SCP-1983
notation: +8+x

Objet #: SCP-1983

Classe: Keter (Susceptible d'être Neutralisé)

Procédures de Confinement Spéciales: L'Avant-poste 54 a été bâti autour de SCP-1983. Afin de réduire la curiosité de la population, il a été expliqué que ce bâtiment était une usine de produits chimiques. Le bâtiment sert de baraquements à la Force d'Intervention Mobile Chi-13 ("Enfants de chœur"). Toutes les entrées de l'Avant-poste 54 doivent être gardées, et ce, sans interruption. Le personnel chargé de surveiller cet avant-poste est contraint de lire le document 1983-12, qui détaille les explications à donner aux citoyens exprimant de la curiosité envers ce bâtiment.

Tout le personnel de l'Equipe Chi-13 doit avoir de fortes croyances religieuses. Les munitions stockées à l'Avant-poste 54 doivent être en argent, entièrement ou partiellement. La porte avant de SCP-1983-1 doit être surveillée sans interruption. Les gardes devront tirer à vue en cas d'apparition de SCP-1983-2. Le personnel ne devra pas approcher SCP-1983-1 dans un rayon de 5 mètres, en dehors des périodes de tests.

NOTE SUPPLÉMENTAIRE: En raison de l'évènement 1983-23, il est maintenant possible de demander une autorisation afin de quitter l'Avant-poste 54. Au moins █ personnes doivent rester sur place, afin de surveiller SCP-1983-1 et s'assurer qu'aucun incident n'arrive. Les armes censées être utilisées contre les SCP-1983-2 doivent être gardées dans l'armurerie de l'Avant-poste.

Description: SCP-1983-1 est une maisonnette d'un étage, entourée d'une prairie, vers la région du ███████, à Wyoming. Elle fût abandonnée après une série de rites meurtriers, apparemment pratiqués par un culte "Satanique". Voir le registre de capture de SCP-████ pour plus de détails.

La porte avant de SCP-1983-1, lors de son ouverture, semble montrer une anomalie spatiale. Aucune matière ne semble pouvoir sortir de cette porte, a l'exception des SCP-1983-2, dont la constitution est à ce jour inconnue. La lumière ne semble pas pouvoir sortir de cette salle non plus, faisant apparaître une zone noire au delà de la porte.

SCP-1983-1 est accessible par d'autres entrées, comme les fenêtres, la porte arrière, et des trous creusés dans les murs de SCP-1983-1. Seulement, la salle à l'avant de SCP-1983-1 ne semble pas exister à l'intérieur de ce dernier. Les portes censées mener à la salle de devant mènent, à la place, à des salles entièrement différentes. Les mesures prises à l'intérieur et à l’extérieur de SCP-1983-1, une fois comparées, ne semblent pas avoir de rapport logique. Il est également impossible de rentrer dans la salle de devant en creusant un trou dans un mur intérieur de SCP-1983-1: le trou "ignorera" la salle de devant, et mènera à la salle au coté opposé de cette dernière. Il est possible de reproduire l'anomalie en perçant un trou dans le mur extérieur de SCP-1983-1 menant à cette salle, mais jusqu'à ce jour, aucun SCP-1983-2 n'est passé à travers; probablement en raison de la taille restreinte des trous. Le perçage d'un trou plus important a été refusé par l'O5-3, car un tel acte pourrait permettre aux SCP-1983-2 de sortir plus facilement.

Les SCP-1983-2 sont des créatures bipèdes d'environ 1.8 mètres de haut. Elles sont vaguement humanoïdes, et de couleur entièrement noire. Ces créatures sont hautement agressives et attaqueront tout humain à vue. Lorsqu'un SCP-1983-2 rencontre un humain, celle-ci étend un membre supérieur dans la cage thoracique de l'humain, sans sembler transpercer la peau de ce dernier. Puis, d'une manière encore inconnue, Le SCP-1983-2 arrachera le cœur de l'humain, le tuant instantanément. Une fois le cœur récupéré, le SCP-1983-2 retournera à l'intérieur de SCP-1983-1.

L'unique méthode trouvée à ce jour pour éliminer un SCP-1983-2 est de tirer dessus avec une balle en argent, tout en priant. Les détails de la prière et la religion de la personne attaquant un SCP-1983-2 ne semble pas affecter la réussite du tir, tant que les prières sont sincères. Une fois éliminée, la créature semblera s'"évaporer", laissant derrière elle un petit tas de soufre.

