 2-17 mètres ! J'effectue un DIV pour une intervention de la section de désinformation. Nous n'avons jamais relevé d'impact si important. Le niveau de humes varie sur une échelle de 0.4>/<3. Nous sommes sur une brèche de réalité9. Nous n'avons pas d'ARS10 fonctionnelle. Il est possible que nous soyons en présence d'une courbure massive de l'espace et du temps. Elle provoque une modification du paradigme de réalité11 intrinsèque à la zone rouge. Je suppose que SCP-223-FR cherche à modifier sa position ou son environnement. Le plus logique serait qu'il cherche à nous échapper.
16:22 - [la voix du docteur est faible] L'univers ressemble à un maelstrom de couleurs et de concepts. Plusieurs membres de mon équipe ont perdu conscience. J'espère pouvoir leur éviter des séquelles avec des amnésiques. [Soupir] Je dois tenir jusqu'au bout… Pour comprendre… SCP-223-FR vibre au point d'en devenir flou… C'est étrange… Je ne ressens pas la puissante peur qu'il m'évoque à chaque activation… Ce serait plutôt… Comme… De la frustration… [Gémissements]
16:24 - Ça se calme enfin… Je pense que j'aurais dû poursuivre la description… Au fur et à mesure de l'évolution… Les caméras sont HS. Une partie du matériel électrique a brûlé. Je ne sais pas ce que l'on pourra tirer de ces enregistrements. L'univers semble revenir à la normale. SCP-223-FR n'a pas bougé pour l'instant. Je ne comprends pas ce qui se passe.
16:25 - Mon équipe est revenue à elle saine et sauve, j'en remercie le ciel… Rhétoriquement… Je noterai les témoignages de mes collègues dès qu'ils auront pris un peu de repos. Je leurs proposerai un amnésique dès que ce sera fait. Je vais moi-même tenter de sauvegarder ces images incroyables que je viens d'observer dans un rapport le plus concis possible. Je ne peux être sûr de ce que j'ai vu. Je demande toutefois l'adjonction à notre unité d'un groupe de psychologues formé pour ce type de chose et je demande officiellement le renfort d'ARS pour stabiliser la réalité et le continuum dans les environs. Le prochain équinoxe pourrait permettre à 223-FR de s'enfuir.
Conclusion : Je suppose que le Dr ████████ a négligé les informations concernant l'expansion de la zone rouge de SCP-223-FR ainsi que l'ensemble des effets gravitationnels qu'il provoque. Je ne me baserai donc plus sur les recherches de mon confrère possiblement erronées ou falsifiées. Une enquête doit être effectuée au plus vite sur les objectifs du Dr ████████. La situation n'aurait jamais dû être aussi critique.

Conclusion : Suite à l'observation de l'équinoxe 2016, une hausse notable de la gravité et la présence d'ondes gravitationnelles suggèrent une tentative de modification du continuum. L'objectif probable est le déplacement de SCP-223-FR vers un autre point de l'univers. Le Dr Freederick en charge des études propose la mise en place d'ancres dimensionnelles, ainsi qu’une mesure de l’état de la réalité environnante. Cet effet est dénommé "effet gravité".

Note du Conseil O5 : la zone de confinement a été modifiée à la demande du Dr Freederick.

Addendum 223-FR-3 : Tests sur SCP-223-FR :

Test 223-FR-T1 :
Sujet : D-1192 est une femme de trente et un (31) ans, caucasienne, ancienne infirmière, condamnée pour meurtres multiples.

Description : Il est demandé à D-1192 de s’approcher de la zone rouge en regardant SCP-223-FR pendant une phase active.

