SCP-205
notation: +3+x

Objet# : SCP-205

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-205-1 et SCP-205-2 sont placés dans la Chambre 52 du Site-23, sous observation régulière par le biais de la salle d'observation avoisinante. SCP-205-1 et SCP-205-2 doivent être branchés et mis face à l'écran de projection blanc placé sur le mur opposé à la fenêtre d'observation en toutes circonstances . La Chambre 52 nécessite une maintenance mensuelle pour assurer l'utilisation continue des deux objets SCP, de leur source d'alimentation et de leurs contrôles d'activation à distance. Des pièces détachées et des ampoules doivent être disponibles dans la chambre. La maintenance est suspendue durant le dernier mois du cycle de SCP-205, qui se produit en avril et en octobre de chaque année. Si l'alimentation en électricité de la Chambre 52 tombe en panne, celle-ci doit rester dans le noir et doit être bouclée pendant une période de trente jours avant que la sécurité du site n'entre pour réenclencher l'alimentation et reprendre une observation et un confinement continus.

Durant la maintenance, il est impératif qu'une seule unité SCP-205 soit éteinte à la fois. Si les deux objets ne sont pas alimentés en électricité ou cessent de suivre leur comportement habituel la chambre doit être bouclée pour une période de trente jours avant que la sécurité du site ne puisse entrer afin de réenclencher l'alimentation et de récupérer les restes de tout membre du personnel qui a été perdu dans la chambre.

En attendant les conclusions des agents 05, les expériences et les observations doivent continuer avant que SCP-205 ne soit déplacé vers un stockage permanent.

Description : SCP-205 est un ensemble de deux projecteurs utilisés en photographie. La lumière émise par chacune des lampes se comporte d'une manière unique à SCP-205 et passe à travers toute surface qui ne serait pas colorée en blanc. Une fois que la lumière entre en contact avec une surface blanche, elle se diffuse, se reflète normalement et perd toute propriété surnaturelle. Si la lumière n'est pas interrompue par une quelconque matière, en conséquence de quoi elle ne projetterait pas d'ombre, les lampes projetteront l'ombre d'une jeune femme non identifiée sur la surface blanche, telle que l'écran de projection de la Chambre 52. Il reste encore à déterminer si cette ombre correspond à une personne vivante ou décédée, bien que l'ombre semble reproduire une suite spécifique d’événements ayant conduit à la mort de la jeune femme.

Même si les lampes sont légèrement déplacées, l'ombre reste visible, ne perd pas en netteté et ne se déplace pas avec l'une ou l'autre des lampes. Une seule ombre est projetée et ce alors qu'une personne physique se tenant devant les deux lampes devrait normalement projeter deux ombres.

Lorsqu'ils sont continuellement alimentés en électricité et bien entretenus, les deux objets SCP-205 suivent un cycle de six mois qui s'achève les 30 avril et 31 octobre de chaque année. Ni l'addition d'un jour supplémentaire durant une année bissextile, ni les éventuels défauts de maintenance ne changent ces dates, donc le cycle que suit SCP-205 semble être lié au calendrier standard plutôt qu'à un intervalle fixe de temps.

SCP-205 s'éteindra à minuit le dernier jour du cycle. Toutes les personnes qui sont entrées dans la Chambre 52 ou qui se trouvaient déjà à l'intérieur quand les lampes se sont toutes les deux éteintes ont été violemment attaquées par des forces invisibles d'une manière comparable à ce qui est arrivé à la femme de l'ombre, et ce même si il y avait d'autres sources de lumière dans la pièce.

Si les lampes s'éteignent à la fin d'un cycle standard de six mois elles peuvent être rallumées à distance pour mettre fin au danger et débuter un nouveau cycle. Si les lampes cessent de fonctionner pour toute autre raison, la Chambre 52 restera dangereuse et doit être bouclée pour au moins trente jours, peu importe l'état de SCP-205 lui-même. Durant une période dangereuse l'équipement présent dans la pièce est souvent dévasté, mais alors que SCP-205 a parfois été lui-même déplacé les lampes ne sont jamais endommagées.

En deux occasions [DONNÉES SUPPRIMÉES] ont été gravées sur les murs. Cela implique fortement que [DONNÉES SUPPRIMÉES] montrant ainsi une connaissance des procédures de confinement actuelles.

Résumé du cycle de SCP-205 : Durant le premier mois de l'opération, SCP-205 projettera l'image fixe d'une femme prenant une pose aguicheuse. Bien que des variantes aient été observées dans la pose et la tenue de la femme, la personne projetée semble être toujours la même à chaque cycle. Durant la dernière semaine du premier mois, l'ombre commencera à bouger légèrement comme si la personne corrigeait son équilibre ou commençait à ne pas se sentir à l'aise. Ses cheveux et ses vêtements commenceront à battre l'air d'une manière qui ne correspond pas à un quelconque mouvement de l'atmosphère présente dans la Chambre 52. À la fin du premier mois calendaire, l'ombre va abandonner sa pose et passera les huit heures suivantes à prendre une série de poses qui impliquent qu'elle participe à une séance de photographies, comprenant des changements de sa tenue et de courtes pauses, y compris parfois un repas.

