SCP-1984
notation: +3+x
blank.png
containment.jpg

Complexe de Confinement Militarisé-04.

Objet # : SCP-1984

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1984 doit être confiné dans le Complexe de Confinement Militarisé-04, à ███ km au SSE de Verkhoyansk, dans la République de Sakha en Russie. La FIM Omega-56 (Loups de Nechayeva) et la FIM Sigma-18 (Les Maîtres d'Échecs) doivent être positionnées en permanence au complexe 04.

SCP-1984 doit être confiné dans l'Entrepôt 5-E dans une cellule de confinement pour humanoïde standard modifiée afin d'être incluse dans une cage de Faraday pour empêcher des transmissions extérieures d'y pénétrer. Les seules transmissions autorisées à atteindre SCP-1984 sont celles créées par l'Équipe de Contrôle de l’Information. Toutes les transmissions aux alentours du complexe 04 doivent être contrôlées.

L'Équipe de Contrôle de l'Information doit être composée en toutes circonstances d'un minimum de quinze (15) membres logés dans le Dortoir 3-F, adjacent au Studio 1-A. L'Équipe de Contrôle de l'Information doit comporter au moins un (1) historien militaire, deux (2) membres ayant une grande expérience de la diplomatie internationale, un (1) économiste, deux (2) acteurs ayant une grande aisance sur scène et trois (3) membres ayant un minimum de 10 ans d'expérience dans les médias russes/soviétiques. SCP-1984 doit recevoir des récits, transmis par radio ou émissions télévisées, décrivant un état de détente continu entre l'Union Soviétique et l'OTAN. Ces récits doivent imiter les publications officielles de la TASS, de Associates Press et de la BBC ainsi que d'autres organismes de presse ayant été actifs pendant la Guerre Froide.

Description : SCP-1984 a été créé par l'Union Soviétique dans les années 80 pour leur servir de dispositif de contre-attaque nucléaire. SCP-1984 est en fait le dispositif connu, dans les médias du bloc de l'Ouest, sous le nom de la "Main Morte" ; il s'agit d'une réponse nucléaire automatisée généralement considérée comme étant déclenchée par la destruction de la structure de commandement et de contrôle soviétique. Cependant, il ne s'agit pas d'un réseau de détecteurs et de systèmes informatiques mais d'une entité autonome et consciente d'apparence variable, possédant un accès direct à tous les sites nucléaires russes et ayant la capacité d'amorcer le lancement de tous les missiles balistiques intercontinentaux qui y sont entreposés.

SCP-1984 est constitué du corps embaumé du sergent Marat Chernikov, un soldat russe tué en 1982 pendant la guerre d'Afghanistan. Bien que le sergent Chernikov soit mentionné dans les dossiers du Projet Décembre, il n'existe aucune trace de lui à cette période dans les archives russes. SCP-1984 sert d'hôte à SCP-1984-01.

Dans son état dormant, SCP-1984-01 est une conscience semi-sensible capable de recevoir et de traiter des émissions de signaux. SCP-1984-01 semble être capable de discerner le contenu informatif de toutes les transmissions qu'il reçoit. Durant les périodes qu'il perçoit comme une augmentation de la tension militaire au niveau planétaire, particulièrement celles impliquant la Russie et les anciens pays de l'Union Soviétique, SCP-1984-01 commencera à se manifester et sera alors capable d'interagir avec le monde réel à des degrés variables. Les manifestations de SCP-1984-01 vont d'une vague silhouette de forme humaine à peine perceptible (supposée avoir un lien avec un rapport non-intercepté concernant les élections présidentielles russes de 2004), à une apparition brillante de couleur rouge vif et de la forme distendue d'un enfant sans jambes (brèche de confinement 1984-13, le 07/08/2008).

scp.jpg

Image de SCP-1984-01 pendant la brèche de confinement 1984-03.

Quand SCP-1984-01 apparaît de cette façon, ses capacités secondaires se manifestent. Celles-ci incluent la capacité à interférer directement avec les systèmes de commande nucléaire dans un rayon d'approximativement 50 m ainsi que des capacités de combat fondées sur des perturbations sévères du système nerveux humain. Quand SCP-1984 se manifeste pleinement, il peut se déplacer à une vitesse maximale enregistrée de 140 km/h et tentera immédiatement de se rendre à l'installation opérationnelle abritant des missiles intercontinentaux R-36M la plus proche (l'installation la plus proche est actuellement ████████████-██, à 81 km au Nord-Ouest du Complexe de Confinement Militarisé-04), d'accéder à son système de contrôle et de lancer tous les missiles sur leur cible actuelle. Il répétera ce procédé jusqu'à ce qu'il ait lancé tous les missiles sous contrôle russe.

SCP-1984-01 est extrêmement hostile envers tout être humain qu'il perçoit comme un obstacle, et attaquera le personnel présent sur sa trajectoire immédiate. SCP-1984-01 a montré une faible vulnérabilité aux rayonnements micro-ondes ; cependant, ils peuvent être utiles pour le désorienter et le rendre "confus", à défaut de le blesser directement.

Journal de Récupération 1984 :
Début 1984, le Dr Sergei ███████, contact officiel entre l'Union Soviétique et la Fondation, a contacté O5-█ (à l'époque Superviseur des Affaires Eurasiatiques) pour débattre de ce qui était caractérisé comme relevant d'une "grande importance pour la survie de l'espèce humaine". Lors d'une conférence secrète à Sarajevo en Yougoslavie (coïncidant avec les Jeux Olympiques d'hiver de 1984 pour offrir une couverture à la présence de membres de haut-rang de plusieurs pays), les représentants soviétiques et américains ont informé le Haut Commandement de la nature de la "Main Morte" (jusqu'alors considérée par la Fondation comme une dissuasion nucléaire classique) et l'existence de SCP-1984. À la suite de l'obtention de ces informations par les représentants soviétiques suite au suicide du Dr Anatoly Lavrentyev et la destruction ultérieure de son centre de recherche, SCP-1984 s'est révélé être à la fois de plus en plus difficile à contrôler pour le gouvernement soviétique, et répondre à plus d'attentes que les conditions initiales. Plutôt que d'agir comme une assurance de contre-attaque nucléaire en cas de destruction complète du commandement soviétique, SCP-1984-01 essayait activement de lancer une attaque nucléaire sur des cibles aux États-Unis, en France, en Allemagne de l'Est, en ███████, et en République Populaire de Chine. À la demande d'une délégation américaine et soviétique, la Fondation a accepté de s'occuper du contrôle de SCP-1984 et a immédiatement mis en place les procédures de confinement. Le Dr █████ ███████, un chercheur principal du Projet Décembre ayant reçu le nom de code "EZRA" par la Fondation, a été nommé Directeur du Complexe de Confinement Militarisé-04.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License