[…]
D-1192 : Docteur, je ne veux pas m’approcher plus de cette… Chose…
Dr ████████ : Ce n’est qu’une maison, D-1192. Vous savez que vous risquez l’exécution ?
D-1192 : Écoutez, Docteur, je préfère une balle dans la tête à m’approcher de cette chose ! Ce n’est pas une simple maison. Ce truc y ressemble de jour, mais pas maintenant.
Dr ████████ : [Soupir] Très bien, D-1192 ! Décrivez le spécimen !
D-1192 : Cette chose fait la taille de la maison. Elle bouge dans tous les sens, comme si elle vibrait. C’est énorme, plein d’yeux et de tentacules. Je crois qu’elle m’a vue… [Silence]… Docteur, j’ai fait erreur, ce n’est pas ce que je viens de vous décrire, c’est un être lumineux et diaphane. Il n'y a rien de semblable sur terre. Il vibre parce qu’il existe ailleurs. Mes yeux ne sont pas capables de… mon esprit… Il veut que nous fassions connaissance. Que dois-je faire, Docteur ?
Dr ████████ : De qui parlez-vous, D-1192 ? Pouvez-vous lui demander qui il est ?
D-1192 : Il attend. Il m’attend, moi. Je…
[Sur la vidéo, D-1192 passe la limite de la zone rouge et est entouré par le brouillard noir.]
Dr ████████ : D-1192 ! Vous n’avez pas le droit de passer la limite ! Revenez !
D-1192 : [Bruissement] VoUs DeVrIeZ nOuS rEjOiNdRe DoCtEuR ! AnNaBeLla NoUs SeRa TrEs UtIlE… [Bruissement] [le microphone se déconnecte.]
Dr ████████ : Agent Prévault, tirez sur D-1192 !
Agent Prévault : Aucune cible en vue, Docteur ! Je répète : la cible n'est pas visible.
[…]

Conclusions : Nous avons perdu toute trace de D-1192. Il semble toutefois qu'aucune conversion, destruction ou émission d'énergie ne puisse expliquer ce qu'il vient de se passer. Mes collègues supposent que la voix entendue pendant la discussion avec D-1192 est l'une de celles des anciennes victimes de SCP-223-FR. Pour ma part, je crois que SCP-223-FR est tout à fait capable d'avoir sa propre voix. Cette entité est plus que sûrement intelligente.

Test 223-FR-T2 :

Sujet : D-15932 est un homme afro-américain de 26 ans - condamné à la peine de mort pour viol aggravé et meurtre.

Description : Il est demandé à D-15932 d'entrer dans la maison par sa porte principale, dans une phase inactive de SCP-223-FR.

[…]
Dr ████████ : D-15932, merci de vous avancer vers la maison et d'ouvrir la porte.
D-15932 : Bien, Docteur, c'est une belle bâtisse que vous avez là !
Dr ████████ : Vous êtes à mi-chemin. Pouvez vous me décrire ce que vous voyez ?
D-15932 : Je vois une maison de type victorien, construite par un architecte qui devait avoir un coup au bocal… Rien de nouveau sous le soleil.
Dr ████████ : Pourriez-vous répondre sans commentaire supplémentaire, s'il-vous-plaît ?
D-15932 : OK, Docteur. J'ouvre la porte. La maison est en bon état, mais il semble que personne ne soit venu ici depuis un moment.
Dr ████████ : Continuez, D-15932.
D-15932 : Si je continue vers l'intérieur, vous allez perdre le contact visuel. Je n'ai pas envie de me prendre une balle.
Dr ████████ : Aucune inquiétude. Nous vous avons envoyé pour visiter cette maison. Nous ne prendrons pas de mesures si vous continuez à faire votre travail.
D-15932 : [Bruissements diffus]
Dr ████████ : Pouvez-vous répéter, D-15932 ?
D-15932 : Je n'ai rien dit Docteur. Je suis dans le hall de la maison. Il y a deux escaliers semi-circulaires qui montent à l'étage. Je pense qu'il doit y en avoir au moins un autre, peut-être deux. Le parquet est presque orange foncé, le bois à une senteur particulière que je ne connais pas. L'intérieur est chaleureux, mais je ne m'y sens pas à ma place. J'ai l'impression d'être trop petit pour l'endroit… à moins que ce soit l'endroit qui est trop grand…
Dr ████████ : Vous semble-t-il y avoir des occupants ?
D-15932 : Je n'en ai pas l'impression… Il y a une couche de poussière sur le sol. Je ne vois aucune trace de pas, en dehors des miennes.
[Le signal devient de mauvaise qualité. Le docteur note une activation imprévue de SCP-223-FR.]
Dr ████████ : D-15932 ! Vous avez l'ordre de sortir de cette maison dans les plus brefs délais !
D-15932 : Reçu, Docteur. J'ai l'im…[Grésillements violents] d'être perdu, la porte ne [Grésillements violents]…ve plus à l'endroit d'où je [Bruissements]
Dr ████████ : D-15932 ? Répondez !
D-15932 : [Bruissements] Je Ne VoUs CoMpReNdS PaS DoCtEuR ! CeLuI-Ci EsT UnE vIcTiMe ! [Bruissements]
Dr ████████ : Qui est-ce ? Où est D-15932 ? Répondez !
D-15932 : [Grésillements]cteur, Il y a un gamin, ici. Il semble terrorisé. [Grésillements] n'arrive pas à retrouver le chemin de la sortie. Je vois un paysage étrange par les vitres. Ce n'est pas la campagne d'où je viens. [Bruissements] CeLuI-cI A dE La ReSsOuRcE ! iL eSt PrEsQuE CaPaBlE dE s'OpPoSeR à L'InÉvItAbLE. [Bruissements]
Dr ████████ : Encore une fois, identifiez-vous !
D-15932 : Putain ! Je suis votre D-15932 ! Je m'appelle Marc ! Vous m'avez envoyé dans un putain d'enfer ! Y'a plein de gens, ici. Ils semblent perdus voir [Grésillements] ! je ne comprends pas… [Bruissements] VoUs AvEz RaIsOn, Je Le GaRdE AuSsi.[Bruissements]
[Un hurlement de douleur (supposément) est perceptible à travers les interférences. Le Dr ████████ note que la voix est trop jeune pour correspondre à celle de D-15932.]
[Le signal audio est interrompu. La porte se referme d'elle-même. Du sang coule sur le seuil sous la porte, à l'extérieur]
Dr ████████ : Assistant ████████, demandez plus de recherches au Site-Aleph sur D-15932. Y'a un truc qui cloche.
Assistant ████████ : [en arrière-plan] Docteur, vous n'avez pas coupé le micro !
Dr ████████ : Envoyez aussi un Classe-D pour prélever le sang au niveau de la porte !
[…]

