SCP-221
notation: 0+x

Objet # : SCP-221

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-221 doit être conservé dans un conteneur verrouillé d'où il ne peut être retiré qu'à des fins de tests menés par des membres du personnel disposant d'une accréditation de Niveau 2. Le conteneur est une boîte en acier de 15,25 cm par 15,25 cm, à l'intérieur matelassé et doté d'un système de verrouillage. Le conteneur doit être placé dans une salle fermée, surveillée par un garde pour s'assurer que personne ne le prenne.

Description : SCP-221 est une pince à épiler en or, fabriquée au cours du XVIe ou XVIIe siècle. Après plusieurs tests sur des sujets, il a été remarqué que les zones endommagées de la pince où des échantillons d'or avaient été prélevés étaient plus petites qu'elles ne l'étaient avant le test. Il est actuellement supposé que SCP-221 utilise les petites quantités d'or présentes dans le corps humains pour régénérer les dommages qui lui sont causés.

Les tests sur des sujets ont révélé que SCP-221 créait un cas particulièrement sévère de Trouble Obsessionnel Compulsif chez toute personne l'utilisant sur son propre corps. Les sujets utiliseront alors SCP-221 pour retirer lentement chaque poil de leur corps, avant de retirer leurs ongles de doigt et de pieds, ainsi que leurs dents, finissant par retirer leurs organes, qu'ils soient externes, comme les yeux ou la peau, ou internes, comme le foie et le pancréas, se servant de leurs mains si SCP-221 n'est pas efficace (bien que SCP-221 ne sera jamais mis de côté au cours du processus, et restera agrippé par l'une des mains du sujet). Si SCP-221 est repris au sujet, ce dernier deviendra violent et maniaque, et utilisera ses mains pour continuer le processus, même si ce sera de manière bien moins délicate. Il est à noter que la progression de ce comportement diffère pour chaque sujet, mais n'en reste pas moins fatale.

SCP-221 est arrivé en possession de la Fondation après qu'un homme ait été rapporté en train de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Les employés de la Fondation ont retrouvé SCP-221 moins de 10 heures après le signalement original.

Addendum : 

Rapport d'expérience 221-1 : Il a été ordonné au sujet de test, un Classe-D, d'utiliser SCP-221 pour s'épiler les sourcils. Alors que le sujet était initialement peu enthousiaste à propos de sa tâche, il a commencé au bout de 10 minutes à arracher ses sourcils, et, après avoir complètement épilé son front, a commencé à arracher ses cils, bien qu'il lui ait été répété plusieurs fois que le test était fini. Après que SCP-221 ait été récupéré et le sujet relâché, celui-ci a commencé à arracher ses cils à l'aide des doigts, et les retira tous parfaitement avant de passer à ses ongles de pied. Le sujet a totalement retiré ses ongles de pied puis de main, avant de se mettre à hurler et de frapper son visage contre un mur. La raison de cet emportement est devenue apparente lorsqu'il commença à fouiller dans sa bouche pour en arracher les dents délogées de sa mâchoire. Le sujet finit par succomber des suites de l'hémorragie et du choc, alors qu'il était en train de retirer ses propres organes internes.

Rapport d'expérience 221-2 : Les sujets de test consistaient en deux membres du personnel de Classe-D, le Sujet de Test 1, chargé d'utiliser SCP-221 sur l'autre Classe-D, le Sujet de Test 2. Au bout de 15 minutes, les sujets de test ont commencé à se disputer à propos de la façon dont l'utilisateur de SCP-221 s'en servait sur l'autre. Les sujets de test ont commencé à se battre pour avoir SCP-221, et le Sujet de Test 1 s'est servi de SCP-221 pour crever l’œil du Sujet de Test 2, le plantant jusqu'au cerveau, ce qui le tua sur le coup. Le Sujet de Test 1 a ensuite commencé à utiliser SCP-221 pour retirer ses propres cils, avant de passer aux dents et aux yeux. Le Sujet de Test 1 est mort d'hémorragie, après avoir retiré 73% de la peau de son corps.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License