SCP-2005
notation: 0+x

Objet # : SCP-2005

Classe : Zeno (Difficulté de Confinement Moyenne/Menace Faible)

Procédures de Confinement Spéciales : Les instances de SCP-2005 confinées doivent être maintenues individuellement dans des cages de Faraday électroniques/motorisées isolées (dépendamment de la taille appropriée) au Site-65, et doivent être restreintes grâce à des sangles attachées au haut, au bas et à la paroi arrière de la cage pour empêcher tout mouvement. L'orbite de la Terre doit être surveillée pour d'éventuelles instances supplémentaires de SCP-2005 ; suite à sa récupération, les informations concernant la sonde doivent être dissimulées via le protocole AESIR, et les chercheurs doivent, si possible, désactiver et/ou supprimer tout équipement de transmission présent dans l'instance lors des expériences initiales.

Description : SCP-2005 est une série de sondes d'origine extraterrestre, désignée SCP-2005-A à SCP-2005-E. Les designs extérieurs de ces appareils diffèrent grandement les uns des autres, mais leurs systèmes internes, leurs paramètres de transmission et certaines autres caractéristiques indiquent une origine commune.

Les instances de SCP-2005 enregistrent entre autres des données audiovisuelles et les transmettent par radio à ce qui est présumé être leur point d'origine ; les chercheurs supposent que ce point d'origine se trouve soit à la surface, soit en orbite autour d'une planète ou d'un autre corps céleste dans le système de l'étoile de Teegarden, situé à environ 12,5 années-lumière du soleil de la Terre. (Voir Document 2005-B, Données Astronomiques.) La Fondation a désactivé ou retiré les appareils de transmission des instances de SCP-2005 contenues lorsque cela était possible. En 1992, une demande de financement a été faite pour tenter de reproduire le revêtement de SCP-2005-A pour son utilisation par la Fondation ; cette demande a été refusée par le directeur du site, car la substance ne peut sous aucune circonstance [DONNÉES SUPPRIMÉES].

SCP-2005-A est une sonde en forme de goutte mesurant 1,4 mètre de diamètre, recouverte d’une couche de polymère vert pâle. Un échantillon recueilli lors d’une analyse a démontré une haute résistance aux changements de température, aux impacts cinétiques, à la corrosion chimique et à toutes autres formes de dommages.

Le revêtement extérieur peut être rétracté à de nombreux endroits le long de la structure, ce qui permet l’usage d’un grand appareil photo central. La section plus étroite peut s’ouvrir pour permettre à de la matière d’être absorbée à l'intérieur de l'ouverture, où elle est analysée et apparemment désintégrée.

SCP-2005-A a été récupéré dans une galerie d'art grâce à la Bienveillance de Sa Majesté pour l'Étude des Curiosités et de la Fantasmagorie à Marseille en 1897, où il avait été modifié et installé dans le cadre d'une exposition du Salon des refusés, à la suite de rapports d'implication du collectif d'art ''Nous Avons Conclu Une Entente''.

En 1986, les progrès informatiques effectués depuis le confinement initial ont permis aux chercheurs de la Fondation de débuter le processus de rétro-ingénierie des disques de stockage de SCP-2005-A. Bien que les informations n'ayant pas été enregistrées en langues humaines n'ont toujours pas été décodées, la majorité des informations enregistrées sur Terre sont des documents imprimés avec une proportion relativement égale de ceux-ci provenant de sources de fiction et de non-fiction, notamment une importante collection d'œuvres de H.G. Wells et de Jules Verne.


Ce qui suit est une transcription du document de confinement initial créé par l'IACS concernant SCP-2005-B. Audio original enregistré en 1939.

Description. SCP-2005-B prend l'apparence d'un ballon dirigeable. Il mesure environ six pieds à son point le plus long. Sa façade extérieure est faite de cuivre, d'un tissu ressemblant à de la toile mais qui semble être une sorte de nylon exotique, et d'amiante. En regardant maintenant à l'intérieur, nous retrouvons cependant de grands morceaux déchirés du plastique invulnérable semblable au revêtement de SCP-2005, qui s'appellera dorénavant SCP-2005-A pour correspondre à cette nouvelle arrivée. Il semble avoir mué à un certain point. La section où se trouve le ballon de l'engin est remplie de machinerie ; les entrailles de la chose sont similaires à celles de SCP-2005-A, et sont également au-delà des avancées technologiques humaines. À l'extérieur, un système d'engrenages et de leviers fait saillie par le bas et semble contrôler une série de bras mécaniques, mais en y regardant de plus près, les bras paraissent être alimentés à l'électricité, ou bien par un système d'alimentation complètement exotique. L'objectif de ces engrenages est inconnu.

