SCP-2096
notation: +4+x
blank.png

Objet # : SCP-2096

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2096 doit être gardé dans une cellule de confinement de type MSHA1 dans la Zone 26. Suite à l'Événement 29/08/2001-2, le sujet est désormais dans un état comateux. Au moins un membre du personnel du Département Médical et un membre du personnel du Département de la Recherche doivent surveiller SCP-2096 en toutes circonstances. Si SCP-2096 venait à reprendre conscience, le Protocole Subterfuge de Confinement 002 (''Enceinte Médicale Conventionnelle'') doit être enclenché jusqu'à ce que les protocoles de confinement actuels soient rétablis.

Afin d'optimiser la probabilité et la vitesse du reconfinement dans l'éventualité d'un événement SCP-2096, des systèmes de redondance autonomes ont été installés. Les membres du personnel surveillant le sujet sont tenus d'envoyer un message au personnel du Site 19 au moins trois fois par heure. Si aucun message n'est reçu au bout de 30 minutes, le verrouillage automatique de la Zone 26 sera initié. En raison de la variation potentielle de la durée d'un événement SCP-2096, ce verrouillage sera maintenu jusqu'à ce que la remise en place des protocoles de confinement ait été confirmée.

Description : SCP-2096 est une femme caucasienne, âgée de 81 ans. Le sujet, nommé █████ ███████, se situe dans les paramètres moyens de santé physique d'un individu de son âge. SCP-2096 a été désigné comme étant un plieur de réalité de Classe 3U.2 Les événements SCP-2096 sont déclenchés par le niveau de détresse émotionnelle du sujet, et son intensité augmente proportionnellement au même vecteur.

Tous les événements SCP-2096 enregistrés à ce jour ont été précédés par une déficience physique ou cognitive attribuable à la démence dont souffre le sujet. Lorsque le sujet fait face à une situation où l'une de ses fonctions est visiblement réduite, l'événement temporaire de restructuration de la réalité qui s'ensuit modifie les fonctions cognitives des individus dans la zone d'effet pour reproduire les déficiences subies par SCP-2096. Le plus souvent, les personnes affectées subissent involontairement une perte de mémoire équivalente à celle dont souffre actuellement SCP-2096 ; d'autres exemples courants incluent la confusion par rapport à leur emplacement actuel, l'incapacité à identifier d'autres personnes et l'incapacité de se souvenir comment exécuter certaines actions nécessitant la motricité fine. Cet effet se produit très rapidement lorsque SCP-2096 est dans une situation de détresse, mais n'est pas instantané, avec un retard observé allant jusqu'à 67 secondes lors des événements enregistrés. Un retard similaire peut être observé lorsque l'effet s'arrête.

Les dossiers médicaux obtenus auprès de la famille de SCP-2096 lors de son confinement indiquent que le sujet a commencé à présenter des symptômes de la maladie d'Alzheimer en août 1998. Ces symptômes ont été documentés pour la première fois suite à l'hospitalisation de SCP-2096 en raison d'une chute dans son domicile ; il est actuellement jugé fortement plausible que cet accident était dû à une ataxie aiguë. Suite à des symptômes répétés, SCP-2096 a été officiellement diagnostiqué avec la maladie d'Alzheimer en décembre 1998. Avant que SCP-2096 ne soit atteint de la maladie d'Alzheimer, aucun événement anormal n'avait jamais été observé par des membres de la famille ou les institutions médicales. Il n'est pas encore clair si les facultés du sujet en tant que plieur de réalité étaient latentes avant sa dégénérescence neurologique ou si tous les événements SCP-2096 avant la condition actuelle du sujet étaient suffisamment complets dans leur restructuration de la réalité pour ne laisser aucune preuve des réalités consensuelles antérieures.

Découverte : SCP-2096 a volontairement été mis sous la garde de la Fondation le 17/05/2001 par des membres de sa famille après qu'un événement temporaire de restructuration de la réalité ait entraîné un accident impliquant plusieurs véhicules et l'hospitalisation du sujet et de plusieurs autres personnes. Les agents de liaison de la Fondation présents dans l'établissement médical ont été alertés de la nature potentiellement anormale de SCP-2096 grâce au témoignage de la famille concernant les événements antérieurs au cours du processus d'admission à l'hôpital.

