SCP-209
notation: +1+x
scp209tumbler.jpg

SCP-209, paré à entrer en phase active.

Objet #: SCP-209

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-209 doit être conservé dans un caisson de stockage hermétique de 0,5m x 0,5m x 0,5m, et doit être isolé de manière à empêcher toute possible effluve d'être libérée dans les lieux environnants. L’accès à SCP-209 est restreint au personnel de Niveau 2 ou supérieur pour tout déplacement. Une équipe de sécurité classique doit accompagner tout transport de SCP-209 à une distance d’au moins vingt-trois (23) mètres. Jamais plus d’un être humain de n’importe quelle Classe ne doit être dans la zone minimale de sécurité de vingt (20) mètres de SCP-209 hormis en condition de test.

Puisque l’hypothèse actuelle concernant le fonctionnement de la phase "active" de SCP-209 suppose que son attrait provient d’une sorte de manipulation olfactive, tout personnel dédié à la recherche ou membre de l’équipe de sécurité doit être équipé d’un masque à gaz classé comme étant au moins Euclide-III (filtre THE, résistance aux vapeurs d'hydrocarbures).

Les études approuvent l’utilisation du prototype de système modulaire à carte magnétique (SCPasseport) comme mécanisme de fermeture du caisson de SCP-209. À la carte magnétique du caisson de SCP-209 a été ajoutée une alarme de proximité et un protocole de désactivation pour renforcer l’obligation de confinement d’usager unique. Si plus d’une (1) personne est détectée près de la carte magnétique et du caisson, une alarme de Niveau I retentira et le système de fermeture se verrouillera afin d’empêcher SCP-209 d’être sorti de son lieu de confinement.

Description : SCP-209 se présente comme un verre à whisky de 10 cm de haut et d’une largeur de 8 cm de diamètre à son point le plus évasé. Le verre ne porte pas de marque de fabricant, mais a dû être assez utilisé et présente de légers signes d’usure dont une fêlure sur le bord. Quand personne ne le tient, le verre contient entre 88 et 91 ml (3 oz) d’un liquide brun-doré translucide. Ce liquide ne peut pas être siphonné, renversé, évaporé ou sorti de toute autre manière de SCP-209 que celle consistant en un humain tenant le verre et buvant le liquide. Tout individu initiateur ayant bu du liquide, puis ayant été débriefé, rapporte qu’il est alcoolisé et procure une sensation de chaleur, d’assurance et de bien-être. Ces sensations sont fortement addictives ; pour le moment la thérapie par la méthadone détient les meilleurs taux de réussite en désintoxication des effets de SCP-209.

Pour que SCP-209 entre en phase active, trois conditions doivent être réunies :

  • Au moins deux (2) personnes doivent être à moins de vingt (20) mètres de SCP-209.
  • Au moins une (1) des personnes doit avoir un sens de l’odorat fonctionnel et sentir les effluves de SCP-209. Les individus anosmiques s’avèrent incapables de lancer la phase active.
  • La première personne qui détectera l’odeur de SCP-209 (désignée désormais par "Personne Initiatrice") doit prendre possession du verre et boire n’importe quelle quantité de son contenu.

Une fois ces conditions réunies, SCP-209 entre en phase active. La Personne Initiatrice va tout de suite chercher à adopter une position relaxante ou confortable pour finir le liquide de SCP-209 de manière paisible. Toutes autres personnes à moins de vingt (20) mètres de la Personne Initiatrice (Désignées par Personnes Victimes) seront coincées entre deux limites physiques durant toute la phase active :

  • Les Personnes Victimes seront incapables de s’éloigner de plus de vingt (20) mètres de la Personne Initiatrice sitôt l’ingestion débutée.
  • Les Personnes Victimes seront incapables de s’approcher à moins d’un (1) mètre de la Personne Initiatrice sitôt l’ingestion débutée.

Toutes les tentatives de déplacement d’une Personne Victime en dehors de ces limites se sont soldées par un échec. Toute personne entrant dans le cercle des vingt (20) mètres d’influence de SCP-209 après que la Personne Initiatrice et les Personnes Victimes aient été définies ne sera pas affectée.

Toute phrase ou même mot prononcés par la Personne Initiatrice pour faire référence à SCP-209 va se traduire par des impacts physiques sur les Personnes Victimes, de différentes manières. Se référer aux carnets de bord des expériences 209-6.2 jusqu’à 209-33.8 pour plus de détails. La Personne Initiatrice semble être consciente à la fois des barrières qui bloquent les Personnes Victimes et des effets physiques de ces descriptions, mais quelle que soit la violence des dommages corporels que subissent les Personnes Victimes, la Personne Initiatrice semble garder une attitude décontractée et amusée. Il a été avancé la théorie suivant laquelle les effets de SCP-209 infligés aux Personnes Victimes le sont dans le but de divertir la Personne Initiatrice pendant qu’elle subit les effets intoxicants de SCP-209.

