SCP-217
notation: +8+x

Objet #: SCP-217

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : La zone de confinement doit être située derrière deux sas étanches à pression inversée. Une stérilisation par douche chimique, une combinaison Hazmat imperméable aux gaz, ainsi que vingt-quatre (24) heures de quarantaine et d'examens après tout interaction seront obligatoires pour tout le personnel entrant dans la zone de confinement. En cas de brèche, la porte anti-explosion de la zone de confinement et de recherche sera scellée hermétiquement, et l'agent chimique ZEER-217-11 sera diffusé dans la zone par voie aérienne.

Tout être humain exposé à SCP-217 doit être confiné et retenu pour examen approfondi. Tout objet touché par les personne affectées par SCP-217 doit être stérilisé.

Description : SCP-217 est un virus, incurable avec les moyens actuels, avec un taux d'infectiosité de 100%. Il affecte tous les organismes du Règne Animal, et se répand au toucher ou au contact des fluides corporels. SCP-217 est très résistant, et peut survivre pendant des années à l'extérieur d'un corps hôte. La progression de l'infection est très lente, certains sujets vivant plusieurs années avant de manifester le moindre symptôme.

SCP-217 altère la biochimie des tissus organiques, provoquant la mutation de la matière organique en une forme de "métal organique". Les processus occasionnant ces changements ne sont pas encore totalement compris, mais les étapes avancées sont bien documentées. Un sujet commencera à se changer en un arrangement complexe de rouages et de mécanique, ceux-ci prenant le pas sur les fonctions biologiques antérieures. L'infection à un stade avancé est décrite comme très douloureuse, mais les premières étapes sont souvent inaperçues, avec uniquement de vagues sensations de confusion, d'insomnie et de raideurs articulaires. Les coeurs sont remplacés par des rouages et des petits tubes, les articulations par des réseaux d'engrenages, les yeux par des structures ressemblant aux anciennes caméras à manivelle, etc.

SCP-217 se répand d'abord sur l'extérieur du corps de toutes les créatures, à l'exception des mammifères. Chez les mammifères, l'infection convertit tout d'abord la structure interne avant de se manifester à l'extérieur du corps. Cela peut entraîner une longue période durant laquelle les infectés ne sont pas conscients de la présence de l'infection. SCP-217 a infecté plusieurs zones métropolitaines majeures dans le passé, en particulier ████████████.

L'acuité mentale des infectés entre les stades intermédiaire et avancé montrent des signes de diminution. Les sujets répondent de manière répétitive, ont des réflexes lents et mécaniques, sont facilement distraits et confus, et se montrent généralement irritables lorsqu'ils doivent faire face à de nouveaux problèmes. De plus, la recherche sur un cerveau totalement converti a [DONNEES SUPPRIMEES].


Document #217-6 : Notes sur les symptômes

Les sujets infectés par SCP-217 n'ont, dans les premiers stades, rapporté aucun symptôme majeur, hormis une léthargie accrue et un manque général de réponses émotionnelles. Certains ont décrit une sensation de "flottement" ou de "déplacement" sous la peau, couplé avec un bruit de "tic-tac" persistant. Ce bruit semble être plus important lorsque SCP-217 infecte les épaules, le cou et la tête; cependant, il est audible lorsqu'un équipement d'enregistrement est pressé contre une zone affectée.

L'infection initiale de SCP-217 est, comme décrit précédemment, quasiment indétectable. Avec l'avancée de l'infection, les sujets vont commencer à ressentir des douleurs aiguës dans les zones qui sont "converties". Ces douleurs ont été comparées à une blessure de couteau ou à une déchirure musculaire profonde, et peuvent durer pendant des heures, voire des jours, selon le sujet et la zone affectée. Les nouveaux organes mécaniques déchirent et fendent les tissus pendant un court moment, avant d'être totalement intégrés et ajustés aux tissus environnants. Cela expliquerait l'origine des douleurs.

Les zones infectées semblent être du métal, majoritairement du laiton, de l'acier et du fer. D'autres substances ont été décrites, notamment du cuir, du caoutchouc, du verre, du bois et d'autres matériaux basiques. Malgré toutes les apparences, il s'agit de matériaux purement organiques qui portent même l'ADN du sujet. Les organes et tissus affectés sont plus résistants que la normale, ayant la même résistance et la même densité que les matériaux auxquels ils ressemblent, au lieu de la densité normale des tissus. Les zones endommagées se réparent avec le temps, mais bien plus lentement que la régénération humaine standard.

Les zones endommagées peuvent être instantanément "réparées" en remplaçant les pièces endommagées par de nouvelles pièces de même type. Les expériences ont montré qu'il n'y a pas d'effet secondaire si des pièces faites de matériaux conventionnels (acier, bois, cuir) remplacent les engrenages bio-mécaniques.

Plus alarmant, les personnes infectées par SCP-217 peuvent vivre pendant des mois, voire des années, sans être détectées. Avec une infection aussi facile à répandre, des centaines de personnes pourraient être affectées avant qu'un confinement approprié puisse être mis en place. L'infection semble se répandre le plus rapidement dans les grands bureaux, les centres commerciaux, et dans tous les lieux rassemblant une grande concentration de personnes.

Note : Toute personne ou tout objet dont l'infection par SCP-217 est suspectée ou confirmée n'est PAS autorisé à s'approcher de SCP-882.

Addendum : Au moment présent, l'expérimentation croisée entre SCP-229 et SCP-217 est autorisée uniquement sur accord du conseil O5.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License