Rapport d'événement 29/08/2001-1 :

Durée : 00:00:49
Taille maximale de la zone d'effet : ≈ 7 m
Notes : Les facultés du sujet se sont activées à la suite d'un début soudain et asymptomatique de détresse émotionnelle, se manifestant physiquement sous forme de pleurs excessifs. L'administration de sédatifs était en cours lorsque l'effet anormal de SCP-2096 s'est manifesté. Les membres du personnel dans la zone d'effet ont été paralysés par des pleurs violents et un sentiment de désespoir, comme décrit après l'événement par les personnes affectées. Une quantité suffisante de sédatif avait été administrée pour permettre l'interruption rapide de l'événement, malgré l'interruption du protocole en raison de la neutralisation du personnel.

Suite à l'Événement 29/08/2001-1, il a été proposé d'effectuer des évaluations sur place et hors site de la santé mentale du personnel ayant vécu un événement SCP-2096.

Rapport d'événement 29/08/2001-2 :

Durée : 00:24:17
Taille maximale de la zone d'effet : ≈ 1,2 km
Notes : SCP-2096 se mit à rire avec une intensité rapidement croissante. Le délai avant l'apparition de l'effet était minime, et l'effet s'est avéré suffisamment sévère en intensité pour empêcher les protocoles de sédation normaux. Tous les membres du personnel de la Zone 26 ont été saisis d'éclats de rire incontrôlables, et des preuves anecdotiques suggèrent que la zone d'effet s'est étendue jusqu'à la périphérie de ██████, ██ à son apogée. Le sujet a subi une syncope provoquée par ses éclats de rire et a perdu connaissance à 00:11:25 avant de reprendre conscience à 00:17:51 sans aucun signe d'incontinence émotionnelle. Il y a eu un délai sans précédent d'environ 13 minutes entre la fin de la détresse émotionnelle de SCP-2096 après son évanouissement et la fin de l'effet sur ceux présents dans la zone d'effet.

Suite à l'Événement 29/08/2001-2, le Protocole Palmer3 a été initié avec l'approbation du chercheur principal de SCP-2096, Emsworth. SCP-2096 a été chimiquement induit dans un état comateux le 30/08/2001. La durée de ce protocole de confinement n'est actuellement pas spécifiée ; des évaluations hebdomadaires de l'état de santé physique du sujet et des révisions potentielles des procédures de confinement primaires sont prévues.

Addendum 29/10/2001 : Le 15/10/2001, SCP-2096 a été diagnostiqué avec une infection thoracique modérée ; ce type de condition survient souvent chez les patients comateux en raison de l'absence générale du réflexe de toux. Jusqu'à présent, des traitements ont permis d'empêcher l'aggravation de l'état de SCP-2096, mais se sont révélés inefficaces en tant que remède. Dans le cadre de la procédure d'évaluation hebdomadaire du 17/10/2001, une proposition de réveiller SCP-2096 dans l'espoir d'atténuer la propagation continue de l'infection et d'améliorer sa qualité de vie a été suggérée. Une contre-proposition suggérant l'euthanasie du sujet, citant les risques connus et présumés que pose SCP-2096 dans un état conscient après l'Événement 29/08/2001-2, a été faite. Les deux propositions seront présentées devant un tribunal du Comité d'Éthique lors de la prochaine évaluation hebdomadaire le 24/10/2001.

Rapport du Comité d'Éthique 29/10/2001 :

Le tribunal responsable de l'analyse de ce dossier a déterminé que les risques encourus en réveillant SCP-2096 l'emportent sur les avantages potentiels en termes de qualité de vie. Si un retour complet à une bonne santé physique et un état de santé mentale gérable était probable, cette décision aurait été plus complexe ; malheureusement, ce n'est pas le cas. Il n'est pas non plus pratique de continuer à maintenir SCP-2096 dans son état comateux, étant donné qu'aucune projection actuelle ne suggère des progrès médicaux suffisamment importants pour garantir une amélioration de la qualité de vie de SCP-2096.

L'euthanasie de SCP-2096 est prévue pour le 30/10/2001. Le reclassement en Neutralisé aura lieu après la confirmation du succès de la procédure.

- Jennifer Rumsey, Directrice régionale du Comité d'Éthique

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License