SCP-201-FR
notation: +11+x
201-1

Instance de SCP-201-FR au début du Stade 2 sur le bras gauche de D-8559.

Objet #: SCP-201-FR

Niveau de Menace : Jaune

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les sujets présentant une instance de SCP-201-FR au Stade 1 ou 2 doivent être confinés dans une cellule pour humanoïde standard pendant toute la durée du traitement ou jusqu'à ce que le Stade 3 soit atteint. Les sujets traités avec succès peuvent réintégrer la société selon les modalités décrites dans les documents annexes 201-FR-T-6 à T-10. Les instances de SCP-201-FR non-transportables et/ou ayant atteint le Stade 3 doivent être confinées à l'emplacement de leur découverte ; tout lieu d'habitation affecté doit être placé en quarantaine et recevoir un numéro de Site dès que possible. En raison de la grande disparité présentée par les instances, chacune doit être traitée au cas par cas à la discrétion de l'équipe de recherche, que ce soit pour le traitement, les soins palliatifs ou l'espace accordé.

Les chercheurs souhaitant examiner une instance de SCP-201-FR et/ou communiquer avec ladite instance de quelque manière que ce soit doivent porter une combinaison standard anti-risque biologique. Tout membre du personnel susceptible d'avoir été contaminé par contact direct avec une instance de SCP-201-FR doit être placé en quarantaine pour une durée d'au moins quatorze (14) jours. Si aucun signe clinique de SCP-201-FR ne s'est manifesté à l'échéance de cette période, la quarantaine peut être levée.

Tout échantillon prélevé sur une instance de SCP-201-FR doit être conservé dans l'unité de stockage cryogénique de la section de Recherche Biologique du Site-Aleph.

Le Département des Affaires Externes doit s'assurer qu'aucun programme scolaire officiel n'encourage activement l'utilisation de l'Ars memoriae en tant que moyen mnémotechnique.

Description : SCP-201-FR est un ensemble de symptômes et de signes cliniques présentés par des sujets pratiquant régulièrement l'Art de mémoire (Ars memoriae), également appelé méthode des loci ou méthode des lieux.

L'Ars memoriae est une pratique mnémotechnique datant de l'Antiquité (décrite pour la première fois vers 85 av. JC dans l'ouvrage Rhetorica ad Herennium (La Rhétorique à Herennius), dont l'auteur est inconnu), permettant de mémoriser une liste d'éléments ou de réfléchir plus facilement à la solution d'un problème. Sa mise en pratique consiste à visualiser un lieu familier, auquel on ajoute les éléments de la liste à retenir ou les composants du problème à résoudre. Ce type de lieu imaginaire est souvent appelé "palais de mémoire" ou palais intérieur depuis le XVIème siècle. Cette pratique exploite la capacité du cerveau à mémoriser et analyser des images plus facilement que des mots ou des concepts abstraits. Bien que cette méthode ne soit plus enseignée dans le cadre du cursus scolaire, elle continue d'être répandue de manière informelle. On en trouve d'ailleurs toujours des traces dans la langue française ("en premier lieu", "en second lieu").

Compte tenu du fait qu'il est impossible de savoir quel pourcentage de la population mondiale utilise ou non cette pratique mnémotechnique, il est difficile d'estimer quelle proportion d'utilisateurs de l'Art de mémoire est affectée par SCP-201-FR.

SCP-201-FR consiste en une mutation non létale de la peau, puis des tissus kératineux, puis de la structure musculaire et enfin osseuse chez la personne affectée. Le ou les éléments déclencheurs de SCP-201-FR sont encore mal compris, mais la progression d'un stade de mutation à un autre semble être directement liée à la complexité du palais de mémoire créé et entretenu par le sujet. Pour cette raison, les cas pris en charge aux stades initiaux (1 voire 2 dans certains cas) peuvent être soignés au moyen d'une chimiothérapie agressive couplée à un traitement altérant la mémoire afin d'effacer le "palais de mémoire" créé par le sujet (détails consultables sur demande des documents annexes 201-FR-T-6 à T-10).

201-2

Stade 3 de développement de SCP-201-FR vu par la caméra de surveillance du Site 201-FR-26 (prison de R█████).

Tout sujet ayant atteint le stade 3 doit être considéré comme non humain et inapte à recevoir un traitement (voir décision de Comité d'éthique du 07/07/1988).