Les appendices mécaniques qui s'étendent vers le bas de la machine comprennent des mains mécaniques portant des gants en plastique blanc, un microphone secondaire ainsi que ce qui ressemble à d'autres appareils d'enregistrement, des ciseaux, un peigne et une vadrouille. Lorsque la vadrouille est déployée, SCP-2005-B tient le manche de la vadrouille avec un outil de saisie extensible d'une manière qui imite vaguement l'utilisation humaine. Lorsqu'il se trouve à l'intérieur d'un bâtiment et qu'un humain pénètre son champ de vision, SCP-2005-B déploie sa vadrouille et se met à nettoyer les lieux jusqu'à ce que l'humain sorte de la pièce ou ait son dos tourné à lui. 2005-B peut également donner des coupes de cheveux sur demande, mais il est totalement incompétent à cette tâche et recueille les bouts de cheveux coupés.

SCP-2005-B a été découvert à Boston en mai 1939, deux ans après que le suivi initial d'un ''objet aérien rapide en forme de cigare'' ait débuté dans les environs de Nantes, en France. Des rapports de témoins oculaires indiquent qu'il volait à des altitudes variables, à des vitesses allant jusqu'à trente miles à l'heure, plongeant parfois comme le ferait un oiseau, et pénétrait dans des bâtiments pour littéralement consommer des livres et autres médias imprimés en les introduisant à l'intérieur de lui-même. Les agents de confinement de la Fondation ont réussi à le piéger dans une salle de lecture renforcée.

Dicté par le Docteur Stephen Bester

En 1945, SCP-2005-B fut perdu en raison de la défection de la Zone-12 à cause d'un groupe connu par la Fondation sous le nom de ''Cách-Mạng Hàng-Cháo'' ou ''L'Insurrection du Chaos''.1 SCP-2005-B et SCP-2005-D (voir ci-dessous) ont été récupérés dans le cadre de l'Accord de Sydney de 2022, un traité de non-agression signé par la Fondation SCP et l' ''Insurrection'', qui avait été rebaptisée la Société de Stockage Pacifique. On ne sait pas si la Société a été en mesure d'effectuer une rétro-ingénierie ou de répliquer de quelque manière que ce soit toute composante des deux objets.


SCP-2005-C est un automate humanoïde. L'objet est enfermé à l'intérieur d'une combinaison spatiale auto-pressurisée, constituée d'un épais film hautement réfléchissant supposé être un dérivé du revêtement de SCP-2005-A, à l'exception d'une coloration rouge vif avec une bande blanche verticale de chaque côté des membres de la combinaison. La poitrine s'ouvre vers l'extérieur pour dévoiler que la majeure partie du torse et du sac à dos constituent un seul et grand compartiment, comme dans les précédentes versions de SCP-2005. La visière transparente recouvrant le visage n'a pas été analysée en raison des préoccupations liées à son éclatement.

La tête de SCP-2005-C est composée de la même substance chromée et ressemble superficiellement à celle d'un humain, avec une bouche anguleuse et une mâchoire hautement détaillée ainsi que des yeux en forme d'ovales. L'objet répond aux commandes en anglais, en français et en russe avec des messages préenregistrés pertinents à la situation avec une voix informatisée, en utilisant la langue dans laquelle la commande a été faite.

La paume de la machine contient une antenne radio rétractable. Lorsqu'elle est déployée, SCP-2005-C peut déplacer des objets à distance sans contact physique, alimenter des appareils électriques et transmettre des messages préenregistrés directement aux radios, aux téléviseurs et à certains objets métalliques. Ces ''faisceaux radio'' ne semblent pas posséder de distance maximale apparente, et provoquent d'importantes interférences de communication dans le milieu environnant.

Extrait, Transcription de l'Interview de SCP-2005

[Note : l'interview complète est accessible à partir du Document connexe 2005-C-2 : Transcriptions Complètes des Interviews.]

<Début de l'enregistrement, 05/11/1968, 14:28>

Interviewer : D'où venez-vous ?

SCP-2005-C : Il y a un voyageur provenant d'au-delà des étoiles : brillant, plein d'espoir. Il comprend que vos expériences avec de tels hommes de l'espace ont causé beaucoup de souffrances ; il plaide la bienvenue, désarmé, et s'approche de la bibliothèque locale.

Interviewer : Quel est votre but ici ?

