SCP-2020
notation: +1+x
un-alien-les-mecs

SCP-2020

Objet # : SCP-2020

Classe : Euclid-Exsequi

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2020 est gardé dans une Cellule de Confinement Humanoïde de Type 4 au Site 17. Les dispositions et les précautions associées aux CCHT4 doivent être mises en place. Le supplément diététique 2020-9, qui consiste en 1,4 kilogrammes de papier usagé et déchiré, doit être fourni quotidiennement. La cellule de SCP-2020 doit être surveillée afin de détecter toute activité inhabituelle, et toutes les vocalisations doivent être transcrites.

128 grammes d'échantillons de tissus de SCP-2020 sont conservés au Sous-Site-Bio-17. L'accès à SCP-2020 ou à ses échantillons biologiques doit être approuvé par le directeur de l'équipe de recherche en charge de SCP-2020.

Description : SCP-2020 est une entité humanoïde intelligente mesurant approximativement 2,2 mètres de haut et pesant 70 kilogrammes. SCP-2020 possède des membres inhabituellement longs et fins, ainsi que des caractéristiques faciales couramment associées avec les "aliens grey" américains (voir photo ci-jointe) et une couleur vert clair.

Le corps de SCP-2020 est principalement composé d'un type inconnu de caoutchouc naturel qui semble assurer à lui seul les fonctions osseuses, musculaires, circulatoires et endocriniennes. Le système digestif de SCP-2020 et ses exigences nutritionnelles sont cohérentes avec son alimentation, qui est exclusivement constituée d'eau et de papier. SCP-2020 n'a montré aucun signe de croissance ou de vieillissement depuis sa récupération. Toute étude poussée de la biologie de SCP-2020 est rendue difficile par la densité du caoutchouc et sa résistance face au découpage, ce qui rend les méthodologies standard inefficaces, sans compter sa dissemblance par rapport à la biologie terrestre.

SCP-2020 déclare être originaire d'une civilisation extraterrestre technologiquement avancée, mais les détails qu'il fournit sur la nature et la localisation de cette civilisation varient d'un interlocuteur à l'autre. Compte tenu des circonstances de la récupération de SCP-2020 (voir le Document Bilenkin-Roswell-2020), ce champ de recherche est toutefois considéré viable.

Le comportement de SCP-2020 suggère que celui-ci partage de nombreuses similitudes psychologiques avec les humains, telles que la capacité d'apprentissage, un désir d'interaction, et une compréhension partielle des normes sociales. Il parle couramment l'anglais et répond aux noms de "Artie", "Bobby", et "Izzy". Il n'a jusqu'ici jamais engagé d'action hostile, et semble indifférent à son propre confinement. SCP-2020 tente fréquemment d'engager une conversation avec les membres du personnel au sujet de son désir d'écrire de la science-fiction, et des nombreuses idées qu'il a pour des histoires de science-fiction. Jusqu'ici, il n'a pas pu écrire quoi que ce soit, déclarant être incapable de choisir un concept et de s'y tenir. Voir la transcription ci-jointe pour plus de détails.

Addendum : Extrait de la Transcription 2020-1-ASO. SCP-2020 avait l'autorisation de parler au Chercheur King de tous les sujets qu'il souhaitait aborder.

Non, non. Stop. Les mecs. J'ai une idée. Une meilleure idée. Il y a cette installation, d'accord ? Elle a été fabriquée par quelqu'un à un moment dans le passé pour, pour ressusciter le monde après l'apocalypse. Genre, quelque chose pourrait faire un grand trou dans la Terre, et après que cette installation ait fait genre "game over, on reboote tout le bordel" ce trou pourrait être la fosse des Mariannes, parce que cette installation, elle peut quasiment tout faire, avec de la physique et de la technologie, enfin je crois. Cliché, pas vrai ? Je ne sais pas très bien comment je pourrais l'intégrer dans une histoire ou quoi, mais je veux dire, ça pourrait être un bon point de départ, je crois ? Je crois que je pourrais…

Les mecs. J'ai eu une autre idée. Oubliez celle d'avant. Celle-ci, celle-ci, c'est un cerveau dans un bocal, sauf que c'est un mec. Cliché, pas vrai ? Mais, genre, l'idée, là, c'est que je pousserais le délire à fond. Genre le savant fou dingue, avec des inventions dingues qui ne fonctionnent pas, du grand n'importe quoi. Sauf qu'en fait tout fonctionne. Les mecs. Ce mec et ses inventions pourraient être, genre, un super-héros ou quoi. Vide Viral, le cerveau sous vide dans un bocal avec des… virus. Ça sonne mal. Je trouverai autre chose.

