SCP-2102
notation: +4+x
blank.png

Objet #: SCP-2102

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2102 doit être logé dans une Cellule de Confinement pour les Anomalies Humanoïdes (CCAH) de Type-G au Site-122. La modification suivante doit être effectuée afin de minimiser la probabilité de blessures sur SCP-2102 ; ce dernier doit être entravé en permanence, ses mains ainsi que ses pieds doivent être recouverts avec des manches rembourrées afin d’éviter toute lacération de son épiderme, qu’elles soient accidentelles ou intentionnelles. SCP-2102 doit être considéré comme un risque permanent de sécurité de classe Alpha-Rouge, compte tenu de ses tendances suicidaires.

Dans le cas d’une Réaction Ectoentropique Illimitée (REI), tout le personnel présent sur le site qui n’est pas directement affecté à ce projet doit être évacué et trois membres du personnel de sécurité ayant au moins le niveau d’accréditation N2/2102 doivent entrer dans la cellule de confinement de SCP-2102 afin d’initier son protocole de brèche de confinement.1 À la suite de l’incident, SCP-2102 doit être traité par des membres du personnel médical de Niveau 3 qui lui est affecté pour toute brûlure résultant de l’incident. Tout excès de tissu doit être retiré et les plaies restantes doivent être cautérisées immédiatement ; il s'agit actuellement du seul moyen fiable de réduire la quantité de tissu généré. Le tissu retiré doit être détruit conformément au protocole d’élimination des déchets biologiques.

Dans l'éventualité où son protocole de Brèche de confinement échoue, tous les membres du personnel du Site-122 ayant une accréditation de Niveau 3 disposent du mot de passe de l’interrupteur d’élimination du projet. L’interrupteur peut être activé à distance, ce qui déclenche la propagation de gaz dicyanoacétylène ainsi que la dispersion de poudre d’aluminium fluoré à l’intérieur de la cellule de confinement de SCP-2102. Ce mélange s’enflamme automatiquement après un délai de trois secondes. Aucune autre disposition n'a été prise dans l'éventualité où l’interrupteur d’élimination n’est pas activé avec succès.

Description : SCP-2102 est un homme d’âge et d’origine non-identifiés. SCP-2102 mesure environ 178 cm de haut et pèse approximativement 48 kg. 100 % du corps de SCP-2102 est recouvert de cicatrices hypertrophiques, le résultat de l’application de son protocole de Brèche de confinement afin d’arrêter les évènements REI/2012. À cause de ses scarifications, SCP-2102 est sourd, muet, aveugle et ne peut se livrer à un entretien. Toutes les données concernant SCP-2102 ont été rassemblées grâce aux expériences ainsi qu’à la documentation récupérée par des membres rescapés de la Division GRU "P".

Les propriétés anormales de SCP-2102 se manifestent lorsqu’il souffre de plaies perforantes ou de lacérations ; ceci déclenche son processus anormal de guérison (désigné évènement REI/2102). Ce processus est instantané et bien que les phases hémostatiques et inflammatoires apparaissent normalement, la phase proliférative quant à elle, se produit bien plus rapidement2 et aucune contraction de la plaie ne survient. Lors d’un évènement REI/2102, SCP-2102 ne cesse de produire du tissu à un rythme exponentiel, à moins que toutes les plaies ouvertes ne soient toutes cautérisées avec succès. À partir de ce constat, il est estimé que le point culminant d’un scénario de Classe-NK apparaîtrait approximativement quatre semaines après un tel évènement si une neutralisation totale n’est pas atteinte. Le tissu généré lors d’évènements REI/2102 se propage à l’intérieur de toute endroit ouvert disponible. Des obstacles sont capables de ralentir la progression du tissu, mais à mesure que davantage de tissu est généré, celui-ci exerce une pression croissante sur les matériaux. Actuellement, il n’y a pas de pression maximale en Mpa connue que SCP-2102 puisse exercer.

