SCP-2221
notation: +2+x
blank.png
jesus%20noose.jpg

Peinture produite par un membre de POP-192-2221-A. L'art religieux créé par les instances de 2221-A incorporent souvent des images de cordes, remplaçant ici la crucifixion de Jésus par une pendaison.

Objet # : SCP-2221

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Les sites internet soupçonnés d'héberger des instances de SCP-2221 doivent être isolés pour examen, et leur accès doit être bloqué aux internautes civils. Une équipe de membres du personnel de Classe-C doit maintenir une recherche constante des sites et des logiciels demandant à l'utilisateur d'accepter des Conditions Générales d'Utilisation, et examiner ces Conditions à la recherche de signes de SCP-2221.

Etant donné l'impossibilité de confiner toutes les instances de 2221-A, les agents de terrain doivent surtout chercher à contrer leurs effets. Les agents doivent rester en contact avec les organismes d'application de la loi mondiaux afin de surveiller d'éventuels pics de violence extrajudiciaire. Les agents sont encouragés à partager les informations connues sur les groupes affiliés à 2221-A avec les agences de sécurités nationales afin de diminuer leur impact social et politique. Les règles de la Fondation concernant sa non-intervention politique ont été temporairement levées afin de répondre à cette menace.

Description : SCP-2221 se manifeste à travers des instances de Conditions Générales d'Utilisation (CGU) requérant la validation des consommateurs avant d'utiliser un logiciel. Les instances de SCP-2221 sont généralement trouvées attachées à des logiciels gratuits ou peu onéreux disponibles en ligne. Il s'agit de CGU inhabituellement longues, supposément afin de décourager les consommateurs de les lire jusqu'à la fin. Près de la fin du contrat se trouvent trois clauses supposées causer des effets anormaux distincts mais corrélés.

Clause 189
"Vous acceptez que toutes vos vénérations, prières, obédiences, sacrifices, vœux, demandes de guidage et/ou intervention, et toutes autres invocations de divinité adressées à l'intention d'une ou plusieurs des divinités listées dans l'Appendice H.vii soient à la place adressées à Serene Tribune, Ami du Justifié, dès après référé comme 'Amicus.'1 De plus, vous acceptez que cette clause supplante les intentions conscientes à l'égard desdites invocations de divinité."

Clause 191
"Vous acceptez que Les Amis d'Amicus SARL2 puisse avoir accès à votre conscience pour une durée ne dépassant pas une période de soixante-douze (72) heures par semaine."

Clause 216
"Vous et Les Amis d'Amicus SARL acceptez que toute tentative de contourner ou de modifier les termes de cet accord, ou de poursuivre en justice Les Amis d'Amicus SARL, doit être présentée à l'arbitrage du Tribunal de Serene."3

Les tests suggèrent que SCP-2221 n'est pas un danger-informationnel— le lire ou regarder les instances de SCP-2221 n'a pas d'effet si le lecteur n'accepte pas le contrat. Il est extrêmement improbable qu'un tel contrat soit légalement exécutoire dans les systèmes judiciaires connus. Cependant, il est estimé que les effets de SCP-2221 résultent de l'exécution des termes de ce contrat par des parties inconnues.

Certaines classes d'individus (incluant les individus mentalement incapables, les enfants pré-pubères et les esclaves) ne sont pas affectées même lorsqu'elles acceptent les conditions, présumément parce qu'elles n'ont pas la capacité légale d'accepter un contrat. Les individus incapables de comprendre le contrat (comme les personnes ne parlant pas la langue dans laquelle il est écrit, ou les personnes endormies auxquelles on a fait cliquer sur la souris pour accepter le contrat) ne sont également pas affectées. Ces limitations se sont avérées extrêmement disruptives pour tenter d'étudier SCP-2221 .

L'absence d'effet de SCP-2221 sur les membres du personnel de Classe-D le rend difficile à expérimenter directement, mais la Fondation a mené une analyse poussée des populations supposées être affectées par SCP-2221. Les individus sont estimés être des instances de 2221-A si ceux-ci ont créé un compte sur un site internet ou téléchargé un logiciel connu pour héberger une instance de SCP-2221. Les changements de comportement suivant ont été observés chez les 2221-A et les populations accueillant un grand nombre de 2221-A :

  • Une tendance au vote et au militantisme politique grandement augmentée. Les instances de 2221-A dans des pays non-démocratiques ou semi-démocratiques s'affilient souvent aux mouvements protestataires ou d'autres organisations politiques subversives. Les instances de 2221-A semblent particulièrement attirées par les courants considérés comme éloignés des courants politiques classiques, incluant les partis associés à l'extrême-droite et à l'extrême-gauche.
  • Un intérêt dans la religion et des problèmes d'identité religieuse grandement augmentés. Le taux de présence aux services religieux est particulièrement élevé dans les zones abritant des populations nombreuses de 2221-A. Les instances de 2221-A dans les pays musulmans s'affilient souvent aux mouvements islamistes, tandis que les instances aux Etats-Unis militeront pour donner une place plus importante au christianisme dans la vie publique.
  • Des changements des pratiques religieuses. La punition collective pour avoir dévié de la loi religieuse, souvent sous forme d'humiliation, est fréquente dans les zones dominées par 2221-A. L'art religieux de ces communautés incorpore des cordes ou des motifs semblables à des cordes à une fréquence anormale. Par exemple, l'art chrétien tend à représenter Jésus pendu plutôt que crucifié, tandis que l'art hindou se concentre surtout sur Yama pendant des criminels. En dépit des références de la Clause 189 au culte d'"Amicus," les instances de SCP-2221 ne sont généralement pas observées vénérer un être de ce nom (à une exception, POP-044-2221-A, dont le cas est exposé plus bas).
  • Des cas fréquents de violence extrajudiciaire contre des criminels supposés.