Mais c'est pas grave, parce que je viens d'avoir cette idée géniale. Il y a un magicien qui, accrochez-vous, vient de l'espace. Un magicien de l'espace. Les mecs. Mais c'est pas tout. C'est un cyborg. Et il est pote avec cinq, cinq filles-chats. Et devinez le twist ? Eh ouais. Les filles-chats ? Ce sont aussi des cyborgs. Et ils combattent tous le crime. Cliché, pas vrai ? Je veux dire, en fait non, parce qu'ils combattent… le crime spatial. Le crime dans l'espace. Est-ce que ça a un sens ? Les mecs. L'histoire, ça serait eux qui sont des cyborgs et qui combattent le crime.

En fait, non. Parce que je viens d'avoir une meilleure idée. Attendez. C'est une IA, d'accord ? Une intelligence artificielle dans un ordinateur. Cliché, pas vrai ? Eh bien, elle fait des simulations d'une monde parfait pour une personne, et ensuite elle lui mange le cerveau. Les mecs. Mais peut-être qu'elle ne le fait pas réellement, et que moi, ou les personnages, je suppose, on ne sait pas vraiment si c'est vraiment ce que ça fait parce qu'on ne peut pas voir à l'intérieur. Mais il y a un plot twist, par contre. Ensuite, elle met un faux cerveau à l'intérieur d'eux et ça fait que leurs corps essaient de convaincre d'autres personnes d'aller dans la simulation. C'est une histoire d'horreur, ou une histoire de science-fiction horrifique. Une histoire d'horreur-fiction.

Attendez. Les mecs. J'ai une autre idée pour vous, je viens juste d'avoir cette idée. Il y a une machine à voyager dans le temps, d'accord ? Et elle envoie des gens dans le futur et elle les ramène au présent, et dans le futur, dans le futur tout le monde meurt à cause d'un astéroïde. Je veux dire, pas tout le monde, juste assez pour que ce soit comme si c'était tout le monde. Cliché, pas vrai ? Mais les personnages principaux, ou alors ça pourrait être les méchants, ou des personnages principaux méchants, ils essaient d'être sûrs que ce futur se produise. Les mecs. C'est parce qu'à chaque fois qu'ils essaient d'aller voir un autre futur, ce futur est encore pire parce que tout le monde meurt vraiment, sauf une fois où c'est plutôt genre "l'immortalité c'est l'horreur", vous voyez. Je ne sais pas encore comment je peux faire une histoire avec ça, mais je trouverai quelque chose.

Okay, attendez, non, sérieusement. Meilleure idée. Les mecs. Il y a cet alien, okay ? Comme ceux qu'on voit dans les films, avec la peau verte et les gros yeux noirs et tout. Cliché, pas vrai ? Mais attendez. Et pour on ne sait trop quelle raison, j'y réfléchirai plus tard, il veut vraiment devenir un auteur de science-fiction, mais il ne peut pas s'arrêter d'avoir de nouvelles idées, et du coup, il n'écrit jamais rien. Et le twist, voilà le twist, c'est qu'il en parle à des gens, et ces gens font partie d'une agence gouvernementale qui a déjà toutes les choses dont il parle, et ils sont genre "comment est-ce qu'il sait tout ça" et "est-ce qu'il sait que tout ça existe déjà", d'accord ?

Attendez. Attendez attendez attendez. Trois mots, juste trois mots : Syndrome. Des. Fesses. Laser. Attendez. Les mecs. Ça fait quatre mots. C'était quatre mots. Ça va être plus difficile que prévu.

Auteur original : Communism will winCommunism will win
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 22/11/2013
Lien : SCP-2020

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License