Tout traumatisme dû à un objet contondant infligé à SCP-2102 sans déchirer son épiderme n’induit pas ses propriétés anormales et l’application de chaleur intense sur ses plaies ouvertes les cautérise, ce qui a pour effet de stopper le processus de guérison anormal de SCP-2102. Des tests ont également suggérés que les propriétés anormales de SCP-2102 ne persisteraient pas si l’ensemble de ses tissus mous étaient détruits.

Addendum 2102-A-01 : Notes sur la récupération de SCP-2102 et sur son confinement préliminaire

SCP-2102 a été récupéré dans les locaux de l’Institut de Médecine Expérimentale ČSAV à ███████████ en Tchécoslovaquie le 02/12/1972. Les agents de la Fondation présents dans le gouvernement tchécoslovaque avaient été informés de l’existence d’un projet de la GRU Division "P" hébergé dans les locaux de l’institut depuis le début de l’année. Les rapports du renseignement indiquaient que ce projet se concentrait sur le développement d’applications pratiques concernant la régénération cellulaire rapide. À la suite de l’acquisition de documents classifiés détaillant SCP-2102 et ses propriétés anormales, une opération de récupération a été prévue pour Janvier 1973.

Le 02/12/1972 à 07:14 UTC/GMT, des bruits ont été signalés provenant de l’Institut de Médecine Expérimentale ČSAV, alors qu'un grand nombre de civils ont été vus fuyant les lieux. Une petite équipe de reconnaissance de la Fondation composée de membres de plusieurs Forces d’Intervention Mobiles stationnée en Europe de l’Est a immédiatement été dépêchée pour faire le point de la situation avant le début de l’opération de récupération. Le confinement préliminaire a été effectué à 23:01 UTC/GMT le 02/12/1972, confinement permanent le 13/12/1972.

Addendum 2102-A-02 : Extraits des fichiers de l’équipe de reconnaissance 2102/OpRec/720212

