SCP-212-FR
notation: +11+x
chambon.jpg

SCP-212-FR au moment de sa fermeture.

Objet # : SCP-212-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : La route doit être barrée à chaque extrémité de SCP-212-FR. Le barrage devra être placé à des intersections permettant aux véhicules de faire demi-tour. Une route de secours a été mise en place pour relier ces intersections.
Si une voiture tente de franchir le barrage routier, la Force d'Intervention Mobile Sigma-17 ("Les Gilets Jaunes") doit intercepter le véhicule et procéder à l'interrogatoire des passagers, lesquels devront ensuite se voir administrer de amnésiques de Classe C.
Suite au test 212-FR-04, SCP-212-FR est fermé par des barrières de chantier. Chaque accès doit être en permanence surveillé par deux (2) gardes équipés d'armes tranquillisantes. Tout intrus tentant de franchir les barrières doit être neutralisé puis recevoir à son réveil un amnésique de Classe B.
Tout test ne peut être initié que par un membre du personnel disposant d'une habilitation de niveau 3 minimum, et recevoir l'approbation du Dr. Syls et du Comité d'Éthique.

Description : SCP-212-FR est un tunnel taillé dans la roche en 1935, localisé en █████, France, sur la route D████ au km ██. Les extrémités du tunnel font toutes les deux six (6) mètres de large pour quatre (4) mètres de haut, et sa longueur est de 756 mètres. L'ouvrage présente une courbure vers la gauche aux deux tiers de sa longueur, en partant de l’entrée ouest. Un embranchement se trouve au niveau de ce virage, la voie de gauche donnant sur la sortie du tunnel et celle de droite (correspondant à une ancienne sortie du tunnel) aboutit dans le lac ██ ███████, situé en contrebas. Cette dernière voie est fermée par un grillage amovible au niveau de l'embranchement.

Lorsqu'un véhicule s'enfonce de plus de 127 mètres dans SCP-212-FR à une vitesse supérieure ou égale à ██ km/h, il quitte systématiquement la route pour aller s’écraser contre un des murs. À ce jour, aucun sujet de test n'a survécu à un accident de ce type, et ce malgré l'utilisation de ceintures de sécurité, airbags ou même de [DONNÉES SUPPRIMÉES].
Cependant, il a été constaté que ces effets ne s'appliquent pas si le véhicule utilise des gyrophares ou des sirènes.
Le phénomène n'affecte qu'un véhicule à la fois, et si une ou plusieurs personnes sont présentes sur les lieux de l'accident, elles ne prêtent pas attention à la collision, ni à la carcasse du véhicule. Il a été observé que SCP-212-FR atteint le centre cérébral de l'attention, ce qui fait qu'un sujet dont le véhicule est sur le point de subir la collision ne s'en rend pas compte. C'est ce procédé qui explique également l'inattention des éventuels témoins. Lorsque plusieurs véhicules sont susceptibles de subir le phénomène, il semble que c'est celui ayant la plus haute vitesse instantanée qui soit alors concerné. Après l'accident, la carcasse du véhicule reste sur place pendant au moins 3 heures, suite à quoi une entité humanoïde monte à son bord et s'engage dans la sortie donnant sur le lac1. Il n'a pas été possible de déterminer précisément ce que la carcasse ou les passagers deviennent par la suite (cf. Addendum 212-FR-1).

Si un piéton pénètre dans SCP-212-FR et s'enfonce de plus de 127 mètres, un véhicule arrivant à une vitesse mesurée entre ███ et ███ km/h selon les cas entre en collision avec lui après avoir émis un coup de klaxon d'une durée d'environ 1,83 secondes. La voiture n'est visible depuis aucune des deux entrées de SCP-212-FR.
Note : Il a été remarqué que le véhicule provoquant l'accident est systématiquement le dernier à avoir subi les effets de SCP-212-FR, et que sa vitesse est égale à 3 fois celle qu'il avait au moment de son propre accident.
S'il y a plusieurs piétons, le premier à atteindre la zone d'effet est la cible de l'accident. Les autres ne sont pas touchés autrement qu'en tant qu’éventuels dégâts collatéraux. L'effet de SCP-212-FR sur l'attention ne semble pas s'appliquer aux témoins de ce type d'accident.

Lorsqu'on fait entrer en même temps une voiture roulant au delà de la vitesse minimale d'effet de SCP-212-FR et un piéton, les deux effets s'appliquent. Les éventuels témoins ne prêteront pas attention à l'accident de la voiture, mais réagiront à celui du piéton.

SCP-212-FR a été identifié le 8/07/20██, lorsque la route fut barrée du fait d'un éboulement de la montagne au dessus du tunnel. Certaines équipes de travaux ont alors subit les effets de SCP-212-FR, et leur disparition inexpliquée dans le secteur attira l'attention de la Fondation. Les travaux furent immédiatement interrompus sous prétexte de risque majeur d'effondrement de la montagne.

Addendum 212-FR-1 : Rapports d’Expérience 212-FR-04 à 212-FR-07 :

Addendum 212-FR-2 : Le ██/██/20██, un test de routine visant à tester une nouvelle théorie du fonctionnement de l'anomalie provoqua la mort de l'Agent Joly, dans des circonstances inhabituelles : Alors que celui-ci devait conduire à une vitesse d'environ 20 km/h en dessous de la vitesse de déclenchement des effets de SCP-212-FR, il fut pris d’étourdissements et se mit à accélérer de manière incontrôlée jusqu'à atteindre une vitesse de ███ km/h au moment du choc contre le mur du tunnel. Des tests ultérieurs ont montré que désormais, chaque voiture engagée dans le tunnel subit cette accélération incontrôlée. La théorie la plus communément admise veut que l’entité anormale de SCP-212-FR ait pris connaissance des procédures de confinement instaurées par la Fondation SCP et adapté son anomalie à celles-ci.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License