SCP-2005-C : La bouche sèche avec la plénitude de la création, lui, une simulation d'un milliard de cœurs le précédant, goûte à la vérité, à la justice, et au mode de vie américain alors qu'il attend avec impatience la librairie ou le stand de revues le plus près de chez vous.

Interviewer : Pourquoi vous préoccupez-vous autant des livres?

SCP-2005-C : Il était sur le point de vivre une immense évolution, tournoyant devant les pensées d'une génération comme du papier de verre en feu, mais il avait besoin de connaître le futur et le pronostic qui bondissait, tel un tigre, comme les lions de Daniel avant lui : vers l'avant.

Interviewer : Qui vous a créé ?

SCP-2005-C : Se lançant avec violence, vers la terre, à travers le froid, depuis un monde distant, quoique pas si différent, cherchant la lumière de la vérité, avec paix, la paix de la sagesse, dans leurs cœurs, comme ils l'étaient, un des grands esprits, de lire les prédictions, prescient et euphonique, fabriqué, par sa propre main, de l'homme, cependant magnifique, du vide de l'espace est arrivé le voyageur.

Interviewer : Parlez-moi de ces prédictions.

SCP-2005-C : Il a vu qu'ils avaient écrit des légendes sur ce qui ne s'était pas encore passé ; et tandis que ceux qui étaient venus avant lui et les utilisaient comme une solution provisoire, une compensation, comme un bon gin martini, pour compenser les délais de transit, le laisser se morfondre dans les villes de l'humanité, dans des années de cela, mais il y avait inestimable là-bas, la brillance de vos devins, ce talent et si rapidement dans la chute du temps.

Interviewer : Qui sont les devins ?

SCP-2005-C : [répète le message précédent]

Interviewer : Bien. Que voulez-vous dire par ''délais de transit'' ?

SCP-2005-C : [répète le message précédent]

Les chercheurs pensent que SCP-2005-C décrit le processus par lequel il a été conçu. Selon le témoignage de l'automate reproduit ici, des instances de sonde sont fabriquées pour se morfondre dans des zones peuplées afin de mieux observer l'humanité et explorer la civilisation humaine ; cependant, la distance qui sépare les fabricants extraterrestres de la Terre signifie que toute donnée mettra plusieurs décennies à atteindre leur planète, étant donné que l'espèce n'a pas développé de transport ou de communication plus rapide que la lumière.

Ainsi, les instances de SCP-2005 ont été conçues non seulement pour collecter de l'information sur l'humanité, mais également pour cibler des informations clés permettant de prédire l'évolution future de la civilisation humaine ; ce faisant, l'espèce des fabricants a mal interprété les livres de science-fiction comme une description littérale et factuelle de notre avenir. Cette spéculation a été corroborée en 2023, lorsque le disque dur de SCP-2005-B a été récupéré et les textes stockés en anglais ont été déchiffrés ; l'appareil avait entre autres enregistré des archives du film Flash Gordon et de Metropolis par Fritz Lang, pour citer quelques œuvres.

SCP-2005-C a été récupéré depuis une base militaire en Californie en 1968, avec la coopération de l'armée américaine.2 Selon les rapports, un groupe de jeunes religieux qui campaient devant une base de la NASA le conservait comme une sorte de mascotte. Les flâneurs ont été arrêtés par la police militaire pour avoir perturbé et interféré avec les communications de l'armée, vraisemblablement à la suite de l'utilisation de SCP-2005-C.

Le groupe fut questionné individuellement et détenu après avoir été soupçonné de travailler en tant qu'espions communistes.3 Suite aux recherches, nous croyons que le groupe aurait été lié à une organisation socialiste russe appelée ''Bratstvo Pyaterinstva'' – un groupe radical dont l'objectif est la création d'un ''cinquième syndicat international des travailleurs'' – et chaque individu fut arrêté sous plusieurs chefs d'accusation. SCP-2005-C fut ensuite récupéré puis confiné. Toute connexion directe entre SCP-2005-C et SCP-2573, ou ce qui était auparavant nommé la ''Cinquième Église du Nord'', est inconnue.


SCP-2005-D est un aéronef extraterrestre autonome composé et structuré de manière similaire aux trois sondes précédemment désignées SCP-2005. L'appareil est un sphéroïde oblong avec une structure consistant de huit chambres cylindriques scellées. Ces nacelles sont en oblique vers le bas selon un motif circulaire autour d'un noyau central.