SCP-1983 fut découvert après un nombre alertant de meurtres inexpliqués dans la région du ███████. Les chercheurs de la Fondation trouvèrent des SCP-1983-2, et purent les suivre jusqu'à SCP-1983-1.

Addendum 1: Une partie de la FIM-Chi-13 passa la porte d'entrée pour explorer le bâtiment. L'équipe n'est jamais revenue. En revanche, peu après qu'ils soient rentrés, la porte avant de SCP-1983-1, qui n'était jusque là pas visible à cause de l'effet de l'anomalie sur la lumière, se ferma. Aucun SCP-1983-2 n'est apparu pendant cette période.

Addendum 2: Une seconde équipe est envoyée à l'intérieur de SCP-1983-1 pour tenter de retrouver les membres de l'Equipe d'Intervention Chi-13 disparus dans le premier addendum. L'équipe n'est jamais revenue. La porte ne se referma pas. Peu après que des SCP-1983-2 soient sortis par la porte, l'Agent Morris entra par la porte avant, qui se ferma peu après. L'Agent Morris n'est jamais revenu.

Addendum 3: 23 mai 1989. Une caméra est attachée au sujet de test D-14134, et est reliée à un ordinateur par un câble de plus de 25 mètres. Il est demandé à D-14134 d'entrer par la porte avant et d'explorer le plus de salles possibles, avant de revenir. Une fois la porte passée, la caméra ne sembla plus fonctionner. Le câble se tendit, puis cassa après quelques secondes.

Quelques heures plus tard, l'anomalie de SCP-1983-1 disparut. A l'intérieur, les restes disséqués d'Agents furent découverts, ainsi que le document 1983-15, un rapport SCP informatif écrit par un agent qui fut coincé dans l'anomalie. Ce document est le suivant:

Objet #: Numérotation en cours

Classe: Keter. Dieu vous garde.

Procédures de Confinement Spéciales: Tu vas mourir, sombre crétin.

Ceci n'est pas une menace. Je suis l'Agent Barclay. Je suis perdu dans ce bâtiment, et je te le dis: si tu es là, tu vas mourir. Moi, Je suis probablement déjà mort.

Bon, maintenant, tu es fixé. Parlons des procédures de confinement. Franchement, il n'y en a qu'une. Ferme cette putain de porte. Tu n'arriveras pas à sortir. Tu as peut-être déjà essayé. Mais on sait qu'ils peuvent sortir, si la porte de devant est ouverte. C'est comme ça qu'on a trouvé cet endroit. J’espère que t'as déjà fermé la porte. On l'a fait lorsqu'on est entrés, une fois qu'on s'est rendus compte qu'on sortirait jamais d'ici. Si tu l'as pas fait, alors retourne sur tes pas et ferme-là immédiatement. C'est ta seule priorité pour le moment. Tu vas crever, de toute façon, alors autant faire quelque chose de bien avant.

Description: Ok, donc voici une histoire, dis-moi si tu l'as déjà entendu. La fondation a des rapports d'anomalies dans la ville de Trou-du-cul-du-monde, quelque part aux États-Unis. Les animaux aux alentours meurent mystérieusement. Certaines personnes sont portées disparues. Le jour où ils découvrent un corps, l'autopsie découvre que la victime n'a plus de cœur. Y'a pas de trou, ni de déchirure. Aucune trace qui montre comment le cœur a été retiré. Mais quand le corps est ouvert, il est plus là.

Ils trouvent des trucs bizarres entièrement noirs qui volent un peu partout vers les lieux du crime. Quelqu'un dans la fondation, un vrai cerveau, avait déjà vu quelque chose de semblable, et découvre comment les tuer. Tire dessus avec des balles en argent, et prie un dieu. Littéralement. Pour une raison inconnue, ça fonctionne. Peu importe en quel dieu tu crois, mais t'as intérêt à croire ce que tu dis pendant ta prière.

Moi, je peux plus prier. Plus depuis que j'ai vu leur nid.