[13:38:15] Centrale de Commandement : Merrick, quelle est votre position?
[13:38:23] Merrick : Sur les lieux, proche de l'entrée du bunker. Ça a l'air grand ouvert. Pas d'ennemi en vue.
[13:38:36] Centrale : Bien reçu. Vous pouvez y aller. Bonne chance.
[13:38:40] Merrick : On entre.
[13:54:03] Merrick : L’odeur est…bizarre ici, je ne saurais pas dire pourquoi. Jones, arrête de rien branler et surveille le couloir gauche !
[13:54:09] Merrick : Principalement des labos et des bureaux. J’ai trouvé ce qui semble être une salle de repos plus tôt. La plupart des fichiers ont disparu et ceux qui restent n’ont pas l’air d’être importants. Juste de la paperasse concernant des marchandises, de la nourriture, du ravitaillement, des trucs basiques de logistique.
[13:54:21] Centrale : Prenez-les quand même. On laissera l’IA3 se débrouiller avec tout ça. Des signes de l’anomalie ?
[13:54:27] Merrick : Compris, je les récupère. Aucun signe de l’anomalie pour le moment, mais elle pourrait être à l’étage -2, voire plus bas. Ashton, ramasse chaque papier que tu trouves.
[13:54:35] Centrale : Restez vigilants, Merrick.
[13:54:38] Merrick : Bien reçu, Centrale.
[14:13:43] Merrick : Bientôt terminé d’inspecter le -1. Toujours aucun signe de l’anomalie. Ça pue encore plus par contre. On a localisé un ascenseur aux étages inférieurs. On vous tient informé.
[14:13:51] Centrale : Bien reçu, Merrick. Avancez avec précaution.
[14:13:55] Merrick : Toujours. Jones, Ashton, on descend. Je veux que tu sécurises… attends. Centrale, il y a des activités sismiques dans cette zone ?
[14:14:06] Centrale : Pas à notre connaissance, Merrick. Pourquoi?
[14:14:11] Merrick : Je crois que j’ai senti quelque chose bouger en bas…
[14:17:24] Merrick : Centrale, répondez. L’ascenseur est bloqué, on est descendu d’environ 30 cm avant de taper dans quelque chose. Aucune idée de ce que c’ét…attendez, c’est quoi ce bruit ?
[14:17:31] <bruits de métal qui se plie et se déchire>
[14:17:32] <multiples hurlements et bruits d’alarme>
[14:17:35] Centrale : Merrick! Répondez ! Quel est votre statut ?
[14:17:35] Merrick : C'est [INTELLIGIBLE] étage, quelque chose arrive. [INTELLIGIBLE] Forcez les portes !
[14:17:36] <bruit indéterminé, plusieurs voix>
[14:17:36] <grognements et cris>
[14:19:33] Centrale : Merrick, Répondez !
[14:19:36] Merrick : Centrale, on a réussi à forcer les portes et à sortir. On a rencontré une masse amorphe inconnue qui venait des étages inférieurs, je recommande des contre-mesures immédiates.
[14:19:45] Centrale : Bien reçu, Merrick. Nous avons 2 F-4 en stationnement à [CENSURÉ]. Ils seront là dans approximativement 7 minutes. Pouvez-vous tenir jusque là ?
[14:17:32] <bruits de tirs de fusils semi-automatiques>
[14:19:53] Merrick : J’en ai aucune putain d’idée, Centrale. Là où on en est, on essaie tous les moyens dont on dispose, mais à chaque fois qu’on le blesse, on dirait que ça se propage plus rapidement. Ashton, envoie lui quelques grenades histoire de voir ce que ça peut faire à ce truc !
[14:19:53] <multiples explosions>
[14:19:54] Merrick : Centrale, j’espère que ces avions que vous nous envoyez ont quelque chose qui fait mal, parce que rien de qu’on a ne semble pouvoir arrêter ce truc.
[14:20:03] Centrale : Ne vous inquiétez pas, les gars de l’IA ont dit qu’ils savaient faire face à ce genre de situation. Sortez votre équipe de là Merrick.
[14:20:08] Merrick : Bien reçu. On est part…
[14:20:09] <bruits sourds indéterminés>
[14:20:11] Centrale : Statut, Merrick !
[14:20:13] Merrick : ça va, mais cette chose vient juste d’exploser depuis l’étage supérieur et elle continue à grandir. Vos avions feraient mieux de se ramener vite fait !
[14:20:19] Centrale : HAP environ 6 mn. À quelle vitesse est-ce que ça se déplace ?
[14:20:22] Merrick : JONES, CASSE-TOI DE LÀ !
[14:20:23] Centrale : Merrick, que se passe-t-il ?
[14:20:23] <pleurs étouffés>
[14:20:26] Merrick : On a perdu Jones. Il a été aspiré sous cette chose. Je n’ai aucune idée d'à quelle vitesse ce truc se déplace, et je m’en tape, ramenez les avions MAINTENANT !

À 14:22:56 UTC/GMT, deux F-4 Phantom ont lâché leur cargaison de bombes incendiaires Napalm M47A1, ce qui a cautérisé avec succès le tissu généré par SCP-2102 lors de son évènement REI/2102 en cours.

Addendum 2102-A-03 : Extraits traduits des documents récupérés par la GRU Division "P"

Les documents suivants ont été trouvés parmi les papiers récupérés au sein de l’Institut de Médecine Expérimentale ČSAV. Leur auteur n’a pas pu être identifié avec certitude.

Date : 2 Mars 1972
Enfin arrivés. Je vous jure, le Tupolev tremblait encore plus que le BMP que j’avais l’habitude de conduire pendant mon service militaire. Les caisses d’équipement étaient déjà là, pour la plupart intactes, même si deux chambres [CENSURÉ] et un roentgen ont un peu été écrasés dans le train. La structure principale semble avoir souffert un peu aussi.
J’ai fait connaissance avec le personnel local, dont on faisait que de me parler. Le camarade docteur Csanyi, leur directeur de recherche, a des idées vraiment convaincantes sur l’index de pertinence du sujet de test basé sur son taux métabolique basal, les expériences de Minsk, et quelques autres choses, même si ça aurait bien pu être le résultat de sa barackpalinka.