  • Stade 1 : L'élément déclencheur de cette phase est encore mal compris en dépit du nombre d'instances étudiées. Le sujet fait l’expérience d’une croissance cellulaire inutile de la peau, se manifestant sous la forme d'un eczéma étendu, contenant parfois des tumeurs bénignes qui ne mettent pas en danger la vie du sujet. Cette mutation de la peau commence dans 75% des cas par un bras (généralement le bras gauche pour les droitiers et le droit pour les gauchers), 20% par une jambe et 5% par le côté gauche du visage. En parallèle, le sujet rapporte fréquemment rêver du palais de mémoire qu'il ou elle a imaginé, ainsi que des objets qui y ont été placés. Il est difficile de vérifier si cet élément est une constante compte tenu du fait que certains sujets (comme n'importe quel être humain) ne se souviennent pas de leurs rêves.
    • La durée de cette phase varie considérablement d'un sujet à un autre, certains n'atteignant jamais le Stade 2.
  • Stade 2 : La mutation de la peau s'étend à la majorité du corps du sujet et commence à réorganiser ses structures sous-jacentes (tendons, muscles, etc) et de surface (ongles, cheveux, grains de beauté, etc) afin de les forcer à adopter des formes en relief plus ou moins identifiables mais stylisées, évoquant la plupart du temps un paysage ou une ville surréaliste. Ces mutations gênent les déplacements du sujet, qui devient de plus en plus sédentaire. En parallèle, le sujet fait fréquemment l'objet de crises pendant lesquelles il ou elle se trouve projeté dans le paysage en question, lequel fait apparemment office de "province" entourant le palais de mémoire du sujet. Lors de ces crises, le sujet se voit fréquemment comme une figure dirigeante de cette "province". De son point de vue, il s'agit d'un monde à part entière, peuplé d'habitants, avec ses lois, ses saisons, sa faune et sa flore spécifiques. Cette phase semble très déconcertante pour les sujets, qui souffrent d'une désorientation grandissante.
    • La durée de cette phase varie considérablement d'un sujet à un autre, certains n'atteignant jamais le Stade 3.
  • Stade 3 : La mutation s'étend à la structure nerveuse, veineuse et osseuse du sujet ainsi qu'à ses organes internes, et lui fait progressivement perdre son apparence humaine jusqu'à ce qu'il ou elle ressemble entièrement à un paysage en relief immobile, adhérant à la surface la plus proche (mur, plancher, etc), représentant une cartographie détaillée de la "province" entourant leur palais de mémoire. La majorité des sujets à ce stade ne semble plus avoir besoin de s'alimenter (certains Sites contiennent actuellement des sujets n'ayant pas été alimentés depuis des dizaines d'années, faute de bouche visible ou de veine permettant d'installer une perfusion). Il est particulièrement délicat de communiquer avec les sujets ayant atteint ce stade, car ceux-ci semblent avoir entièrement adopté leur existence comme une figure dirigeante de leur "province" en tant que seule et unique réalité.

La "géographie" des "provinces" de SCP-201-FR varie considérablement d'une instance à l'autre et semble directement liées aux centres d'intérêt du sujet affecté. Les cas de Stade 3 étudiés les plus notables incluent :

  • Une falaise troglodyte organique de douze (12) mètres carrés surplombant un palais de mémoire fixé au sol chez un sujet de vingt-neuf (29) ans appréciant particulièrement l'alpinisme (voir image ci-dessus),
  • Une ville de science-fiction de six (6) mètres carrés éclairée par bioluminescence chez un sujet de trente-cinq (35) ans appréciant particulièrement le jeu de cartes cyberpunk "Netrunner",
  • Une forêt pluviale évoquant un environnement extraterrestre de neuf (9) mètres carrés chez un sujet de cinquante-quatre (54) ans chercheur en botanique au service de la NASA,
  • Un royaume pseudo-médiéval surréaliste de dix (10) mètres carrés chez un sujet de vingt et un (21) ans appréciant particulièrement les œuvres du peintre Hieronymus Bosch (voir Addendum 201-45).

SCP-201-FR est semble-t-il capable de se transmettre par contact physique direct d'un individu affecté à un individu non-affecté. La connaissance de l'existence de l'Art de mémoire chez le sujet non-affecté en contact physique direct avec le sujet affecté serait apparemment impérative pour qu'une transmission ait lieu. Ce point ainsi que les autres modalités de transmission font toujours débat à l'heure actuelle au sein de l'équipe de recherche affectée aux instances de SCP-201-FR. Il semble toutefois que les "provinces" de palais de mémoire créées par transmission de SCP-201-FR à un nouveau sujet soient quelque peu différentes de celles créées par l'apparition spontanée de SCP-201-FR chez un sujet : les sujets affectés par transmission ayant atteint le Stade 2 considèrent invariablement le sujet les ayant affectés comme la figure dirigeante de leur "province" (roi/reine, président-e, dieu/déesse, etc).

Addendum 201-45 : Journal de l'instance 201-45

Addendum : Décision du Comité d'Ethique du 07/07/1988

MEMORANDUM

A : Chercheur ████████

De : Comité d’Éthique du Site Aleph

RE : Réponse à la Requête sur 201-FR

Après trois séries de votes sur une période de deux jours, impliquant de nombreuses abstentions de la part de nos membres, le Comité a décrété par 9 voix contre 5 que les instances de SCP-201-FR au Stade 3 ne pouvaient pas être considérées comme des sujets humains mais comme des biosphères miniatures.

Cette décision a été prise en tenant compte de l'extrême difficulté voire l'impossibilité à communiquer avec tout sujet devenu une instance de SCP-201-FR au Stade 3, et des rares témoignages directs de sujets en Stade 3, ces derniers étant devenus des individus appartenant à la biosphère qui s'est formée à partir de leur corps physique plutôt que des individus conscients d'être une biosphère.

En conséquence, merci dorénavant de bien vouloir appliquer le protocole consultable en pièce jointe pour toutes lesdites instances dès que possible.

- Directeur █████

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License