Enfin bon. La fondation découvre d'où ces machins viennent. Une maison au milieu du trou du cul du monde. Personne n'a vécu à l'intérieur depuis des années, pas depuis les rituels, sacrifices, meurtres, etc etc, toutes ces conneries. Le truc important, c'est que ces monstres n'arrêtent pas de sortir par la porte avant. Une équipe va à l'intérieur, et n'en ressort jamais. Mais bon, tant que l'équipe ferme la porte derrière elle, les monstres ressortent pas non plus. Une personne saine d'esprit dirait "Tant mieux, surveillez la porte avant, vérifiez qu'elle ne s'ouvre pas, tirez sur tout ce qui sort". Mais c'est de la Fondation qu'on parle, là.

T'es un agent de la FIM "surnom-à-la-con". Peut-être "Suivez-nous", ou peut-être "Enfants de Chœur", comme moi. Tu pars ouvrir la porte, tu cours à l'intérieur, et ça y est. T'es foutu.

C'était déjà assez horrible quand on est arrivés dans le salon. C'est là qu'ils ont eu O'Brien. Ils sont arrivés, et d'un coup, il s'est écroulé, et un des monstres est parti avec son cœur dans ses…griffes, je suppose?… Enfin bref.

Au fait, Ils sont plus durs à voir ici. Tu l'auras peut-être remarqué. C'est comme des ombres. Éloigne-toi de la lumière. Je sais que ça a l'air con, mais réfléchis-y deux secondes. A la lumière, les ombres sont plus visibles. Elles sont plus contrastées, plus fortes. Quand il fait sombre, elles se fondent dans le décor. Elles peuvent à peine te toucher, et elles voient mal. Je crois qu'elles nous voient par nos ombres. J'en sais rien. J'ai aucun moyen de prouver ça, pour être honnête, je fais qu'imaginer des possibilités.

T'as probablement essayé de ressortir, mais si c'est pas le cas, n'y pense même pas. Ça mène à un endroit encore pire. Y'a pas de monstres là-bas, mais… Jones s'est trop éloigné de la maison, Et je te jure qu'il a commencé à fondre. Son corps a commencé à buller, et puis… Tout ce que t'as besoin de savoir, c'est qu'il est jamais revenu. C'est à ce moment qu'on a compris qu'on était condamnés, et qu'on a fermé la porte.

Donc on a essayé d'explorer la maison. On est restés près de la lumière au départ, avant de comprendre. Trois d'entre nous sont morts comme ça. Mais le fait de se déplacer dans la lumière nous a permis de bien connaître les alentours.

Cet endroit? Il est géant. C'est pas juste la maisonnette qu'on voit de l'extérieur. C'est comme…comme si ils avaient volé des morceaux de bâtiments venant d'un peu partout, et qu'ils les avaient collé ensemble. Certains endroits ressemblent à un appartement, d'autres ressemblent à un supermarché, et il y avait même les toilettes de mon ancien lycée. Véridique. Le même motif sur le carrelage, et tout et tout.

Y'a aussi des endroits faits d'un… truc. C'est noir, comme ces espèces d'ombres, et c'est généralement dans des endroits avec une bonne luminosité. Si les lumières s'éteignent,on peut même passer sa main à travers. Mais évite de faire ça. C'est comme ça qu'on a perdu Torres. Quelque chose l'a attrapé, et l'a tiré à l'intérieur. Le trou était pas assez gros pour que sa tête passe, mais il est quand même passé, après un certain temps.

Donc, évite les endroits avec de la lumière, mais fais gaffe où tu marches quand il fait sombre.

Y'a aucun moyen de sortir, non plus. Ça aussi, on s'en est rendus compte. Chaque porte que tu trouveras t'amènera soit dans une nouvelle salle de cette saloperie de maison, ou elle t'amènera à l'extérieur, ou plutôt, à quelque chose qui y ressemble. Et il est évident qu'on peut pas vivre là-bas. Donc la seule solution, c'est d'attendre de mourir de faim, ou d'attendre qu'un de ces trucs te trouve et te tue. Belle liste de choix, pas vrai?

Il y a bien un truc que tu pourrais faire. Moi, j'ai pas réussi, mais peut-être que tu y arriveras. Je pense pas que ça t'aide à vivre, mais…je crois que c'est important. Quelqu'un devra s'en charger un jour où l'autre, ou ces créatures s'échapperont toutes, éventuellement.

