SCP-213-FR
notation: +38+x

Objet # : SCP-213-FR

Niveau de Menace : Jaune

Classe : Euclide Supposément Neutralisé

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-213-FR doit être conservé dans un espace de confinement automatisé, dont les directives doivent être régulièrement revues de façon à ce que le nombre de contes archivés soit optimal.

Le recueil doit être posé sur une balance suffisamment sensible afin de détecter l'apparition de chaque nouvelle page créée (poids de 12,4 grammes par page environ) de façon à ce que l'évolution soit retranscrite sous la forme d'une courbe lisible dans les bases de données du Site-██. Les données doivent être vérifiées manuellement et en personne par l'équipe de recherche toutes les semaines.

Le dispositif de "lecture" de SCP-213-FR consiste en un bras mécanique calibré de façon à tourner les pages des contes actifs avec un intervalle d'une quinzaine de minutes à chaque fois, ainsi que d'un appareil photo positionné au-dessus du manuscrit et se déclenchant toutes les minutes afin de créer un visuel archivable des contes.

Seuls les chercheurs affectés au projet sont habilités à s'introduire dans l'espace de confinement de SCP-213-FR, sauf autorisation exceptionnelle du Directeur de Site, et uniquement afin d'effectuer des mesures et des analyses relatives à l'objet anormal. Seront mises à la disposition du chef de projet : des ressources humaines diverses et modulables, incluant des experts des Départements de Langues Anciennes et Vivantes, de Littérature Fictive, de Faune et de Flore Anormale, ainsi que tout enquêteur de terrain disposant des renseignements et des capacités nécessaires afin de découvrir le lien entre notre réalité et la dimension décrite par SCP-213-FR.

Mise à jour du 20/05/2017 : Suite à l'Incident Ribera, les procédures de confinement spéciales de SCP-213-FR ont été mises à jour.

SCP-213-FR doit être placé dans un casier de stockage pour objet "Sûr" sur le Site-██ ; une vérification mensuelle doit être effectuée à la recherche d'une quelconque évolution de la situation, autrement SCP-213-FR ne doit plus être accessible aux employés de la Fondation sous quelque motif que ce soit, sauf procédure exceptionnelle.

Description : SCP-213-FR est un manuscrit relié de très grande taille, titré « Les Vagabonds de la Forêt Sombre : Peurs de notre Enfance », que la quatrième de couverture qualifie de "livre de contes pour enfant, à lire le soir avant de s'endormir". Chaque conte représente un récit tenant sur une ou plusieurs pages également illustrées, mettant toujours en scène un enfant piégé dans une forêt anormale, dont la localisation reste inconnue. Les contes sont évolutifs, ces altérations ayant été identifiées comme une mise sur papier, en direct ou en déphasé, des péripéties du protagoniste au fur et à mesure qu'il évolue au sein de son milieu. Le volume du manuscrit semble s'adapter de façon à pouvoir contenir un nombre indéfini de contes, en prenant en compte ceux apparaissant régulièrement en fin d'ouvrage.

Les entités SCP-213-FR-P sont les protagonistes des différents contes de SCP-213-FR, supposés humains et toujours âgés de 3 à 17 ans. Leurs pays et époques de provenance sont extrêmement variés, SCP-213-FR semblant capable de négliger les contraintes et délimitations, à la fois temporelles et physiques. Un certain nombre de fratries semble impliqué, se limitant toutefois toujours à deux individus. Certains profils et prénoms de protagoniste correspondent à des avis de disparition déposés dans divers commissariats du monde entier, parfois plusieurs dizaines d'années précédant l'écriture du conte associé.

La façon dont les SCP-213-FR-P seraient acheminés jusqu'à la Forêt Sombre n'a encore jamais été découverte, mais l'hypothèse privilégiée par l'équipe de recherche théorise le caractère extra-dimensionnel du lieu où se déroule la narration, ce qui limite les possibilités de recherche et d'expérimentation.

À chaque protagoniste est affecté une ou plusieurs pages, relatant dans sa langue natale les événements notables de son séjour au sein de la dimension, ceci jusqu'à ce qu'il meure ou n'en trouve la sortie. Selon l'issue du conte, les pages concernées seront modifiées en conséquence : la mort du protagoniste résultera généralement en une page illisible, rendant complexe l'archivage des différents récits contenus par SCP-213-FR. Toutefois, il a été établi que la longueur moyenne d'un conte était de 4 pages environ : rapportée au nombre de pages totales contenues par l'ouvrage [16 245 356 à dater de la mise à jour du 17/05/2017], cette valeur permet d'établir que le nombre de contes, donc de protagonistes, est de l'ordre de quatre millions au moins. SCP-213-FR dispose en général d'une petite trentaine de contes actifs, renouvelant sans cesse ceux qui se seraient terminés.