Date : 3 Mars 1972
Il semble que nos prises triphasées et les leurs sont différentes. J’ai une migraine.

Date : 5 Mars 1972
Bonne nouvelle – Michail, Kuzma, leur technicien Prazdnovsky et moi-même, avons réussi a changer tout les plombs et à réparer le kit cassé avec des pièces de rechanges que Prazdnovsky a sorti d’on ne sait où. Tout fonctionne.
Mauvaise nouvelle – Dès qu’on a tout branché pour faire un test, les fusibles ont sautés et on a coupé le courant dans la moitié de l’institut. Je pensais qu’ils auraient préparé les choses selon nos spécifications.
Très mauvaise nouvelle – En regardant leur diagramme des fusibles – ça nous a pris la moitié de la journée pour comprendre à nous trois. La personne qui a dessiné ça devrait être envoyé frotter les sols de Lybyanka.
Au moins on aura le temps de faire du tourisme. Les ruines d’un château assez incroyable se trouvent à proximité et puisque la sœur du camarade Dr Oravcova travaille là, on pourra faire une visite privée. En attendant, le projet stagne pour des raisons tellement stupides que ça nous laisse un arrière-goût amer.

Date : 19 Avril 1972
Il a fallu plusieurs messages avec le conseil ONV, le directeur de l’institut et un appel furieux à Moscou, mais le réseau électrique a été renforcé en un temps record. Prenez-ça Wattley et Weber4!
Autres nouvelles, ils ont envoyé quelques candidats prometteurs aujourd’hui. Pas les meilleurs et de loin, mais on doit travailler avec ce qu’on a. On verra bientôt si les théories sont confirmées.
PS : Le voyage était génial. J’ai trouvé une écharpe pour Marusja qu’elle va adorer et le meilleur, un stock entier = environ un kilo – de chewing-gum – ça m’a seulement coûté quelques roubles chez le vendeur.

Date : 5 Mai 1972
Le premier sujet semblait prometteur au départ. Lorsque nous avons provoqué un traumatisme, la coagulation rapide s'est produite comme prévu, mais le processus a avorté assez tôt et des lésions se sont développées. Il s'est avéré que Michail, ce débile, a mélangé beaucoup trop de néodyme. C’est vraiment la goutte d’eau – Je lui ai dit que s’il faisait encore de la merde, je traînerais son cul jusqu’à Moscou par le col.

Date : 28 Juin 1972
Pourquoi est-ce qu’ils continuent tous à mourir?! Ça ne fait aucun sens – réduire la quantité de néodyme a en fait aggravé la nécrose. Je ne peux pas en parler à Michail ou je risque d’en entendre parler jusqu’à la fin de ma vie.

Date : 3 Août 1972
La culture est terminée, et Elena (Dr Elena Oravcova CSc., localisation actuellement inconnue - rouge.) a jeté un œil sur l’histologie. Les résultats sont intéressants – presque comme un équilibre, en quelques sorte. Les cellules se divisent cinquante fois plus rapidement que celles des échantillons de contrôle, mais elles meurent presque immédiatement également, jusqu'à ce que le tout s'étouffe dans ses propres déchets, pour ainsi dire. Ce n'est pas beau à voir.
Il semble que pour que cela fonctionne, nous devrions modifier cet équilibre d’une manière ou d’une autre.