Chaque chambre possède une porte située à son sommet qui s'ouvre lorsqu'une pression est exercée dans n'importe quelle direction sur sa poignée jaune luminescente. Le noyau central contient les systèmes opérationnels de la machine. L'équipement d'enregistrement s'étend à partir du fond du noyau, ainsi que des outils de saisie, des scanneurs indiquant la température et d'autres variables environnementales, un compteur Geiger, un ensemble de dispositifs de nettoyage de radiation, et un tube distribuant des cubes de nutriments.

Dans cet article, ''cube de nutriment'' est le terme utilisé pour désigner les cubes homogènes et stériles constamment générés depuis l'intérieur de SCP-2005-D. Ces blocs de 25 grammes teintés de vert contiennent un mélange synthétique de protéines, de graisses et de glucides qui convient à la consommation à long terme. Un sujet a rapporté que les cubes de nutriments ''avaient un goût de menthe et de vinaigrette''.

Lorsque SCP-2005-D rencontre un humain, il s'abaissera à la hauteur de ses yeux, commencera à émettre un faible bourdonnement et basculera de manière à ce que l'une des chambres soit face à l'humain. La poignée de cette chambre se mettra alors à briller de façon intermittente selon un rythme de pulsation. Si l'humain ne saisit pas la poignée, SCP-2005-D le suivra pendant approximativement 15 minutes avant d'abandonner la procédure. La machine générera également des cubes de nutriments et les offrira à l'humain à différentes étapes de ce processus.

Si l'humain pénètre à l'intérieur de la chambre, la porte deviendra scellée et verrouillée alors que le compteur Geiger externe s'activera. SCP-2005-D se rendra ensuite dans la zone peuplée la plus proche, déploiera ses modules d'absorption de radiation pour décontaminer la zone, puis éjectera l'humain.

Il contient une surface rembourrée avec des protubérances en haut et en bas qui servent respectivement d'appuie-tête et de repose-pied. L'intérieur de la chambre est protégé contre les radiations et l'électromagnétisme (au-delà de la protection offerte par le revêtement en polymère) et est scellée hermétiquement lorsque la porte est fermée. Elle contient de nombreux systèmes de soutien vital, ainsi que des fonctions supplémentaires qui semblent avoir été installé pour assurer le confort, notamment un ensemble de commutateurs à glissière dont le seul objectif semble être le contrôle de la fréquence, du volume et de l'intervalle d'un bruit de bourdonnement constant, ainsi qu'un dispositif contenant une cartouche d'huile synthétique qui insuffle une odeur de porc rôti dans l'air purifié.

Lorsqu'un humain est à l'intérieur de la chambre, un projecteur présentera périodiquement des messages sur l'intérieur de la porte, au niveau de la tête. Ceux-ci incluent des énoncés tels que ''vous êtes en sécurité'', ''l'eau est fournie'' et ''vous êtes presque un décontaminant''. Des questions seront également posées ; celles-ci seront suivies par la saillie d'un microphone de bord vers l'habitant. Pour un rapport complet sur les déclarations et les questions fournies pendant les tests (et les réponses données par les sujets), consultez le Document 2005-D-4: Transcription de Message. Des exemples incluent ''qui l'a finalement commencé'', ''êtes-vous en train de mourir'', ''avez-vous des livres'' et ''avez-vous envie de lire''.

Quand la deuxième question fut posée lors de tests, la réponse ''oui'' a eu pour résultat l’éjection immédiate du sujet au travers du sol de la chambre. (Note : les demandes d’autorisation pour des tests sur des sujets mourants ont été refusées.) Dans les cas où la troisième question fut posée, une fente s'est ouverte dans la chambre pour révéler un compartiment ; les mots ''insérer ici s'il vous plaît'' ont été projetés. Dans le dernier exemple, le sujet avait pour ordre de répondre ''oui'', ce qui déclencha l'affichage d'un texte par le projecteur, dont l'analyse ultérieure permit de déterminer qu'il s'agissait du roman Les Sirènes de Titan, par Kurt Vonnegut ; cependant, le sujet n'a pas été en mesure de lire le texte en raison du caractère extrêmement petit utilisé pour projeter le roman dans son intégralité.

SCP-2005-D a initialement été récupéré par la société des Laboratoires Prometheus en 1997 à des fins de rétro-ingénierie (via la méthode traditionnelle, par opposition à celle utilisée par les LP utilisant des disques d'axiomes à suspension), et celle-ci a apparemment donné à SCP-2005-D toutes les informations réclamées par ses systèmes pour l'apaiser. Après la destruction de l'installation qui le contenait, SCP-2005-D s'est lui-même transporté dans une installation de la Société de Stockage Pacifique dans la même région tout en transportant des membres du personnel des Laboratoires Prometheus.

