SCP-223
notation: +2+x
PhotoAlbum.jpg

SCP-223

Objet # : SCP-223

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-223 doit être gardé dans un coffre-fort verrouillé sur le Site 19. Si les deux (2) photos manquantes de SCP-223 sont retrouvées, elle devront être stockées dans les deux coffres-forts prévus à cet effet sur le Site 17.

Tous les membres du personnel témoins d’anomalies concernant SCP-223 doivent être réassignés sur le champ à un autre projet. Le ou les membres du personnel concernés doivent être placés en observation afin de vérifier leur stabilité mentale (incluant une consultation tri-hebdomadaire effectuée par le psychiatre du Site) et doivent être encouragés à limiter les contacts avec des photographies de tout genre.

Description : SCP-223 est un album photo d’une capacité de trente (30) photos reliées comme un livre à couverture épaisse. Les photos sont attachées aux pages avec un adhésif inconnu. Son apparence correspond au produit commercialisé par ██████████ mais sans marque visible. « De la part de Danny avec amour » est écrit à l’encre bleu au dos.

SCP-223 contient vingt-huit (28) photos qui met en scène le voyage d’un couple à ██████ Beach. Les deux (2) dernières pages ont été déchirées.

Le couple présent sur les photos a été clairement identifié comme étant E███ ██████ et L███ ██████, qui ont pris des vacances liées aux photos en juin 19██. E███ et L███ sont mort au cours d’une affaire de meurtre-suicide commis par E███. Une lettre laissée par E███ annonçait la découverte de sa fiancée au lit avec un autre homme et le meurtre de celle-ci. Il n’existe à ce jour, aucune preuve d’un tel acte.

Une autre personne est présente de manière récurrente sur les photos : un homme caucasien doté de caractéristiques attirantes et quelque peu androgyne, identifié comme SCP-223-1. Par rapport à son attitude sur les photos, il est supposé qu’il est un ami du couple. Tous les tentatives pour identifier SCP-223-1 ont été vaines.

SCP-223-1 n’apparait pas sur les photos et enregistrement de SCP-223 bien que l’analyse comparative minutieuse des photos et [DONNÉES SUPPRIMÉES].

De manière occasionnelle, la personne consultant SCP-223 y verra des similitudes avec son/sa propre partenaire, allant jusqu'à remplacer un spectateur. Des observateurs indépendants peuvent en effet affirmer que les photos changent, bien que ces changements ne peuvent être découverts qu’uniquement par la personne qu’ils concernent. SCP-223 semble cibler les lecteurs qui sont dans une relation stable et heureuse . SCP-223 semble ne pouvoir cibler qu’une personne à la fois.

Si la cible poursuit sa lecture de SCP-223 après l’apparition de l’anomalie, sa perception du contenu de l’album sera radicalement modifiée. Alors qu’un lecteur non affecté continuera de voir les photos originelles, la cible verra un album rempli de photos de leur partenaire en interaction avec un individu attirant et aux traits androgynes du même sexe que la cible. Dans tous les cas, la cible va montrer des signes de jalousie et de suspicion et, dans le cas où elle y sera autorisée, va chercher à trouver les deux dernières pages, persuadée que celles-ci prouvent l’adultère de son/sa partenaire.

Les effets de SCP-223 sur sa cible s’estompent complètement en une (1) semaine sauf en cas d’exposition à de nouvelles photos de SCP-223. A partir de ce moment, les ressemblances avec le/la conjoint-e de la cible vont disparaitre de l’album et la cible pourra consulter sans danger des photos ordinaires. Une précédente cible tentant de consulter les photos de SCP-223 verra [DONNÉES SUPPRIMÉES].

En cas d’absence de tout contact avec SCP-223 à la suite de la première exposition, l’altération de perception de la cible va s’étendre à d’autres photographies. La nature des ces modifications s’adapteront en fonction du contenu des photos mais la majorité des ces photos incluront un humanoïde similaire à SCP-223-1. Les photos incluant la cible et son/sa partenaire semblent être la source des plus grand dommages psychologiques. Une exposition massive de photos semble causer un effet “lavage de cerveau” sur la cible, créant une illusion de grand danger qui peut être évité en rapportant les photos manquantes de SCP-223. Il semblerait que cette réaction soit causée par une longue succession de signaux subliminaux et d’images traumatisantes et non pas par une influence psychique.

Psych. Rapport 223-6 (Dr. Morris) ██/██/19██ Rapport d’interrogatoire

Examinateur : Asseyez-vous, je vous prie. À combien de temps remonte votre première exposition ?
Morris : Euh, à peu près une semaine ? Ouais, c’est ça, 7 jours. C’est un peu flou.
Examinateur : Comment vous sentez-vous ?
Morris : Genre, paranoïaque. Limite. Comme s’il me regardait de quelque part, d’une manière. Eh … vous avez des nouvelles sur les photos manquantes ?
Examinateur : De qui parlez vous, ce « lui » ?
Morris : L’homme qu’on appelle 223-1. De la photo. Il …
Examinateur : Oui ?
Morris : (silence)
Examinateur : Avez-vous été en contact avec d’autres photos depuis votre dernière exposition ?
Morris : Non.
Examinateur : Bien. Que voyez-vous ici ? (photo d’un ours en train de boire dans un jacuzzi)
Morris : Euh, on dirait deux ours en train de se reproduire.
Examinateur : Très bien. Et là ? (photo d’un lit, aucune personne présente)
Morris : Un homme nu, assis sur un lit. Ecoutez, ça fait une semaine, non ? Vous pouvez me laisser partir ? Il faut que je trouve ces photos …
Examinateur : Vous avez l’air extrêmement intéressé par les photos manquantes de SCP-223. Pourquoi ?
Morris : Il faut que je prouve l’innocence de Lily.
Examinateur : Dr. Morris, votre femme n’est pas en danger. Nous avons découvert quasiment une vingtaine de photos cachées partout dans vos quartiers, Dr. Morris. Tout ce que vous avez pu voir sur ces photos n’est pas réel.
Examinateur : (sautant sur l’ examinateur avant d’être retenu par les gardes) Menteur ! Vous travaillez pour eux, c’est ça !
Examinateur : (aux gardes) Emmenez le.
Morris : Attendez ! Attendez ! Quand vais-je revoir Lil…
[FIN D’INTEROGATOIRE]

Note : Un amnésique de classe A a été administré au Dr. Morris et il est maintenant pleinement de retour à ses fonctions. Mme Morris a été informée du décès de son mari.

Addendum 223-1 : Les analyses supplémentaires du corps d’E███ indiquent que plusieurs blessures trouvées sur le corps ne pouvaient pas avoir été auto-infligées, excluant la thèse du suicide comme la cause la mort. Il n’existe aucune preuve que quelqu’un d’autre que E███ soit entré ou sorti de la scène du crime dans les vingt-quatre (24) heures avant et après la mort, bien que [DONNÉES SUPPRIMÉES] l’un des murs.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License