SCP-1981
notation: +6+x
ronreagancutupfs.jpg

Succession d'images d'un enregistrement de SCP-1981. Notez la présence de SCP-1981-1.

Objet #: SCP-1981

Classe: Sûr

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-1981 doit être confiné dans une unité de stockage vidéo sécurisée, située dans les archives médiatiques du Site-██ . Lors de son utilisation, SCP-1981 ne doit pas être enlevé de son enveloppe ou exposé à de fortes sources magnétiques. Un système de lecteur Betamax et une télévision analogue ont été fournis dans le Théâtre d'Observation 02 situé à l’emplacement ██, accompagnés de matériel permettant d'enregistrer le visionnage de SCP-1981.

Description: SCP-1981 est une cassette vidéo standard fabriquée par Betamax. "RONALD REGAN SE COUPE PENDANT QU’IL PARLE)"(sic) a été écrite à l’aide d’un feutre sur l'autocollant adhésif collé sur la cassette. L'analyse en laboratoire a indiqué que SCP-1981 est constitué de matériau ordinaire, et ses numéros de série correspondent aux cassettes produites vers Septembre 1980. SCP-1981 a été découvert par un commis au classement dans la Bibliothèque présidentielle de Ronald Reagan en 1991, qui, après avoir l’avoir regardé, a alerté la police, avec l'intention de trouver le créateur de la bande pour "obscénité". Une enquête de police de bas niveau a été menée, ce qui a permis d’alerter la Fondation et de confiner SCP-1981. Des amnésiques de Classe A ont été administrés avant que █████ ne soit informé de l’incident. Une enquête approfondie des dossiers de la bibliothèque par le personnel de la Fondation n'a pas permis de trouver de pistes sur l’origine de SCP-1981.

SCP-1981 semble être un enregistrement vidéo de l'ancien président américain Ronald Reagan prononçant son discours de l' "Empire du Mal" devant l'Association nationale des évangéliques à l’Hôtel Sheraton Twin Towers, à Orlando, en Floride le 08/03/1983. Cependant, après moins d’1 minute et 10 secondes, le discours commence à fortement changer, ne ressemblant à aucun propos connu fait par Reagan. Après environ 5 minutes, des incisions multiples, lacérations et des blessures à divers endroits du corps peuvent être vues en train d’être lentement infligées, même si aucune source de l’origine de ces blessures n’est visible. Bien que souffrant de lésions corporelles qui seraient susceptibles d'immobiliser une personne ordinaire, Reagan va continuer son discours jusqu'à ce que ses cordes vocales soient sectionnées, ou que la bande se stoppe après vingt-deux minutes et trente-quatre secondes (22'34") de visionnement.

Lors de la lecture de SCP-1981 et le rembobinage de la cassette, Reagan prononcera un discours entièrement nouveau, souvent très différent de ceux observés précédemment. Les sujets ont abordé la torture, l’attentat à la pudeur des enfants et les rituels sacrificiels. Les traumatismes infligés à Reagan semblent également être différents : des empalements, des mutilations génitales, et [SUPPRIMÉ] ont été observés. Dans environ un visionnement sur sept de SCP-1981, un homme vêtu d’une robe noire et dont le visage est couvert par une hotte conique aura remplacé de manière aléatoire un membre de la presse de Reagan ; ce dernier est désigné comme étant SCP-1981-1. L'importance des apparitions de SCP-1981-1 est actuellement inconnue.

Les discours prononcés par Reagan sont pour la plupart incohérents, dépourvus de toute structure thématique et sont en grande partie composés d'anecdotes absurdes et de paraboles. Cependant, il est fait de temps à autre référence à des évènements futurs dont Reagan ne pouvait avoir connaissance ou prévoir, tels que les attentats du 11 septembre, le résultat des élections de 2008 en Russie et █████ ██████████. Pour cette raison, du temps et des efforts rigoureux ont été consacrés à l'enregistrement du discours prononcé à chaque lecture. Les tentatives visant à copier SCP-1981 sur des cassettes Betamax similaires ont échoué ; cependant, les caméras utilisées pour enregistrer la télévision sur laquelle SCP-1981 est diffusé ont réussi à "capturer" les images. Toutes les observations effectuées sur SCP-1981 doivent être enregistrées sur le caméscope fourni et livré pour examen ultérieur au Dr B█████, superviseur du projet.

Les années d’interférences magnétiques naturelles ont fortement dégradé la qualité de SCP-1981, ce qui rend encore plus difficile d’analyser les informations importantes. En outre, la nature horrible des mutilations effectuées sur Reagan a été décrite comme "extrêmement dérangeante", et pour cette raison, il est recommandé que toute personne se sentant dégoûtée ou malade après la lecture de la vidéo visite l'installation psychiatrique du site pour une évaluation de niveau 3.

Comme Ronald Reagan était en vie au moment du confinement de SCP-1981, un réseau de surveillance a été déployé pour établir une relation entre lui et SCP-1981. Aucun lien connu n’a été trouvé, mais Reagan se plaignait fréquemment de "cauchemars" avant que son état mental dégénère en raison de la maladie d'Alzheimer.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License