Cet endroit, c'est un peu un tas d'autres endroits "copiés" ou "volés". Alors il y a sûrement d'autres portes qui mènent à l'extérieur. On a déjà fermé toutes celles qu'on a trouvé, mais qu'est-ce qui se passerait si quelqu'un les ouvrait à nouveau? Et si la Fondation ne les trouve pas assez tôt? Putain, ils sont probablement même pas au courant qu'il faut fermer les portes. J’espère juste qu'ils comprendront que si quelqu'un va à l'intérieur et ferme toutes les portes qu'il trouve, ces choses pourraient ne plus sortir. Reste à espérer que les gens pensent à fermer les portes quand ils rentrent.

Alors je crois que j'ai trouvé comment détruire ces horreurs. C'est le nid.

Je l'ai vu qu'une fois, pendant quelques minutes. On a suivi un de ces bâtards après qu'il ait pris le cœur à Denning. Il l'a amené dans une salle qui est probablement au centre de cet endroit. C'est entièrement fait de cette matière noire, et on dirait qu'ils y ont amené toute sorte de lumière qu'ils ont pu trouver. Lampes de poche, chandelles, projecteurs, tout. Certains d'entre eux en amenaient d'autres pendant qu'on regardait. Enfin bon. Au milieu, y'a un grand tas de cœurs. Juste un gros tas, avec des cœurs, tous déchirés. Ils ont balancé le cœur de Denning dans le tas. Il s'est mis à battre, d'abord lentement, puis de plus en plus vite. Et puis il s'est ouvert, et un de ces trucs en est sorti. Il s'est secoué, a grandi en quelques secondes, et il est parti se mettre au boulot, comme tous les autres. Ce qu'il y a de plus dégueulasse dans cette histoire, c'est que, même ouverts, les cœurs battaient toujours. Immonde.

Il y avait des ombres vers le tas. Je parle pas de ces horreurs. Des vraies ombres, ressemblant à de vrais humains. Sauf qu'il n'y avait aucun humain. Les ombres étaient liées aux cœurs eux-mêmes. Une nouvelle ombre est apparue en même temps que le monstre qui est sorti du cœur de Denning. Elle a essayé de se retirer de ce tas, mais elle était coincée.

C'est là que j'ai couru. Je pouvais pas supporter un truc pareil, tu comprends? J'ai pas été entraîné pour ce genre d'horreurs. J'ai entendu la voix des autres derrière moi. Je sais pas si ils me demandaient de m'arrêter, ou si les monstres nous avaient repéré et qu'ils essayaient de me prévenir. Mais c'est à partir de là qu'on a été séparés. J'ai trouvé une salle sombre et sans matière "noire", et j'y reste depuis un certain temps déjà. Mon stylo a une petite lampe, et c'est ce qui m'a permis d'écrire tout ça. Je l'éteins dès que j'entends un de ces monstres s'approcher. Ça a fonctionné, jusque là.

Je peux pas aller plus loin. J'ai encore quelques balles, mais je peux plus prier. Pas en y croyant réellement. Pas après avoir vu ce nid. Mais toi, si t'as trouvé cette note, tu es probablement un agent, toi aussi. Peut-être es-tu plus fort que je ne l'étais. Si tu le peux, cherche le nid, et détruis-le. Détruis tous les cœurs. Si tu le fais, peut-être que ça les tuera. C'est la seule chose à laquelle je peux penser. Tu vas peut-être devoir te sacrifier pour le faire, mais tu vas mourir dans ce bâtiment, d'une façon ou d'une autre. Alors peu importe la façon dont tu meurs.

Moi, je vais essayer de retrouver le salon, et de poser la note dans cette salle. J'espère que c'est là-bas que tu l'auras trouvé. Ensuite, je vais m'assurer qu'ils ne peuvent pas utiliser mon cœur pour créer un autre de ces trucs.

Bonne chance. Morituri te salutant.

SCP-1983 semblerait avoir été neutralisé par D-14134, qui fût récompensé à titre posthume d'une Etoile de la Fondation, médaille attribuée à seulement deux Classe-D à ce jour. En raison des informations contenues dans le document 1983-15, il n'est pas impossible que l'anomalie n'ait pas été localisée comme pensé. Des recherches sont effectuées pour retrouver des incidents similaires à d'autres endroits dans le monde.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License