Lorsque la Personne Initiatrice a fini le liquide contenu dans SCP-209, les deux barrières disparaissent. Si elles sont encore capables de bouger, les anciennes Personnes Victimes peuvent et vont s’enfuir de la zone le plus vite possible. La Personne Initiatrice va immédiatement être désorientée par le fait que SCP-209 soit vide et va essayer de le remplir avec n’importe quel liquide disponible. Si la Personne Initiatrice parvient à remplir SCP-209 d’environ 88 à 91 ml (3 oz) de n’importe quel liquide, il va se transformer en liquide alcoolisé brun-doré translucide et le cycle recommence tant qu’il reste au moins une Personne Victime à portée. Si les Personnes Victimes ou d'autres personnes prennent SCP-209 à la Personne Activatrice avant qu’elle ne soit capable de le remplir, SCP-209 va sortir de son état actif et va rester vide et inerte pendant environ soixante-dix-neuf (79) heures avant de se remplir de lui-même de façon inconnue, et pourra potentiellement lancer une nouvelle phase active.

Addendum : Carnet de bord, expérience n°209-18.4

Trois (3) membres du personnel de classe D approuvés pour l’expérience. Pièce de 25 m x 25 m x 6 m équipée d’une seule chaise en métal pliable et de SCP-209. Le cobaye initiateur est appelé "D-Ini", les cobayes victimes sont nommés "D-Vict 1", "D-Vict 2". La prise de note commence 122 secondes après le début de l’ingestion de SCP-209 par D-Ini.

122 secondes : D-Ini s’assied sur l’unique chaise présente dans la pièce. D-Vict 1 se rapproche de D-Ini. D-Vict-2 commence à explorer les recoins de la salle.

188 secondes : D-Vict 1 découvre la limite intérieure et ne peut plus se rapprocher de D-Ini.

194 secondes : D-Vict 2 découvre la limite extérieure et ne peut atteindre le mur Est.

227 secondes : D-Vict 1 commence à insulter et tente de frapper D-Ini. Aucun effet. D-Vict 2 tente de délimiter la frontière extérieure.

255 secondes : D-Ini décrit SCP-209 comme ayant un goût "cendré".

258 secondes : D-Vict 1 commence à tousser fortement. D-Vict 2 se rapproche.

284 secondes : D-Vict 1 s’effondre, abattu par une violente quinte de toux. Une sorte de fumée/gaz noir inconnu sort de sa bouche à chaque toux. D-Vict 2 tente de s’approcher de D-Ini.

299 secondes : D-Ini décrit SCP-209 comme étant "suave".

302 secondes : D-Vict 2 semble commencer à suer en abondance. D-Vict 1 continue à tousser par à-coup. L'expulsion de la sorte de fumée continue à se faire par sa bouche, son nez et ses yeux.

363 secondes : Tous les pores de D-Vict 2 suintent une fine couche d’une substance visqueuse et apparemment graisseuse. La substance a rongé ses vêtements et visiblement la première couche de son épiderme. D-Vict 2 ne peut plus tenir debout, tombe et tente de contenir le flot de substance inconnue exsudant de ses pores. D-Vict 1 semble avoir expiré. La sorte de fumée continue de sortir de sa bouche, son nez et ses yeux. D-Ini applaudit occasionnellement.

484 secondes : La substance visqueuse suintant de D-Vict 2 a rongé deux (2) couches d'épiderme de plus ; les blessures équivalent à des brûlures au second ou troisième degrés. D-Vict 2 demande à être éliminé. Demande rejetée. D-Ini semble se focaliser sur le liquide encore présent dans SCP-209.

522 secondes : D-Vict 2 décède. Aucune substance ne semble plus sortir de ses pores. D-Vict 1 cesse d’émettre la sorte de fumée. D-Ini continue de boire SCP-209.

948 secondes : D-Ini finit les dernières gouttes de SCP-209. Il se lève immédiatement, se précipite sur le corps de D-Vict 1, et commence à griffer la dépouille de sa main gauche tout en conservant SCP-209 dans sa main droite.

954 secondes : Les chercheurs comprennent que D-Ini tente de remplir SCP-209 avec le sang du corps de D-Vict 1. L’ordre est donné à un (1) membre du personnel de sécurité d’entrer, de neutraliser D-Ini et de récupérer SCP-209 encore vide.

Auteur original : far2far2
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 31/08/2008
Lien : SCP-209

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License