Conclusions : Suite à la demande du Dr ████████, des informations complémentaires sur le cas particulier de D-15932 ont été fournies par une enquête de terrain. Il semble qu'un tueur en série sévissait dans les environs des viols et meurtres attribués à D-15932. Il est donc possible que SCP-223-FR soit une entité intelligente capable de lire dans l'histoire ou dans les pensées de ses sujets pour parvenir à comprendre l'humain qu'elle enlève. Le sang retrouvé sur le seuil de la porte est celui de Mika █████, répertorié comme enlevé lors du second incident préliminaire aux études. Le Dr ████████ a émis une demande (notée 223-FR-18-20A) pour utiliser SCP-███, de forme humanoïde, dans le cadre de l'expérience 3.

Demande refusée sur ordre du conseil O5.

Notes de rédaction : Le Test 223-FR-T3 a été placé dans l'addendum 223-FR-4 en raison de son contenu.

SCP-223-FR semble ne pas considérer certains membre du personnel de Classe-D comme des proies potentielles. Les observations menée par le Dr ████████ affirment qu'une sélection est effectuée par SCP-223-FR avant de passer en phase active ponctuelle.

Annotation audio - Dr Freederick - Reprise des études - ██/██/20██

Contrairement à toutes les observations de mon confrère, il semble que l'effet gravitationnel s'applique à l'extérieur du périmètre de confinement initial. Je suggère de passer le confinement au niveau supérieur12. D'après les mesures, la disparition de 3 membres du personnel de Classe-D sélectionnés comme "proie" a provoqué un développement significatif du rayon d'action des effets brume et gravité. Ceci suggère que l'intégration de nouveaux sujets à SCP-223-FR amplifie son potentiel anormal.

Addendum 223-FR-4 :

Test 223-FR-3 :
Sujet : D-8423 est un homme caucasien de 34 ans - condamné à 40 ans de prison pour cambriolage et homicide. Sa peine a été aggravée pour plusieurs homicides sur son lieu de détention. Il écope au final de 136 ans de prison dont 85 incompressibles.

Description : Il est demandé à D-8423 d'entrer dans la maison par sa porte principale pendant une phase d'inactivité de SCP-223-FR.