Les populations de 2221-A tendent à être étroitement regroupées, si bien que tandis que certaines communautés sont entièrement composées de 2221-A, il est rare que les nations infectées aient une population de 2221-A dépassant 0,05%. L'exception la plus notable est POP-044-2221-A en █████, qui jusqu'en 2013 constituait plus de 2% de la population nationale.

Evénements concernant POP-044-2221-A

En octobre 2012, le Site 614 contacte le Conseil O5 et lui rapporte que des attroupements armés attaquent les installations de la Fondation à █████. Il est immédiatement apparent que ces groupes disposent d'informations secrètes concernant la Fondation : ils demandent que la Fondation relâche SCP-███, SCP-████, SCP-████, SCP-████, et 34 membres de son personnel pour qu'ils soient jugés.

Les attaques d'octobre sur le Site 614 sont initialement attribuées à la République des Lettres, qui reconnait rapidement sa responsabilité dans la fuite des informations menant aux attaques. La Fondation n'est alors pas consciente de la présence d'une forte population de 2221-A à █████, et la République des Lettres est considérée responsable.

Cependant, l'examen des ordinateurs du Site 614 révèlent que de nombreux membres du personnel avaient téléchargé un logiciel hébergeant une instance de SCP-2221. Le consensus au sein de la Fondation est désormais que les informations fuitées proviennent de membres du personnel de la Fondation, les ayant données aux Amis d'Amicus. Il n'a pas à ce jour été déterminé si cette incapacité à trouver et rapporter cette instance de SCP-2221 était due à de la négligence ou à un sabotage volontaire.

Le personnel du Site 614 est détenu pour examen. Les agents de terrain des Site 115 et 621 sont envoyés à █████ sur ordre du Directeur du Site Susan Pritchard pour observer et faire un rapport sur la population locale de 2221-A, POP-044-2221-A. En raison des troubles politiques dans la région, la Fondation adopte une posture défensive, repoussant les attaques continues menées contre les installations de la Fondation sans y répondre.

Des attaques contre les prisons locales sont également remarquées. Tandis que les les forces de l'ordre locales repoussent la plupart de ces attaques, les prisons de ██████ et ████████████ sont submergées par les manifestants. Les prisonniers des deux prisons sont tirés à l'extérieur et lynchés, y compris des prisonniers qui avaient seulement commis des crimes mineurs, comme du vandalisme.

Au cours des quatre mois suivants, des changements des pratiques religieuses dans la majorité musulmane sunnite locale sont observées. De nombreuses mosquées locales commencent à effectuer l'appel à la prière huit fois par jour au lieu des cinq fois traditionnelles. Des nœuds décoratifs sont observés accrochés aux portes, souvent ornés de tissus colorés aux motifs élaborés. Plusieurs imams supposés être des instances de 2221-A semblent ajouter un prophète additionnel, "Sadiq," à la liste des prophètes islamiques traditionnels.4 Lorsqu'interrogés pour des informations additionnelles sur Sadiq, ces imams sont confus, et nient avoir connaissance d'un tel prophète.

En avril 2013, les communautés affectées ont commencé à sonner l'appel à la prière jusqu'à trente fois par jour. Les attaques contre la Fondation cessent, en raison du peu de temps laissé pour les autres activités. POP-044-2221-A distribue des versions imprimées de SCP-2221, convertissant tous les membres adultes des communautés affectées en instances de 2221-A. La Fondation n'ayant plus à être sur la défensive, les agents de terrains commencent à mettre en quarantaine les villes habitées par POP-044-2221-A, et les civils non affectés sont évacués dans les installations de la Fondation.

La fréquence des appels à la prière de 2221-A continue à augmenter jusqu'à devenir constante pour l'entièreté de POP-044-2221-A. Entre le 24 mai et le 6 juin, tous les membres connus de POP-044-2221-A meurent de fatigue et de déshydratation. Le gouvernement de █████ coopère avec la Fondation pour attribuer ces morts à de la violence politique.

Les agents de terrain recommandent de lever les règles de la Fondation concernant sa non-intervention politique afin d'empêcher que d'autres occurrences similaires se produisent ailleurs.

Addendum 2221-i : Des instances de SCP-2221 récemment découvertes disposent d'une Clause 217 additionnelle : "En lisant cette clause, tous les membres d'une des organisations listées dans l'Appendice K.iv acceptent d'aller se faire foutre." La Fondation SCP faisait partie d'une des organisations listées, tout comme le FBI, la République des Lettres, et plusieurs autres groupes d'intérêt et organisations gouvernementales. Les membres du personnel ayant lu la Clause 217 ont été mis en isolement et gardés pour examen. Cet ajout n'a pas eu d'effet discernable, et surtout pas littéral. Il est supposé que la Clause 217 est essentiellement une provocation, plutôt qu'un danger informationnel ou une obligation légale liée au document. Néanmoins, les superviseurs doivent rendre un rapport hebdomadaire concernant le comportement des membres du personnel ayant lu les versions modifiées incluant la Clause 217.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License