SCP-2031
notation: 0+x

Objet # : SCP-2031

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Toutes les instances de SCP-2031 doivent être contenues dans le Site-2031-A. Les instances de SCP-2031 identifiées en dehors ce périmètre de confinement doivent être neutralisées par la FIM Theta-88 ("Bougres Fous") avec l'utilisation de dispositifs incendiaires et de saturations chimiques utilisant du fipronil, de la bifenthrine et/ou de la perméthrine. Ces zones seront régulièrement inspectées afin de détecter toutes traces de réapparition de SCP-2031 et seront re-traitées si nécessaire.

Les bordures du Site-2031-A doivent être sécurisées par des barrières électrifiées de six (6) mètres de haut et surmontées de barbelés. Une "zone sûre" sera maintenue sur cent (100) mètres au sein du périmètre clôturé. La zone doit être exempte de déchets et de végétation et gardée sous vidéo surveillance en continu. Le périmètre interne de la zone sûre sera défini par des lignes de tranchées en béton, surmontées par des murs verticaux de dix (10) mètres de hauteur et quatre (4) mètres d'épaisseur dont deux (2) mètres seront remplis à 50 % de javellisant. Aucune structure permanente permettant de traverser la tranchée n'est autorisée, et toute excroissance végétale la franchissant doit être coupée. Le demi-kilomètre carré délimité par la tranchée représente la "zone active" où toutes les instances de SCP-2031 sont contenues.

La station de surveillance du Site-2031-A doit être implantée dans la zone sûre. Aucun animal vertébré d'une masse supérieure à quinze (15) kilogrammes ne doit pénétrer la zone active sans demande d'expérience approuvée.

Description : SCP-2031 est une colonie anormale d'Eciton burchelli (fourmi légionnaire) qui, à ce jour, n'a jamais été vue ailleurs que dans la zone active du Site-2031-A. L'examen des individus composant une instance de SCP-2031 n'a révélé aucune différence génétique ou morphologique vis-à-vis de leurs congénères non-anormaux. Des expériences visant à libérer des colonies d'Eciton burchelli normaux dans le Site-2031-A ont montré que ceux-ci subissent des changements de comportement, finissant par imiter SCP-2031. Ce changement est notable dans les 20 à 40 jours qui suivent leur introduction. Il est inconnu si cette transition vers SCP-2031 est dû à un anomalie propre au Site-2031-A, une exposition à SCP-2031, ou une capacité d'apprentissage des Eciton burchelli non-répertoriée à ce jour. Des investigations sont en cours.

Mis à part leurs comportements anormaux, une colonie de SCP-2031 agira de manière naturelle, au même titre que les autres espèces de fourmi légionnaire. Ces colonies contiennent jusqu'à 2 millions d'individus, possédant diverses fourmis spécialisées et une unique reine. Elles subissent des phases nomades lorsque toute la colonie sera mobile et à la recherche de nourriture. Leurs nids se présentent sous une forme non-anormale de "bivouac" : les fourmis se regroupent, se tiennent les unes aux autres afin créer une large sphère à la structure interne complexe, généralement à la base d'un terrier ou d'une cavité d'un arbre.

SCP-2031 manifeste son comportement anormal lorsqu'une colonie rencontre une proie animale vertébré d'une masse supérieure à vingt (20) kilogrammes durant une phase nomade. Contrairement à un raid normal d'Eciton burchellii, SCP-2031 enverra des colonnes de soldats monter sur la proie, montrant ce qui semble être des manœuvres tactiques ainsi qu'une compréhension de l'anatomie de l'animal. Les colonnes formées de milliers de soldats escaladeront la proie et s'amasseront le long de la colonne vertébrale et des extrémités inférieures. Les soldats n'attaqueront uniquement que lorsqu'un nombre considérable de légionnaires sont en position. Une fois les troupes en place, tous les soldats vont simultanément mordre la peau de la proie et attaquer directement la moelle épinière et les ligaments des extrémités inférieures. En utilisant cette stratégie, une instance de SCP-2031 est parvenue avec succès à immobiliser un taureau Angus de mille (1000) kilogrammes en moins de cinq (5) minutes, la majorité de ce temps étant dédiée au positionnement des troupes. Les animaux de masse inférieure sont maîtrisés de façon équivalente.

Une fois la proie animale immobilisée, le reste de la colonie de SCP-2031 va s'amasser autour d'elle pendant que les soldats creuseront de petits orifices aux extrémités inférieures. La colonie va suivre les soldats en creusant à l'intérieur du corps de l'animal. Contrairement aux autres insectes nécrophages, SCP-2031 n'attaquera pas immédiatement les tissus mous et les muqueuses (bouche, yeux, rectum, ect.) préférant laisser la victime vivante le plus longtemps possible. SCP-2031 attendra que la proie meure, le plus souvent par déshydratation, avant de consommer les organes vitaux. SCP-2031 laissera intacte la peau et le squelette de l'animal afin d'utiliser la carcasse comme nid.

Quand SCP-2031 reprendra une phase nomade, il déplacera la carcasse entière et imitera un comportement normal de l'animal hôte. Ce mimétisme continuera aussi longtemps que l'intégrité du squelette et de l'épiderme sera préservée. La peau de ces carcasses semble se décomposer moins vite que la normale, probablement dû aux enzymes sécrétées par SCP-2031.

Des études sont en cours afin de déterminer si cette invasion d'Eciton burchellii résulte d'un procédé naturel ou anormal.

Le Site-2031-A est composé d'une exploitation agricole et d'un pâturage localisé à cent cinquante (150) kilomètres au nord-ouest de [SUPPRIMÉ] en [SUPPRIMÉ]. Au moment du confinement, vingt-sept instances indépendantes de SCP-2031 ont été observées sur le site, habitant plusieurs carcasses :

  • 15 Bos primigenius taurus. 9 femelles adultes, 2 mâles adultes, 4 juvéniles. Colonies identifiées SCP-2031-1A à SCP-2031-1O.
  • 5 Equus ferus caballus. 4 femelles adultes, 1 juvénile. Colonies identifiées SCP-2031-2A à SCP-2031-2E .
  • 3 Sus scrofa domestica. 1 mâle adulte, 2 femelles adultes. Colonies identifiées SCP-2031-3A à SCP-2031-3C.
  • 1 Canis lupus familiaris. 1 femelle adulte. Colonie identifiée SCP-2031-4A.
  • 3 Homo sapiens sapiens. 1 femelle adulte, 1 mâle adulte, 1 juvénile. Colonies identifiées SCP-2031-5A à SCP-2031-5C.

Addendum 1 : Rapport d'incident I-2031-5

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License