[…]
Dr ████████ : D-8423, merci de vous avancer vers la maison et d'ouvrir la porte.
D-8423 : Ok, au moins ch'peut prendr'l'air…
Dr ████████ : Que voyez-vous ? Pouvez-vous me le décrire ?
D-8423 : C'est une bicoque banale, Doc', just'qu'le mec qu'à fait ça, il a jamais dû s'faire cambrioler avant…
Dr ████████ : Nous n'allons pas cambrioler cette maison, D-8423. Vous allez juste la visiter. C'est tout !
D-8423 : Ouais, ouais, Doc', c'est la forc'd'l'habitude, vous voyez ?
Dr ████████ : La porte ne doit pas être verrouillée. Passez par l'avant !
D-8423 : J'pousse la porte… PUTAIN, DOC' ! Y'A UN PUTAIN DE BRAS DE CADAVRE, LÀ ! (respiration rapide) C'EST UN PUTAIN DE BRAS DE GOSSE… [respiration rapide]
Dr ████████ : Calmez-vous, D-8423, c'est le théâtre d'un crime. vous le saviez en approchant, non ?
D-8423 : Ouais, mais j'fais pas dans les mômes, c'pas mon truc ! En plus, c'est encore frais ! [tente de reprendre sa respiration]
Dr ████████ : Je vais vous demander de garder votre calme et de vous diriger à votre droite, vers la porte de la cuisine.
D-8423 : C'est pas la cuisine, c'est un salon, Doc'.
Dr ████████ : (Soupir) C'est votre gauche, ça, D-8423 !
D-8423 : Ah, Ouais… p'tête'bien. Il devait être gravement richard, l'mec, rien qu'le fauteuil vaut son pesant'd'ca'houettes.
Dr ████████ : Ne touchez en aucun cas au mobilier, D-8423 ! c'est un lieu de crime, rappelez-vous !
D-8423 : Ça sent'l'vieux, mais y'a du matos qu'on pourrait r'fourguer au marché noir… Put'n. L'hallu… j'me s'rai même pas fait chopper…
Dr ████████ : (Soupir) Pouvez-vous prendre quelques images ?
[Des images numériques sont transférées vers le PC du central. Le HIVE prévient d'un possible facteur mémétique sur celles-ci. Le Dr ████████ est affecté.]
D-8423 : Pour le coup, j'peux vous ram'ner un fauteuil, c'pas lourd, mais ils sont cool. OK ?
[Le microphone du Docteur reste silencieux. Des bruits de raclements et des crissements se font entendre du coté de D-8423.]
Assistant ████████ : Je prends le relais du Docteur ! Que faites-vous, D-8423 ?
D-8423 : J'sors l'fauteuil. Il va faire bien que le bureau du Doc' !
Assistant ████████ : NON, D-8423 ! Ne sortez pas de mobilier ! Je répète, ne sortez pas de mobilier !
D-8423 : J'suis à la porte, m'nant, j'vais pas rev'nir en arrière !
[Bruit de chute - Hurlements - Bruits indéfinissables.]
Assistant ████████ : D-8423, vous me recevez ?
D-8423 : [le micro est connecté mais silencieux.]
[…]

Conclusions :
Tous les membres du personnel de Classe-D non sélectionnés par SCP-223-FR ont réussi à entrer dans la maison et ont décrit un intérieur daté, mais agréable, sentant le renfermé.

Le mobilier et les objets présents à l'intérieur de SCP-223-FR sont impossibles à extraire de la maison - Une modification de la gravité provoque un accroissement temporaire du poids des objets sur le seuil de la porte.

Un décès a été recensé lors de la tentative d'extraction d'une chaise de velours vert contre les ordres du technicien en charge : l'objet a subitement changé de poids et a basculé, écrasant les jambes et le bassin de D-8423. Une fois la gravité revenue à la normale, l'équipe d'extraction n'a pas pu sauver la victime.