On ignore ce qu'il advient alors des SCP-213-FR-P, ces derniers n'étant vraisemblablement pas ramenés au sein de notre dimension une fois leur conte terminé. Les probabilités de succès pour un protagoniste ont été estimées à 9,31 % ; ce chiffre tend à comprendre principalement des groupes de SCP-213-FR-P unissant leurs efforts pour survivre. Il arrive ainsi que les protagonistes de certains contes actifs se rencontrent, à priori selon le hasard de leurs errances ; dans 80 % des cas, un cadre de coopération mutuelle s'instaure afin d'augmenter leurs chances de survie, contre 14 % de séparation volontaire et définitive bien que pacifique après un contact plus ou moins bref, et 6 % de pourcentage représentant les rencontres à issue violente voire létale pour l'un ou l'autre des protagonistes (incluant les tentatives de vol, de meurtre, de viol et de cannibalisme). Dans ces cas-là, la plupart des contes associés comporteront des passages de texte identiques.

L'environnement décrit par SCP-213-FR est semblable à celui d'une forêt en zone tempérée, dont la plus grande partie des espèces locales, végétales ou animales, aurait été sous l'effet un facteur de croissance leur conférant une taille supérieure à celle de leur équivalent non-anormal. L'atmosphère y serait "plus lourde, plus sombre et plus effrayante que toutes les horreurs du monde"1. Une cartographie approximative de la forêt en question est disponible au Département des Archives.

L'écosystème concerné abrite plusieurs espèces et entités anormales, voire endémiques, pour la majeure partie hostile aux SCP-213-FR-P. La liste des espèces connues ou partiellement identifiées, ainsi que leur désignation au sein de SCP-213-FR, est la suivante :





Mise à jour du 20/05/2017 : Suite à l'Incident Ribera, la description de SCP-213-FR a été mise à jour.

SCP-213-FR est un manuscrit relié de très grande taille, titré « Les Évadés de la Forêt Sombre : Nous n'avons plus d'enfance », que la quatrième de couverture qualifie de "livre de réflexion philosophique et horrifique, à lire pour se faire peur".

Il contient un total de cinq pages, chacune écrite sous la forme d'un très court ensemble de phrases désigné sous le terme de "Sombre Pensée", et comportant une illustration ainsi qu'une mention "Fin" en bas de page. Chacune des Sombres Pensées est affectée à l'une des espèces endémiques de la Forêt Sombre, et à son extinction complète et irrémédiable ; les textes sont retranscrits ci-dessous :





Incident Ribera : Déroulement et conséquences :

Le Samedi 20 Mai 2017, le Chercheur Ribera, affecté au projet et connu pour tenir régulièrement des discours d'ordre moral et éthique concernant l'existence de SCP-213-FR, fut observé par les caméras de surveillance en train de se rendre dans l'espace de confinement de SCP-213-FR. Pour une raison inconnue, le système de surveillance focalisé sur l'intérieur de l'espace de confinement connut alors un dysfonctionnement local. Lorsque le dysfonctionnement fut corrigé et qu'un visuel fut rétabli, le Chercheur Ribera avait disparu de la salle en question ; les caméras extérieures ne l'observèrent pourtant pas avoir quitté la pièce par l'unique sortie disponible.

Quelques minutes après que l'alerte ait été donnée au niveau du Site-██, l'ensemble des pages contenues par SCP-213-FR se mirent à dégager une chaleur conséquente et une lumière à basse intensité. L’événement anormal se solda finalement par l'incinération complète du contenu de SCP-213-FR, qui fut réduit en cendres sans pour autant endommager la reliure.

Dans les débris des anciens contes furent découvertes cinq nouvelles pages, intitulées chacune "Sombre Pensée" et traitant du sort de la Forêt Sombre. Il semblerait que cette dernière ait été détruite par un incendie particulièrement virulent, d'origine criminelle, le Chercheur Ribera n'étant pas étranger à son déclenchement.

La destruction de cet objet rendant maintenant impossible son étude plus approfondie, le Chercheur Ribera a été déchu de son poste à titre symbolique, et les subventions octroyées à sa famille en cas d'incident ont été revues. Les mesures de surveillance et d'accès aux objets SCP inanimés ont également été modifiées afin qu'un tel événement ne se reproduise plus, et un examen et entretien psychologiques seront désormais obligatoires pour tout membre du personnel manifestant des réticences morales à remplir son office.

Il serait déplorable qu'une catastrophe de cette ampleur se reproduise à nouveau. Nous sommes des scientifiques, des chercheurs, pas des philanthropes. La moralité n'est pas notre but premier. - O5-█

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License