SCP-203-FR
notation: +4+x

Objet # : SCP-203-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Sûr

Procédures de confinement spéciales : Les instances de SCP-203-FR présentes sur le site Aleph doivent être confinées à l’intérieur d'une cellule non-éclairée de deux mille (2000) mètres cube (20*10*10) équipée de quatre caméras de surveillance, chacune disposant d'un mode de vision nocturne. Toute interaction avec les instances de SCP-203-FR doit être approuvée par au moins un membre du personnel de niveau trois (3) ou plus.

L'équipe de chercheurs étudiant SCP-203-FR ainsi qu'une équipe composée de quatre (4) agents de sécurité sont chargés de signaler tout changement du nombre d'instances de SCP-203-FR (décès ou naissance).
L’équipe chargée de surveiller les instances doit appliquer une régulation des naissances afin d'éviter que le nombre d'instances de SCP-203-FR ne devienne trop important et que l'évolution de leur population ne devienne difficilement contrôlable.
Cette limitation consiste à n'autoriser uniquement deux naissances pour chaque instances femelle de SCP-203-FR, tout autre spécimen naissant d'une femelle ayant déjà donné vie deux fois doit être euthanasié après avoir été retiré de la cellule de confinement. Un (1) classe-D doit être chargé d'alimenter les instances de SCP-203-FR deux (2) fois par jour, la composition de la nourriture variant en fonction de la génération d'instances.

L’accès de la grotte où fut découvert SCP-203-FR est interdite d’accès en attendant une exploration plus approfondie.

La grotte où fut découvert SCP-203-FR ainsi qu'une zone de cent cinquante (150) hectares aux alentours doit être mis sous quarantaine afin d'éviter que les instances de SCP-203-FR ne soient aperçues par la population locale (la zone est interdite d’accès sous prétexte de possibles glissements de terrains et ruptures de plaques sismiques).

Description : SCP-203-FR est un phénomène découvert à Madagascar le 04/08/74 concernant un regroupement de plusieurs spécimens de Rousettus madagascariensis, ce dernier n'a a priori pas affecté les autres espèces animales présentes sur l'île.

Ce phénomène consiste en une évolution à vitesse extrêmement importante, à tel point que des différences, autant physiques que comportementales, sont visibles à chaque génération d'instances de SCP-203-FR. Les chercheurs de la Fondation ont pu relever qu'à chaque nouvelle génération, la morphologie des instances de SCP-203-FR se rapproche de celle des espèces de type Pan, seules les ailes ont conservé leur aspect d'origine bien que leur taille ait considérablement augmentée. Les instances de la dernière génération de SCP-203-FR ont également conservé leur capacité d'écholocation.

Leur comportement semble également avoir évolué dans le sens d'une réduction apparente de leur temps de sommeil par rapport aux espèces du genre chiroptera normales (environ quatorze (14) heures contre vingt (20) pour les autres espèces). Elles semblent également devenir de plus en plus intelligentes (l'unique représentant de la huitième génération accepte de se nourrir de viande et est capable de réaliser certaines actions complexes). À l'heure actuelle, l'origine de ce phénomène est encore inconnue.

Actuellement, les seuls civils au courant de l'existence de SCP-203-FR furent un groupe de deux (2) géologues qui sont les personnes qui ont découvert l'entité. Ces derniers ont subi une injection d’amnésiques de classe B lors de l'arrivée de la Fondation sur les lieux. Plusieurs instances ont été capturées puis confinées sur le site Aleph après trois (3) semaines d'investigations.

Une exploration plus approfondie de la grotte où SCP-203-FR fut découvert est prévue mais la difficulté d’accès à celle-ci et les fréquentes inondations de cette dernière rendent cette exploration pour l'instant impossible.

Un regroupement d'une plus grande importance fut découvert lors d'une exploration de la grotte par deux classe-D. Cette colonie compte environ deux cent cinquante (250) spécimens d'après les estimations d'un groupe de classe-D envoyé sur les lieux.

Addendum-203-FR-1 (description détaillée des instances de SCP-203-FR) : La Fondation compte vingt-cinq (25) instances1 de SCP-203-FR sur un total de huit (8) générations et de soixante sept (67) instances (les quarante deux (42) autres instance sont décédées) chacune ayant une ou plusieurs différences avec la génération précédente :

Génération : une (1) (première confinée).
Nombre de représentant(s) : quinze (15) (tous décédés)
Différence(s) avec une espèce quelconque : Taille et intelligence2 supérieures.

Génération : deux (2)
Nombre de représentant(s) : dix (10) (tous décédés)
Différence(s) avec la génération précédente : Taille et intelligence supérieures ; museau plus court et pattes plus épaisses.

Génération : trois (3)
Nombre de représentant(s) : douze (12) (tous décédés)
Différence(s) avec la génération précédente : Intelligence supérieure ; oreilles et nez semblables à ceux d'un singe de type Pan ; comportement plus actif la journée.

Génération : quatre (4)
Nombre de représentant(s) : dix (10) (six (6) décédés)
Différence(s) avec la génération précédente : Pilosité plus sombre ; taille des pattes ayant augmenté de 150%.