Annotation audio - Dr Freederick - Accident classé sans suite - ██/██/2017

D'après les relevés, SCP-223-FR n'avait pas pour objectif de tuer D-8423 en particulier. Le fauteuil a basculé logiquement sur ses pattes arrières après avoir été lâché par D-8423. Le reste relève de la physique élémentaire. Il est à noter que le changement de gravité et / ou de densité de l'objet a pour référentiel SCP-223-FR lui-même. Le sol du seuil et l'environnement direct : voisinage, trottoirs, etc. n'ont pas subi d'effet gravité, ni aucun dégâts. Le fauteuil est toutefois passé temporairement d'un poids moyen de 12 kg à 1,596 tonnes d'après les estimations.

Addendum 223-FR-5 (en attente de validation)

Agent NLM-192-179-1007 - Requête pour Addendum soumise au directeur du Site-Aleph.

Dans le cas du Dossier SCP-223-FR, alias "La maison noire", qui m'occupe aujourd'hui, j'entre en contradiction avec les précédents rapports soumis par le Dr ████████. Il n'y a aucun moyen de valider le fait que les ombres soient des instances de SCP-223-FR et non des habitants, contraints ou consentants. Le cas de D-15932 prouve l'existence de personnes vivantes, sûrement humaines, ou au moins humanoïdes, à l'intérieur de SCP-223-FR. Il est d'ailleurs possible de supposer que ces personnes soient les proies de SCP-223-FR.

Les observations à distance ou sur des supports vidéos ou photographiques provoquent l'effet mémétique qui aurait causé la mort du Dr ████████. D'après mes constatations, il est parfaitement raisonnable de croire que le Dr ████████ soit devenu l'un des habitants de SCP-223-FR à l'heure actuelle, son corps n'ayant pas été retrouvé après l'incident.

La transcription ci-dessous ne peut être totalement considérée comme fiable. Toutefois, après amélioration numérique du visage du Dr ████████ et suppression de la partie mémétique de l’image comportant 223-FR, les mots suivants peuvent être lus sur les lèvres du sujet :

Dr ████████ : Je suis venu cette fois. Je suis d’accord. J’en ai marre de ce bordel…
[Silence]
Dr ████████ : Je sais… mais ce sont de bons chercheurs, eux aussi !
[Silence]
Dr ████████ : Non, je ne passerais pas mon tour… pour rien au monde… Mais tu fais une erreur.
[Silence]
Dr ████████ : Je sais que tu ne souhaitais pas prendre l’ensemble des personnes du bus, mais maintenant, tu peux les choisir bien mieux. Tu es assez fort !
[Silence]
Dr ████████ : Oui, j’ai pris les rapports. Ils ne trouveront rien sur mon ordinateur. Tu peux être…[ILLISIBLE]

Dès l’entrée du Dr ████████ dans la zone rouge (à cette époque, 248 mètres de la structure de SCP-223-FR), l'effet brume s’est manifesté. La transcription se termine alors que le Dr ████████ n’est plus visible à travers le voile noir.

Il est envisageable que SCP-223-FR propose à son futur habitant de le rejoindre de son plein gré. Ce qui expliquerait la paranoïa, les effets de manque et de dépression lors des phases résiduelles du mémétisme. Un amnésique de classe B pourrait être administré aux sujets exposés à SCP-223-FR en phase active ou à ses représentations.

Nous devons prendre en compte que SCP-223-FR peut effectuer une sélection parmi les personnes affectées par son effet. De mon point de vue, je ne classifierais pas pour l'instant les personnes enlevées comme décédées.

Conclusions : Les travaux du Dr ████████ sur le sujet SCP-223-FR devraient être rapidement mis au ban en raison de fort manque de rigueur scientifique, mais aussi d'une possible falsification des faits en raison de son état psychologique.

Je soumets aussi la photographie ci-jointe13 comme preuve d'une potentielle présence du Dr ████████ dans la maison. Ce qui suggère le reclassement de ████████ de "Mort en Service" à "Classe E" voir "Agent compromis" ou "SCP-223-FR-18".

Je suggère, par ailleurs, une augmentation de la menace. L'entité SCP-223-FR capture visiblement des proies humaines suivant une sélection qui pourrait être liée à la cognition ou à tout autre facteur de conscience. Nous ne savons pas quel est l'objectif de SCP-223-FR, puisqu'il garde ses proies vivantes à l'intérieur de son enceinte.

[VIDEOGRAMME CLASSIFIE]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License