Après cette séance l'ombre sera constamment en mouvement pendant les cinq mois suivants, en effectuant un pantomime des derniers jours de la vie d'un jeune mannequin avant qu'elle ne soit brutalement assassinée à la fin du cycle. L'ombre de la femme ne sort jamais des limites de l'écran de projection. Les ombres des objets avec lesquels la femme semble interagir n'apparaissent pas, à moins qu'ils ne soient ramassés ou portés, et à l'exception du dernier mois du cycle toutes les autres personnes avec lesquelles l'ombre semble interagir ne sont pas visibles.

Bien que le cycle soit légèrement différent à chaque fois, quelques similitudes sont observables. La personne projetée semble s'être prise d'intérêt pour la photographie à côté de son activité de mannequinat. Son comportement semble indiquer de nombreuses interactions sociales, mais avec un manque d'intimité et un comportement qui indique une vie solitaire plutôt qu'en famille ou avec un partenaire. Une relation sexuelle implicite avec un partenaire invisible se produit durant le deuxième ou le troisième mois du cycle, et exactement soixante six relations sexuelles explicites se produisent durant le dernier mois du cycle.

Durant le dernier mois du cycle, en avril et octobre, des ombres distinctes de celle de la jeune femme sont projetées. Ces ombres ont toutes un physique exagérément masculin et nu et des cornes sortent de leurs crânes, cependant aucun phallus ne peut être observé, même durant les expériences sexuelles qui constituent le dernier jour du cycle. Une seule ombre apparaît au début, interagissant avec la femme d'une manière impliquant qu'ils se sont rencontrés à une fête ou à tout autre rassemblement social. La femme ne semble pas remarquer la nature inhabituelle de l'autre ombre et effectue une série d'interactions romantiques avec elle. L'ombre cornue reviendra pour dîner avec la femme, prenant part à des conversations silencieuses et l'accompagnant lors de ses sorties. Un événement récurrent consiste en l'ombre cornue présentant la femme à au moins deux autres silhouettes cornues identiques. Après la deuxième semaine du mois la femme prendra des photographies d'une ou plusieurs des ombres cornues durant une de leurs sorties, toujours avec un appareil argentique que l'on retrouve dans toutes les observations du cycle de SCP-205. Après cela, des relations sexuelles explicites commenceront à se produire entre la femme et une des silhouettes, qui gagneront en intensité et en fréquence jusqu'à la fin de la troisième semaine.

Durant la dernière semaine du mois la femme semble développer la pellicule de son appareil pour la première fois depuis qu'elle a photographié la (les) ombre(s) cornue(s). Elle réagit avec horreur et semble choquée à la vue des photographies, et ses mouvements indiquent par la suite qu'elle tente de fuir et de se barricader derrière une porte fermée, certainement dans sa maison. Là, elle tombe sur plusieurs de ces ombres cornues qui l'attaquent à plusieurs reprises tout le reste de la semaine. Il est fortement sous-entendu qu'elle est tuée à ce stade, bien que les attaques continueront jusqu'à la fin du cycle.

Le dernier jour du cycle une des ombres cornues commence à grandir en taille d'une manière qui indique que l'être qui la projette s'approche de SCP-205. Elle finira par couvrir toutes les autres ombres et à ce moment les deux lampes seront éteintes, quelques soient les actions prises pour éviter un arrêt de l'utilisation des lampes.

hominidsculpture.jpg

Photographie extraite de l'appareil photo trouvé avec SCP-205-2. Origine inconnue.

Addendum : La Fondation est en possession de SCP-205-1 depuis le ██-██-████, SCP-205-2 est identique en tout point, y compris au niveau de son numéro de série. Il fut découvert dans une chambre de motel dévastée à ████, ██ le █-██-████. Aucune trace de l'identité ou de la situation des occupants n'ont été trouvé, bien qu'un appareil photo identique à celui utilisé durant le sixième mois du cycle de SCP-205 a également été récupéré. Pratiquement toute la pellicule contenue dans l'appareil a été détruite par exposition à la lumière ; voir la photographie jointe pour la seule image qui a pu être développée à partir de l'appareil photo.

Incident 205-76b : Le 28-10-████, l'ampoule de SCP-205-2 grilla. Le docteur M. N████████ fut envoyé dans la Chambre 52 pour remplacer l'ampoule durant l'une des agressions finales. Lors de l'ouverture de la porte de la Chambre 52, toutes les ombres des personnages cornus à portée de vue cessèrent leurs activités et se tournèrent vers la porte. Le docteur N████████ referma la chambre et refusa d'entrer pour procéder à la maintenance. Les ombres ne reprirent pas leurs activités habituelles pendant environ trois heures.

Incident 205-77a : Le 28-4-████, l'ampoule de SCP-205-2 explosa. Les ombres cessèrent toutes leurs activités et regardèrent en direction de la porte. Aucune équipe ne fut envoyée pour remplacer l'ampoule, la Chambre 52 fut bouclée et fut abandonnée pendant 30 jours conformément à la procédure.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License