SCP-222-J
notation: +1+x
scp-222-j.jpg

Échographie d'un fœtus humain infecté par SCP-222-J

Objet # : SCP-222-J

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-222-J ne peut être confiné avec le niveau technologique actuel de l'humanité. Des recherches sont en cours pour trouver un confinement efficace.

Description : SCP-222-J est un phénomène mémétique biophysique incroyablement contagieux, capable de transmission infectieuse entre de multiples victimes sur des distances variables pouvant être courtes ou extrêmement grandes. SCP-222-J peut infecter n'importe quel vertébré dans le règne animal, mais il est plus répandu parmi les formes de vie évoluées, incluant les félins, les canines, les équidés, les reptiliens et les oiseaux. L’espèce chez laquelle SCP-222-J est le plus virulent est l'homme. SCP-222-J n'a été découvert que récemment par la Fondation, mais des recherches ont permis de conclure qu'il est connu depuis le début du ██e siècle.

SCP-222-J prend la forme d'une inhalation soudaine et extrêmement prolongée d'air par le sujet affecté, suivie d'une expiration plus courte et plus forte. Les sujets ont souvent été observés en train d'étirer leur corps et leurs membres lors de l'apparition des effets de SCP-222-J, s’arrêtant systématiquement une fois ceux-ci disparus. Les sujets peuvent également tenter de couvrir leur bouche pendant que les effets de SCP-222-J ont lieu. Certains chercheurs théorisent qu'il s'agit d'un comportement instinctif pour empêcher l'âme du sujet de s'échapper. Une autre théorie dominante affirme que SCP-222-J est la preuve de la possession démoniaque, et que le sujet doit être exorcisé.

SCP-222-J peut se transmettre via pratiquement n'importe quelle forme de communication, y compris auditive à longue distance, stimuli visuels, et interactions directes. L'étude des médias de masse montre des taux de transmission élevés, avec environ ██ % des sujets exposés infectés en quelques secondes. SCP-222-J est particulièrement virulent chez les sujets souffrant de privation de sommeil ou d'ennui. Un sujet infecté par SCP-222-J semble pouvoir infecter un nombre illimité d'autres sujets - la recherche n'a pas trouvé de maximum.

Les chercheurs travaillent sur plusieurs théories pour expliquer les propriétés mémétiques de SCP-222-J, ainsi que pour concevoir un moyen de le confiner ou de le neutraliser. Le traitement le plus efficace à l'heure actuelle est de faire boire 25 cl de toute boisson chaude infusée avec des Stimulants-Psychoactifs-C (une substance couramment trouvée dérivée de certaines plantes) au sujet infecté. Un deuxième test a montré que SCP-222-J n'est transmissible qu'entre des sujets capables d'empathie. Le cortex frontal des Classe-D testés a été complètement retiré, et les sujets n'ont pas présenté de signes d'infection à SCP-222-J après 24 heures d'exposition. Ces Classe-D pourraient jouer le rôle de gardes, dans le cas où SCP-222-J serait un jour confiné.

Tout membre du personnel infecté est libre de demander des amnésiques de force maximale, et il est fortement recommandé d'accéder à cette demande pour éviter une épidémie. SCP-222-J pourrait facilement devenir une pandémie mondiale s'il se retrouvait dans la mauvaise bouche.

Addendum : Des recherches récentes ont montré que SCP-222-J peut non seulement être transmis par des stimuli visuels, mais également par l'écriture.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License