Génération : cinq (5)
Nombre de représentant(s) : sept (7)
Différence(s) avec la génération précédente : Intelligence supérieure ; pilosité plus faible ; traits de visage, dentition et anatomie globale se rapprochant de celles d'un spécimen de pan paniscus ; Sens de la vue acquit (acuité visuelle moyenne estimée à 3/10 par rapport à la vision humaine, possible cas d'achromatopsie).

Génération : six (6)
Nombre de représentant(s) : huit (8)
Différence(s) avec la génération précédente : Aucune de détectée à l'heure actuelle.

Génération : sept (7)
Nombre de représentant(s) : quatre (4)
Différence(s) avec la génération précédente : Hausse de la curiosité des sujet envers les membres du personnel de la Fondation d'après ceux en contact régulier avec ces derniers.

Génération : huit (8)
Nombre de représentant(s) : actuellement un (1) seul mâle.
Différence(s) avec la génération précédente : Taille et intelligence supérieure ; traits se rapprochant de ceux d'un spécimen d'homo sapiens ; acuité visuelle moyenne estimée à 7/10 ; régime omnivore possible et capacité à utiliser des outils et certains objets de fabrication humaine à l'aide de leurs parties inférieures semblables à des mains humaines

Addendum-203-FR-2 (rapport d'exploration) :

Le 08/01/2015, la Fondation a pu effectuer une exploration plus approfondie de la grotte où fut découvert SCP-203-FR ainsi que ses instances. Cette exploration consistant à y envoyer deux classe-D (à savoir D-3398 et D-1815) tous deux spécialisés dans le domaine de la spéléologie. Le Dr ██████ avait mené les classe-D durant l’exploration en question, les instructions étant communiquées via talkie-walkie :

Juste après l'entrée dans la grotte :
Dr ██████ : D-3398, m'entendez-vous ?
D-3398 : Affirmatif docteur.
Dr ██████ : Très bien, dois-je vous rappeler les instructions ?
D-3398 : Inutile docteur, on a compris, on avance, on vous signale si on trouve quelque chose et si on tente de partir sans autorisation, on sera abattus c'est ça ?
Dr ██████ : En effet, commencez l'exploration.
Six (6) minute après l'entrée :
D-3398 : Docteur ? Nous pensons avoir trouvé quelque chose.
Dr ██████ : Qu'avez-vous donc trouvé ?
D-3398 : Des graffitis doc', ils sont assez étranges, ils ressemblent à des peintures préhistoriques

Dr ██████ : Ont-ils l'air plutôt récents ou plutôt anciens selon vous ?
D-1815 : Euh… plutôt récents à vue de nez.
Dr ██████ : Très bien, continuez.
Onze (11) minutes après l'entrée
D-1815 : Doc ? On a autre chose.
Dr ██████ : Quoi donc ?
D-1815 : Des morceaux de fruits, ça semble récent.
Dr ██████ : D'accord, maintenant, reprenez l'exploration.
Quinze (15) minutes après l'entrée
D-3398 : Doc, on a encore quelque chose.
Dr ██████ : Qu'avez-vous trouvé ?
D-1815 : Deux choses, des excréments et des restes d'animaux.
Dr ██████ : Pouvez-vous identifier les animaux en question ?
D-1815 : On n'est pas des spécialistes mais on dirait des petits singes… Peut-être des lémuriens.
Dr ██████ : Très bien, veuillez continuer l'exploration.
vingt cinq (25) minutes après l'entrée
D-3398 : Docteur ? On ne peut plus avancer.
Dr ██████ : Comment ?
D-3398 : On est arrivé dans une grande impasse… Et le sol est tapi de merdes !
Dr ██████ : Il y a il autre chose ?
D-3398 : Un instant… Non doc.
D-1815 : Attends !
D-3398 : Quoi ?
D-1815 : Tu n'entends pas ce bruit ?
(échos étranges)
D-3398 : C'est quoi ce bruit ?!
D-1815 : Je sais pas mais j'ai l'impression que ça vient… D'en haut.
D-3398 : Mon dieu…
Dr ██████ : M'entendez-vous encore ? Que se passe-il ?
D-3398 : Doc… On les a trouvés.
Dr ██████ : Les instances ?
D-3398 : Oh que oui.
Dr ██████ : Combien sont-ils ?
D-3398 : Beaucoup trop si vous voulez mon avis.
Dr ██████ : Répondez à la question.
D-3398 : Je dirais environ 250… Attendez, je crois qu'il y en a un de réveillé mais…
Coupure
Dr ██████ : D-3398 ? D-1815 ?
Fin de la communication
Vingt trois (23) minutes après la coupure, les deux classe-D sont sortis de la grotte légèrement blessés. Après interrogatoire de ces derniers, ils ont déclaré que plusieurs instances de SCP-203-FR les ont attaqué par surprise mais que ces actions n'avait visiblement pas comme objectif le décès des deux individus. D-1815 a également dit que pendant l'attaque, il pense avoir entendu une des instances prononcer les paroles suivantes :

Instance (?) : Partez… Hominidés bruyants…

D-1815 a décrit l'intonation de la voix de l'instance comme étant sifflante et particulièrement aiguë, la Fondation ignore encore comment les instances non-confinées ont pu apprendre une langue humaine (ici, le Français).
Suites à ces événements, la Fondation a mis la grotte ainsi qu'une partie de la surface aux alentours sous quarantaine afin de limiter aux maximum les risques d'incidents impliquant SCP-203-FR.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License