SCP-197
notation: 0+x

Objet # : SCP-197

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-197 est maintenu sur place par l'équipe de recherche locale Bêta-5 "Pouces Verts." Aucune plante ne doit être retirée de SCP-197 sans la permission de la plante, du Dr. Kingsley et la documentation appropriée. Les pantes retirées de SCP-197 doivent être placées sous surveillance et récupérées si nécessaires.

Afin d'en maintenir la confidentialité, SCP-197 a été vidé et abandonné. En coopération avec des représentants locaux, le bâtiment et de nombreuses autres structures proches ont été condamnés. La sécurité du site doit inspecter les installations chaque semaine afin d'en retirer physiquement toute matière végétale. L'usage du feu n'est pas recommandé sauf si il est nécessaire pour faciliter la suppression totale de toute végétation découverte au sein de SCP-197. Des herbicides doivent être appliqués tous les mois afin de décourager toute future tentative de pousse.

Description : SCP-197 est une pépinière et une serre localisée à ████ █ █████████, ████████, ██. À l'heure actuelle le site est abandonné, bien que les procédures de confinement précédentes consistaient à conserver le lieu en tant que pépinière. La plupart des propriétés anormales de SCP-197 sont localisées au sein de la structure en verre de la serre, bien que des recherches conduites au moment de l'abandon du site suggèrent que SCP-197 possède une large influence sympathique sur la zone environnante, qui a montré un niveau de détérioration égal à celui de SCP-197 lui-même.

Les organismes appartenant au royaume Plantae qui poussent à l'intérieur ou sont introduites dans la serre gagnent de nouvelles caractéristiques, incluant la conscience de soi, la perception sensorielle, l'intelligence et la capacité à communiquer et à se mouvoir, en dépit de l'absence de système nerveux, de cerveau, d'organes sensoriels, de cordes vocales ou de musculature.

Les organismes montrent aussi généralement une croissance améliorée et une espérance de vie allongée. Les angiospermes fleurissant seulement la nuit ou pour de courtes périodes de temps seront dans un état de floraison perpétuelle une fois à l'intérieur de SCP-197. Les organismes retirés de SCP-197 cessent de montrer des propriétés anormales mais conserveront leur robustesse et une meilleure santé.

Les organismes qui perdent leur conscience lorsqu'elles sont retirées de SCP-197 la retrouveront en étant réintroduites sans aucun changement dans leur personnalité. A quelques rares exceptions, ces organismes ne semblent pas particulièrement tenir à leur sentience et sont souvent désireux de quitter SCP-197 bien qu'étant incapables de vivre dans le monde extérieur comme autre chose qu'un membre ordinaire de leurs espèces.

Tous les organismes animés par SCP-197 montrent des traits de personnalité positifs et de l'affection pour les membres du personnel de la Fondation et les autres formes de vie, même les plantes carnivores introduites dans le cadre de l'Expérience 197-63 "Seymour." La mutation à SCP-197 a souvent été utilisée comme récompense et thérapie pour les agents et les chercheurs ayant quitté un poste particulièrement stressant ou ayant vécu un événement traumatisant, les interactions avec les organismes animés furent presque unanimement décrites comme relaxantes.

Sous la direction du Dr. Kingsley, les tests sur SCP-197 impliquèrent la distribution au grand public d'organismes cultivés au sein de SCP-197. Une influence positive fut immédiatement remarquée parmi la communauté urbaine défavorisée proche de SCP-197, incluant une diminution du crime et une amélioration de la condition de vie moyenne qui s'est également inversée suite à la condamnation de SCP-197. Le Dr. Kingsley a émis l'hypothèse qu'il s'agissait du résultat de SCP-197 lui-même créant un cycle de symbiose bénéfique entre la communauté et la vie végétale.

Addendum : Les tests et la maintenance de SCP-197 ont été stoppés suite à l'accident 197-a644. Le corps décapité de Dahila Kingsley a été retrouvé dans la serre, sa tête coupée enfoncée dans un pot de fleur vide, maintenue par un lierre qui avait été présent sur le site depuis sa découverte. Dahila était la fille du directeur de recherche le Dr. Kingsley et une botaniste expérimentée qui était seule dans SCP-197 au moment de sa mort. Ce fut le premier exemple d'un acte de violence de la part d'un organisme cultivé dans SCP-197. Le lierre responsable du meurtre a comparé son action à la cueillette d'une jolie fleur et n'a montré aucun remord, bien qu'il se soit montré inquiet de la réaction et du bien-être du Dr. Kingsley. Tous les organismes distribués provenant de SCP-197 ont été retrouvés et éradiqués, ceux vivant dans SCP-197 furent éliminés en étant retirés du site, à l'exception du lierre [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License