La sonde a été donnée à la Fondation au cours des procédures de l'accord de Sydney. Lors de l'inspection, seule la présence de dommages minimes liés à l'exposition aux disques d'axiomes à suspension fut constatée, contrairement à la plupart de l'équipement et du personnel présents lors de l’événement Scranton. Cela a été attribué à la période de confinement relativement courte par les Laboratoires Prometheus ainsi qu'au revêtement en polymère de la sonde.

Selon la documentation déclassifiée de la Société de Stockage Pacifique, une branche de la société connue sous le nom de la Fondation Caritative de la Manne avait envisagé d'utiliser la technologie des cubes de nutriments de SCP-2005-D, mais ses plans ont été abandonnés avant leur mise en œuvre en raison d'une catastrophe non spécifiée.


SCP-2005-E est un appareil de recherche d'origine extraterrestre. La technologie de SCP-2005-E, ses paramètres de transmission ainsi que sa composition sont similaires à SCP-2005-D, et décrits en détail dans le document joint SCP-2005-E-1 (Analyse des matériaux).

SCP-2005-E est composé d'une série de segments entrelacés de différentes largeur et longueur, ainsi que d'un noyau de traitement de forme ovoïde. La partie inférieure de chaque segment est recouverte de points d'interaction dermiques conçus pour interagir avec le système neurologique humain sans perforer la peau. Lorsque SCP-2005-E rencontre un humain, il émet une voix informatisée qui offre d'agir comme un implant cybernétique non invasif en échange d'une surveillance cérébrale sans danger. Il demande ensuite que le sujet se détourne de la sonde, de manière à ce qu'il puisse se poser sur le dos du sujet pour communiquer avec lui. (À plusieurs reprises lors de tests, une fois le contact établi, SCP-2005-E semblait considérer que les sujets se détournant pour se mettre à courir avaient accepté son offre.)

La principale interaction neurologique de SCP-2005-E implique l'enregistrement de pensées et de données sensorielles. Il propose également un écran informatique activé par la pensée comprenant des données physiologiques, des analyses chimiques basées sur l'odeur et le goût, des textes lisibles provenant d'une base de donnée interne de livres de fiction et de non fiction (avec une exception ; voir ci-dessous), ainsi qu'une fonction caméra qui stocke les données visuelles pour un visionnage ultérieur. Environ 10 fois par jour, l'écran présentera une ou plusieurs images ou vidéos tirées de données sensitives précédentes afin d'enregistrer les réactions mentales et physiques du sujet.

Cet écran n'est pas compatible avec les périphériques intracrâniens existants et offre beaucoup moins de fonctionnalités en raison d'un accès limité à Internet. Bien que SCP-2005-E semble être capable de connexion réseau, sa bande passante et sa compatibilité sont sévèrement limitées par le câble modem requis à cet effet. Son utilisation est extrêmement désagréable en raison du bruit de la tonalité d'accès à distance.

Plusieurs aspects de l'écran sont apparemment non fonctionnels, y compris un compteur de ''balles restantes'' qui n'a jamais affiché autre chose que ''00'', et un indicateur prétendant détecter si l'utilisateur est dans un rêve ou une simulation qui n'a jamais affiché autre chose qu'un cercle bleu.

SCP-2005-E fut récupéré sur la Lune en 2042, où il est entré en contact avec une église appartenant à la secte reconstructrice du christianisme (voir les documents archivés concernant ''L'Église du Dieu Brisé''). Sa récupération fut désignée un événement semi-public de Niveau Bleu en raison de la présence du président américain W.W. Solenoid, qui assistait à un service religieux à l'époque.

Un fichier texte est présent dans la base de données de SCP-2005-E qui, contrairement à d'autres qui ont été téléchargés, n'est pas d'origine humaine. Dans le menu de navigation de l'écran, il s'intitule ''Message, À Ceux Qui Désactivent Les Transmetteurs, Envoyé''. Le texte se lit comme suit :

S'il vous plaît clarifiez

Vos projections ont sans cesse été de faible utilité au programme d'assimilation des journalistes.

Vos projections ont été extrêmement inconsistantes avec les données d'événements enregistrées.

Les données d'événements enregistrées indiquent que la majorité des développements ne sont pas entièrement prévus ou pris en compte.

Contradiction priorité un : Maintien de la civilisation planétaire.

Si les transmetteurs ont été désactivés : réinstallez.

Si possible : enregistrer réponse.

Ne comprenez-vous pas vous-mêmes ?

S'il vous plaît clarifiez.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License