SCP-2199
notation: 0+x

Objet # : SCP-2199

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2199 est conservé dans une chambre d'observation de la faune standard, située sur le Site-77. Des dispositifs d'écoute doivent être attachés à la bosse de SCP-2199 en permanence, afin d'étudier l'intérieur de son corps. Les tests exploratoires ont été suspendus, en raison de l'effet que les batteries de test ont sur la santé de SCP-2199.

Description : SCP-2199 est un dromadaire mâle adulte (Camelus dromaderius). La bosse sur le dos de SCP-2199 est dépourvue de poils et semble être couverte de tissu cicatriciel, en apparence.

Au lieu d'être entièrement composée de tissu cutané, la bosse sur le dos de SCP-2199 est remplie d'eau sous une couche de tissu fibreux d'une épaisseur de 10 cm. Cette eau est saumâtre, se réapprovisionne automatiquement et indépendamment, et possède un volume approximativement équivalent à la biomasse totale de SCP-21991. Malgré l'absence d'une source de lumière correspondante, la bosse de SCP-2199 contient une lumière ambiante constante.

Un grand nombre de petits organismes, collectivement désignés SCP-2199-1, vivent à l'intérieur de la bosse. Chaque sous-groupe de SCP-2199-1 ressemble à une espèce particulière de plante ou d'animal originaire de régions arides, mais qui s'est adapté ou bien a subi de sévères modifications pour atteindre une taille réduite et pour la vie dans des environnements aquatiques ; plusieurs présentent une structure corporelle extrêmement inhabituelle. Quoique ressemblant toujours superficiellement à leur homologue des régions arides, toutes les instances de SCP-2199-1 mesurent entre 2 et 10 cm de longueur, et la taille relative des sous-groupes de SCP-2199-1 ne correspond aucunement à celle de leurs congénères non-modifiés. Puisque l'étude directe de cet écosystème requiert que SCP-2199 soit anesthésié et que sa bosse soit ouverte chirurgicalement, l'observation directe a été limitée.

Il est cependant possible d'étudier les instances de SCP-2911-1 de l'extérieur de la bosse en écoutant leurs vocalisations et autres sons qu'elles produisent. La surveillance quotidienne de SCP-2199-1 est effectuée presque exclusivement à partir de sources audio, dans le but de minimiser les dégâts sur SCP-2199 en raison des tests envahissants.

Types d'organismes observés à l'intérieur de SCP-2199-1
Ancêtre apparent le plus proche Description
Scorpion d'écorce (Centruroides sp.) Ressemblent étroitement aux scorpions d'écorce normaux, mais ne possèdent pas de pattes. Des coups de queue rapides et saccadés sont utilisés pour manœuvrer dans l'eau (propulsion, contrôle de l'orientation et maintien de la posture).
Autruche (Struthio camelus) Les individus mesurent de 3 à 4 cm de long, possèdent un petit corps sphéroïde, des pattes palmées, des membres raccourcis ainsi que deux petites queues musclées dotées de longues plumes. Ces queues sont utilisées de manière similaire au flagelle d'une bactérie, générant une propulsion en tournant chacune dans une direction opposée. Essentiellement herbivores ; chassent activement les algues et la microflore qui flotte librement.
Suricate (Suricata suricatta) Observés visuellement une seule fois, ces organismes rares sont des détritivores benthiques, se nourrissant exclusivement des excréments des autres organismes ainsi que des détritus s'accumulant graduellement au fond de SCP-2199.
Lézard cornu (Phrynosoma cornutum) Ressemblent à la tête détachée du lézard, possédant un nombre excessif d'épines et dépourvu de tout appendice de locomotion externe. Se déplacent en projetant leur langue de 10 cm de long vers leur proie, avant de la rétracter pour se rapprocher de ladite proie et la consommer.
Veuve noire de l'Ouest (Latrodectus hesperus) Possèdent un seul céphalothorax pourvu de plusieurs centaines de longues pattes. Leur exosquelette est entièrement mou, permettant au corps d'onduler dans l'eau pour se propulser d'une manière similaire aux méduses. La marque rouge en forme de ''sablier'' sur leur abdomen agit comme un leurre bioluminescent, utilisé pour attirer de plus petits organismes à proximité de leurs pattes, avant de les capturer et les porter jusqu'à leur large bouche centrale pour l'injection de venin et la consommation. S'attaquent principalement à d'autres veuves noires et aux instances de SCP-2199-1 ressemblant aux scorpions.

SCP-2199 fut découvert aux abords du Caire, en Égypte, dans une ruine abandonnée dans le désert avec deux squelettes ressemblant en partie à ceux d'humains. De plus, les anciens restes de plusieurs autres animaux ont été découverts. Les ossements identifiés appartiennent à des spécimens incluant des chevaux, des crocodiles, des oiseaux de taille anormalement grande ainsi que des baleines. Le texte suivant a été trouvé, gravé dans un mur des ruines (texte traduit du latin).

Le porteur/le possesseur/l'arche s'est écrasé(e), et nous sommes réellement perdus/seuls. Il n'y a personne pour hériter/apprendre des derniers gardiens/seigneurs de la vie, et ils seront perdus à travers le temps. Cette tournure des événements est regrettable, mais inévitable/prédestinée. Ils ne se seraient probablement pas entendus dans cet endroit empli de mort.

Depuis la découverte de SCP-3150 en 194█, pas moins de deux entités similaires à SCP-2199 ont été observées à l'intérieur de SCP-3150-1. Des investigations concernant les origines de SCP-2199 avec l'aide de SCP-3150-3 sont actuellement en cours d'approbation.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License