SCP-2082
notation: +2+x
scpimage.jpg

Équipement relatif à SCP-2082.

Objet # : SCP-2082

Classe : Neutralisé

Procédures de Confinement Spéciales : Tous les échantillons connus d'ADN de SCP-2082 doivent être stockés dans des unités de confinement biologique standards localisées au Site-190. Des répliques non-anormales doivent être distribuées aux principales organisations scientifiques pensant détenir une partie de SCP-2082. Toutes les tentatives de création de cette technologie en dehors du cadre de la Fondation doivent être entravées par des agents infiltrés dans la communauté scientifique. L'équipement requis pour créer une instance de SCP-2082 doit être désassemblé et stocké à l'intérieur du Site-77.

Description : SCP-2082 est une sous-espèce éteinte de mammouth laineux (Mammuthus primigenius). Vivant, il mesurait de 2,7 à 3,4 mètres au garrot et pesait jusqu'à 6 tonnes. Cette variété de mammouth est éteinte depuis approximativement 4000 ans, la majeure partie de la population ayant disparu il y a 10 000 ans.

Les observations d'instances de SCP-2082 ont été jusqu'ici très sommaires. Aucune estimation précise de l'apparence de SCP-2082 n'a été faite à ce jour en raison des effets destructeurs de SCP-2082 sur l'espace l'entourant. Lorsqu'une instance de SCP-2082 est créée, un changement local de température se produit immédiatement dans un rayon de 250 mètres autour de son corps. Les températures de surface vont instantanément chuter à -10 °C, résultant généralement en la mort des sujets à portée des effets de l'instance. Lorsqu'une instance de SCP-2082 se déplace, son anomalie l'accompagne, continuant également à affecter les zones précédemment visitées.

Dès que l'effet anormal de SCP-2082 couvre une zone supérieure à 20 mètres carrés, l'intérieur de la zone commencera à exsuder abondamment de la glace et du grésil depuis toutes les surfaces solides, d'une manière similaire à SCP-649. De plus, la zone d'effet de SCP-2082 s'étendra jusqu'à un rayon de 1 kilomètre 4 minutes après le dépassement de ce seuil. SCP-2082 continuera de produire du grésil et de la glace jusqu'à ce que la zone paraisse sous les conditions d'un blizzard. SCP-2082 est immunisé aux résultats directs de ses propres effets.

Le développement de la technologie résultant en la création de SCP-2082 commença en 1962, lorsque lorsque la Fondation développait la technologie de clonage nécessaire pour recréer des spécimens de SCP-2082, grâce à l'utilisation de tissus et d'autres restes congelés achetés à des musées et obtenus via SCP-646, SCP-2683 et SCP-2706. Le projet était dirigé et supervisé par le Dr Ascher et une petite équipe de chercheurs à la Zone de Recherche 908. Entre octobre 1962 et juin 1983, ils essayèrent de créer une réplique de SCP-2082 via des moyens technologiques. La technologie utilisée pour créer SCP-2082 n'était pas anormale et l'objectif du projet de recherche était d'éclaircir certains aspects du processus de clonage.

Actuellement, toutes les recherches sur le clonage de plusieurs autres espèces d'animaux ont été abandonnées, en raison de la destruction massive causée par l'incident 2082-Prime.

Addendum : Fichier 2082-01 : Les documents suivants ont été récupérés depuis le Site extérieur-62-B, suite à l'incident 2082-Prime. Les documents étaient une sauvegarde automatique, toutes les données originales ont été détruites.

Entrée finale de test : 4 Juillet 1983, réalisé par le Chercheur Stevens, le Chercheur junior Boyd et supervisé à distance par l'Agent Fredericks.
Les tests initiaux sur le procédé de clonage ont abouti en un désastre total. L’installation de tests a été réduite en cendres gelées, avec tous les membres principaux du personnel de recherche supposés morts. Le verrouillage du Site a été enclenché, et il a été supposé par le reste de l'équipe de recherche que la tête nucléaire sera enclenchée si celui-ci reçoit plus de dégâts. Il est raisonnable de penser que ce sera le cas.
L'entité qui émergea de la chambre de test semble être le spécimen cloné, un juvénile (Mammuthus primigenius). Immédiatement après avoir ouvert les portes de la chambre, la température chuta à -10 °C et commença à dégringoler. Tous les membres du personnel de recherche dans les laboratoires, les dortoirs et les chambres intérieures ont été présumés morts dès que les températures ont atteint -190 °C dans toute l'installation.
Si cette note est récupérée par un membre du personnel de la Fondation, veuillez noter que l'entité ne possédait pas de traits physiques particuliers à l'exception de son immunité à son propre effet. Un [DONNÉES INTERROMPUES].

Après des opérations de récupération et de nettoyage de la Zone de Recherche 908, la carcasse de SCP-2082 fut trouvée à approximativement un kilomètre de distance du Site. Une autopsie indiqua que la cause du décès de l'entité était due à un anévrisme de l'aorte, en raison des imperfections du processus de clonage.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License