SCP-197-FR
notation: +19+x
tortue-pattes-rouges.jpg

Instance de SCP-197-FR.

Objet #: SCP-197-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : La zone d'activité (d'environ un kilomètre carré de forêt amazonienne brésilienne) de la seule colonie connue de SCP-197-FR est délimitée par un muret en béton d'un mètre cinquante (1m50) de hauteur. Celui-ci doit être régulièrement patrouillé et contrôlé afin de s'assurer qu'aucun pont naturel (arbre, branche tombée, accumulation de terre) ne permette aux instances de SCP-197-FR de le franchir. De nouvelles sources de nourriture (plantes, fruits, etc) doivent être laissées à disposition de la colonie si celles-ci viennent à manquer.

Tout nouveau matériau introduit auprès de la colonie à des fins de tests doit être préalablement approuvé par le Directeur des Recherches (actuellement le Dr. De Souza).

Description : SCP-197-FR est une espèce anormale de tortues terrestres physiquement similaires aux tortues charbonnières à pattes rouges (Chelonoidis carbonaria), excepté par leur taille et par leur comportement social. Les instances de SCP-197-FR mesurent en moyenne entre deux (2) et trois (3) centimètres de long, et sont organisées en une colonie brésilienne unique comprenant approximativement six cent cinquante (650) individus asexués. Ces instances sont omnivores, comme Chelonoidis carbonaria, mais se nourrissent néanmoins majoritairement de végétaux.

La colonie de SCP-197-FR est organisée autour d'une instance géante faisant office de "reine", mesurant douze (12) mètres de la tête à la queue, désignée SCP-197-FR-Ω. En raison de sa taille et de son poids, SCP-197-FR-Ω est quasiment immobile, partiellement enterré dans le sol forestier (seules la tête, la carapace, et la queue se trouvent au-dessus du niveau du sol), et doit être assisté par l'ensemble de la colonie pour se nourrir, se soigner, et évacuer ses déjections afin d'éviter leur accumulation. Contrairement aux autres instances, SCP-197-FR-Ω est sexué (femelle), mais semble capable de pondre des œufs sans fécondation préalable. La ponte est déclenchée par toute baisse des effectifs de la colonie, et produit entre cinq (5) et dix (10) œufs, enterrés par la colonie sous un peu de terre en attendant leur éclosion un mois plus tard.

La colonie de SCP-197-FR semble avoir une organisation sociale, et est capable d’accomplir des tâches difficiles, comme exploiter au mieux une source de nourriture, ou transporter des pierres. Cette organisation apparaît grâce aux nombreuses interactions entre les instances, générant une forme d'intelligence collective1, et ne semble pas être dirigée par SCP-197-FR-Ω.

La colonie a pour principale activité la collecte de nourriture, de matériaux de terrassement (terre, glaise, graviers) et de graines ou de boutures. Ces matériaux sont transportés dans la bouche des instances de SCP-197-FR ou déplacés par des coups de tête répétés, puis généralement stockés dans des trous creusés à proximité de SCP-197-FR-Ω afin d'être utilisés ultérieurement. La majorité de la nourriture collectée (80% environ) est administrée à SCP-197-FR-Ω, tandis que le reste est réparti entre les instances composant la colonie. Les instances ne collectant ni nourriture ni matériaux d'origine minérale ou végétale se chargent d'évacuer les déjections de SCP-197-FR-Ω et d'enterrer ses œufs jusqu'à leur éclosion.

Les matériaux de terrassement, ainsi que les graines et les boutures collectées par la colonie, sont peu à peu déplacés par certaines instances (apparemment spécialisées) jusque sur la carapace de SCP-197-FR-Ω, où ils sont alors réorganisés selon un plan complexe évoquant l'aménagement d'un jardin paysager, comprenant des chemins de gravier, des parterres de plantes succulentes2, des allées de terre battue, des arbres miniatures, des 'montagnes' constituées de grosses pierres, et des statues de bois ou de pierre, représentant généralement des tortues (deux statues de lézards et une statue d'oiseau ont également pu être constatées). L'organisation de ce jardin installé sur SCP-197-FR-Ω est régulièrement modifiée à mesure que de nouveaux matériaux sont découverts par la colonie.

Rapports de tests : Tests de nouveaux matériaux introduits auprès de la colonie de SCP-197-FR par l'équipe de recherche. Les tests redondants ou non pertinents ont été omis.

Numéro du test : 1
Matériau(x) introduit(s) : Pomme
Résultat : Six (6) instances de SCP-197-FR découvrirent la pomme, et après une phase de confusion d'environ vingt (20) minutes, entreprirent de pousser la pomme jusqu'à portée de la bouche de SCP-197-FR-Ω (l'opération dura environ une heure et demie).
Notes : Aucune.

Test%208.png

Résultat du test n°8.

Numéro du test : 8
Matériau(x) introduit(s) : Gravier, terreau, sable, plantes succulentes, lithops (pour un poids total de deux kilos)
Résultat : Les matériaux ont peu à peu été collectés et stockés par la colonie dans un trou creusé à proximité de SCP-197-FR-Ω, puis progressivement acheminés sur sa carapace et réorganisés en un nouveau parterre entouré par un chemin de graviers de quatre (4) centimètres de large (l'opération dura environ cinq jours).
Notes : Une zone de la carapace de SCP-197-FR-Ω, auparavant occupée par un parterre de mousse, a été dégagée afin d'y installer ce nouveau parterre. La mousse a été consommée par les instances aménageant le "jardin".

Test%2012v2.png

Résultat du test n°12.

Numéro du test : 12
Matériau(x) introduit(s) : Petit cube de grès (5 cm).
Résultat : Le morceau de grès a été collecté par la colonie et stocké dans un trou à proximité de la tête de SCP-197-FR-Ω. Rien de plus ne sembla se produire, jusqu'à ce qu'un assistant de recherche, une semaine plus tard, ne remarque qu'une petite statue de grès représentant une tortue avait été placée dans un recoin du "jardin".
Notes : Nous avons raté une occasion de comprendre comment SCP-197-FR taille ces statues. La lenteur des activités de SCP-197-FR ne doit pas pour autant faire baisser notre vigilance. Merci d'être plus attentifs à l'avenir. - Dr. De Souza

Test%2014v2.png

Résultat du test n°14.

Numéro du test : 14
Matériau(x) introduit(s) : Petit cube de bois d'acajou (5 cm).
Résultat : Le morceau de bois a été collecté par la colonie et stocké dans un trou à proximité de la tête de SCP-197-FR-Ω. Trois jours plus tard, celui-ci fut déterré et poussé jusqu'à portée de la bouche de SCP-197-FR-Ω, qui l'avala. Le lendemain, les instances SCP-197-FR déplaçant et évacuant les déjections de SCP-197-FR-Ω découvrirent une petite statue de tortue sculptée en bois d'acajou parmi les excréments. Celle-ci fut ensuite nettoyée en la roulant dans du sable, puis placée dans un recoin du "jardin" (l'opération dura environ six jours).
Notes : Voilà au moins un point d'éclairci. - Dr. De Souza

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License