SCP-2009
notation: 0+x
Mold.jpg

Une instance de SCP-2009-1, anciennement D-998120-W.

Objet # : SCP-2009

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Les échantillons de SCP-2009-2 doivent être contenus dans une cellule de stockage réfrigérée conforme au BSL-4 située au Bio-Site-98. Si une instance de SCP-2009 est requise à des fins de tests ou d'interview, un seul membre du personnel de Classe-D doit être exposé à trois grammes de SCP-2009-2. Après l'exposition, l'individu infecté doit être contenu dans une cellule de confinement conforme au BSL-4 pendant une période d'au moins 9 jours, après quoi il doit être considéré comme une nouvelle instance de SCP-2009. L'infection de membres du personnel de Classe-D par SCP-2009-2 ne peut avoir lieu sans l'approbation d'au moins deux membres du personnel de Niveau 4 présents sur le site.

Tout au long des tests, l'instance de SCP-2009-1 doit être conservée dans une cellule de confinement conforme au BSL-4, maintenue à 10° C. L'humidité dans la cellule de SCP-2009 doit être maintenue à 0 %. Le personnel de la Fondation doit porter une combinaison Hazmat de Niveau A lors d'interactions avec SCP-2009-1, et doit subir une décontamination complète à la suite de cette interaction. Après la fin des tests ou de l'interaction, l'instance de SCP-2009 doit être détruite et ses restes incinérés.

Les installations médicales, les médias, et les forces de l'ordre doivent être surveillés afin de détecter des instances non confinées de SCP-2009. Après confirmation et évaluation de la gravité, la Force d'Intervention Mobile Rho-8 ''Chasseurs de Champignon'' doit être envoyée afin de confiner les instances.

Description : SCP-2009-1 est la désignation de toutes les instances d'un humanoïde mâle anormal capable de reproduction asexuée au moyen de spores. Les instances de SCP-2009-1 sont génétiquement identiques et démontrent, avant la mutation, une physiologie non anormale. Les instances de SCP-2009 sont parfaitement saines et sont capables de socialiser normalement jusqu'au moment de la production d'instances de SCP-2009-2. Les instances s'identifient comme ''Thomas Hoang''. Aucune instance n'est consciente de ses propriétés anormales. Toutes les instances partagent également une base de souvenirs commune comprenant l'enfance et le début de l'âge adulte se déroulant dans la communauté de Pollensbee, CA1.

Si exposé à des températures de plus de 20° C et à une humidité de plus de 40 %2 pour une période de plus de 5 jours, SCP-2009-1 se mettra à la recherche de zones sombres, préférant les grands bâtiments et les endroits adjacents aux zones de trafic piétonnier en hauteur. Le corps de SCP-2009-1 commencera à se distendre et se scinder en de minces filaments à base de chitine. SCP-2009-1 utilisera ces filaments pour s'ancrer aux murs et aux objets proches, et si possible, en tirer une source de nutriments limitée. SCP-2009-1 cessera toute activité cérébrale, convertissant l'intégralité de son énergie à la production de SCP-2009-2. SCP-2009-1 poursuivra la production et la sécrétion de SCP-2009-2 jusqu'à ce que mort par épuisement s'ensuive.

Stachy11.jpg

SCP-2009-2

SCP-2009-2 est une spore microscopique créée par SCP-2009-1, capable d'infecter les êtres humains. Au cours d'une période de production typique, SCP-2009-1 est capable de produire 55 kg de SCP-2009-2. Les instances de SCP-2009-2 se propagent dans l'air et infectent les humains par le système respiratoire. Dans les 3 à 4 jours suivant l'exposition, les personnes infectées par SCP-2009-2 commenceront à présenter des symptômes de nausée, de léthargie et de photosensibilité. De plus, les individus tenteront d'éviter les contacts sociaux, s'isolant ainsi des autres. Du 5ième au 8ième jour, la physiologie des individus infectés commencera à changer pour correspondre à celle de SCP-2009-1. Le processus peut entraîner divers niveaux d'inconfort, proportionnels aux similitudes physiologiques entre l'individu et SCP-2009-1. Les personnes infectées sont conscientes des changements et ressentent souvent une extrême détresse psychologique durant ce processus. À partir du 8ième ou du 9ième jour, la physiologie du sujet correspondra exactement à celle de SCP-2009-1, de même que son état psychologique initial, son ADN, ainsi que ses souvenirs. Les instances de SCP-2009-1 nouvellement créées démontrent avoir tout oublié de leur vie avant leur transformation.