Date : 15 Août 1972
Nous voilà donc avec un autre candidat, le 16ème depuis le début du projet. Je suis allé discuter avec Szilard (RNDr Szilard Csanyi DrSc, voir la documentation de l’Opération Rédemption – rouge.) pour lui dire que nous avions réellement besoin de quelqu’un de bien plus résistant que la normale. Le ministère y est parvenu – d’après ce que nous avons entendu, on nous a dégoté un anti-révolutionnaire qui a passé quinze ans dans une mine d’uranium comme peine et qui, on ne sait comment, va bien. Bien sûr, les résultats histologiques indiquent que ses cellules s’apparentent à celles d’un Koschei l’Immortel et que sa régénération naturelle est environ deux fois plus rapide que pour un homme normal. Qui sait? C’est peut-être le bon.

Date : 5 Septembre 1972
Les résultats préliminaires sont positifs. Le processus de guérison des blessures n’avorte plus maintenant, il se complète peut-être juste trop rapidement. Ah ! Je n’arrive pas à croire que j’ai écrit cela ! Je me demande si on pourrait recalibrer le processus et peut-être le rendre permanent? Ce n’est pas notre objectif originel, mais si on arrivait à le faire…

Date : 24 Septembre 1972
Je trouve qu’il est de plus en plus difficile de dormir. X-16 n’est pas comme les autres, il n’est pas faible. Les autres n’ont jamais duré plus d’un cycle, mais X-16 a été lacéré tellement de fois au moment où j'écris ces lignes et à chaque fois il survit. Aujourd’hui, il a en quelque sorte réussi à se libérer de ses liens et a essayé de se couper les veines. Je devrais être content car cela signifie que l’effet dure désormais plusieurs heures de plus que ce que l’on attendait, mais je ne peux pas m’empêcher de me sentir mal pour lui. J’ai besoin de vacances. Peut-être que Szilard me laissera aller voir Marusja.

Date : 15 Octobre 1972
Enfin ! Nous avons trouvé la bonne composition. En fait, nous avions juste besoin d’un peu plus de cet agent stabilisant Jurij (inconnu – rouge.) dont nous avons parlé il y a quelques semaines. C’était devant nos yeux depuis tout ce temps. Le sujet X-16 réagit bien, d’un point de vue médical du moins ; il est aussi peu coopératif que jamais. Cela n’a pas d’importance. Ce sera bientôt terminé, un petit pas de plus vers notre victoire. Quand on y pense, cet homme est un héro et il ne le sait même pas.

Date : 3 Novembre 1972
Elena est venu dans ma partie du labo pendant que je préparais un autre lot de sérum. Elle avait l’air agitée et m’a pratiquement traîné par la manche. Et pour une bonne raison. Pour faire court, les échantillons semblent gagner en masse de nulle part. Elle pensait que c’était une erreur de mesure mais j’ai eu le même résultat après avoir passé la journée à calibrer les machines. Je suis très inquiet.
J’ai eu une discussion avec Szilard et Jurij – ils disent que c’est une erreur et veulent continuer, tandis qu’Elena et moi voulons examiner tout cela plus en profondeur pour comprendre ce bordel.

Date : 26 Novembre 1972
Il y a un schéma qui se dessine concernant l’augmentation de masse ainsi que [DONNÉES SUPPRIMÉES] et ce n’est plus seulement X-16 désormais. Je sens que la réponse à tout ça est à portée de main. J’ai passé toute la journée d’hier à travailler la dessus, mais je me suis réveillé sur mon bureau peu de temps après. J’ai vraiment besoin de sommeil. Marusja me manque, mais Szilard n’est pas prêt de me laisser partir.

Date : 27 Novembre 1972
On nous a donné l’ordre d’arrêter de travailler sur l’analyse des échantillons et de nous concentrer sur le réglage empirique de la composition. Elena et moi semblons être les seuls qui possèdent une once de bon sens ici. Encore quelques jours.

Date : 2 Décembre 1972
Il est bien trop tôt pour être debout mais je n’arrive pas à dormir. C’est aujourd’hui que soit nous produisons le premier super-soldat, soit nous recommençons à zéro. Je ne sais pas du tout laquelle de ces propositions est la meilleure. Hé, demain est un autre jour.

Il n’y a plus d’autres entrées dans le journal.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License