SCP-2009 fut découvert lorsque des rapports faisant état d'une infection généralisée par une maladie encore inconnue dans la ville de ████ ████████, MO ont été envoyés au Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) le ███/███/1998. Les agents de la Fondation intégrés à l'équipe d'intervention initiale ont signalé des changements psychologiques extrêmes provoqués par l'exposition à SCP-2009-2 chez 46 % des habitants de la ville. La ville a immédiatement été mise en quarantaine et les personnes infectées ont été prises en charge par la Fondation. Les équipes du CDC et le reste des habitants de la ville ont été isolés jusqu'à ce que la nature de SCP-2009 devienne apparente. La ville fut détruite et incinérée sous le prétexte d'un ''incendie forestier dévastateur'' le ██/███/1998. Les équipes du CDC et les résidents non infectés se sont vu administrer des amnésiques de Classe-E et ont été remis en liberté le lendemain. Toutes les instances de SCP-2009-1 nouvellement créées, à l'exception de trois d'entre elles, ont été détruites et incinérées, les autres étant utilisées à des fins de test et pour étudier le processus de création d'instances de SCP-2009-2.

Lors de la destruction de ████ ████████, les restes disséqués d'une instance de SCP-2009-1 ont été retrouvés à l'intérieur du clocher de la Première église méthodiste ████ ████████. Il est soupçonné que cette instance était le vecteur d'origine de SCP-2009-1, bien qu'il soit impossible de savoir s'il s'agissait de la première instance de SCP-2009-1.

Rapport d'interview 2009-7m 11/13/1999

Interviewé : D-998120-W, femme africaine, quatre jours après l'exposition à SCP-2009. L'interview a lieu dans une cellule de confinement assombrie conforme au BSL-4.

Interviewer : Dr Ahmedov

Dr Ahmedov : Bonjour D-998120-W. Comment vous sentez-vous aujourd'hui ?

D-998120-W : [silence].

Dr Ahmedov : Si vous ne souhaitez pas coopérer, je peux toujours allumer les lumières.

D-998120-W : Horrible. Je me sens horrible. J'ai envie de vomir, les lumières font mal. Tout me fait mal. Qu'est-ce que vous m'avez donné ?

Dr Ahmedov : Je suis désolé de l'apprendre. Veuillez décrire votre souvenir le plus lointain, je vous prie.

D-998120-W : Je– quoi ? Si je réponds, est-ce que vous allez partir ?

Dr Ahmedov : Une fois que vous aurez répondu, cette interview sera terminée. Oui.

D-998120-W : D'accord, j'avais quatre ou cinq ans. Ma mère avait dû travailler tard et lorsqu'elle est rentrée, elle s'est écrasée dans le fauteuil du salon et s'est endormie. Je croyais qu'elle était morte.

Dr Ahmedov : À quoi ressemblait votre mère ?

D-998120-W : Qu'est-ce que vous voulez dire ? Elle avait la même apparence que d'habitude ? Petite, peau un peu jaune foncé, menton rond.

Dr Ahmedov : Merci pour vo–

D-998120-W : Attendez, qu'est-ce que… Ça ne peut pas être vrai. Qu'est-ce qu–

Dr Ahmedov : Merci, ce sera tout.
<Fin de l'enregistrement>

Rapport d'interview 2009-7n 11/15/1999

Notes d'interview : D-998120-W a été informée que tout sentiment de dysphorie physique résultait de la vaccination contre la ''restricule maligne''.

Dr Ahmedov : D-998120-W, comment vous sentez-vous aujourd'hui ?

D-998120-W : Je-Je ne vais pas bien, vraiment.

Dr Ahmedov : Oh ? Et pourquoi cela ?

D-998120-W : Il y a tout ce… vacarme. Comme je ne n'étais pas moi, je suis des personnes.

Dr Ahmedov : Et qui êtes-vous ?

D-998120-W : Thomas Hoang. Je veux dire, je sais que je suis Thomas Hoang. Mais je n'arrête pas de me souvenir de ces choses, comme la mort de mon père quand j'étais gamin, ou bien lorsque j'ai eu un C en cours d'art. Mais, ce ne sont… ce n'est pas moi. Je viens de Pollensbee, pas de Columbus. Mon père est toujours vivant. Je veux dire, vous voulez savoir la partie la plus étrange ?

Dr Ahmedov : Je vous en prie.

D-998120-W : Je me souviens de certains trucs, des trucs de fille. Comme avoir un… eh, vous savez quoi ? Ce n'est pas grave. Je ne viens pas juste de dire ça.

Dr Ahmedov : Je pense comprendre.

D-998120-W : Vous savez, je suis confortable avec moi-même et tout. C'est juste… est-ce que ça va être permanent ?

Dr Ahmedov : Non, non. Une telle réaction au régime sur lequel nous vous avons mis est totalement sous contrôle ; vous devriez vous sentir beaucoup mieux d'ici un jour ou deux.

D-998120-W : D'accord, merci doc.
<Fin de l'enregistrement>

Déclaration finale : Le ██/██/1999, la transformation de D-998120-W en une instance de SCP-2009 s'est complétée. Une fois les tests terminés, l'instance fut incinérée.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License