SCP-1955
notation: +3+x
SCP1955.png

Arrêt sur image de SCP-1955

Objet # : SCP-1955

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Au moment de l'écriture de ce rapport, douze copies de SCP-1955 (consistant en les trois bobines de film de 35mm originales, cinq cassettes VHS et quatre DVD piratés) ont été sécurisées par les forces de la Fondation. Des agents doivent surveiller les plate-formes de téléchargement sur Internet dans l'éventualité où d'autres copies venaient à être mises en ligne ; la Force d'Intervention Mobile 36-Epsilon Bêta ("Martyrs de la MPAA") traqueront l'adresse IP de tout individu mettant SCP-1955 en ligne et lui administreront des amnésiques si cela semble approprié. Étant donné que SCP-1955 n'est plus sous copyright, les forces de la Fondation sous couverture dans les groupes de préservation du domaine public devront s'assurer que SCP-1955 ne soit ni découvert ni archivé pour le visionnage public.

Description : SCP-1955 est Les Mangeurs de Rate Venus de Vénus !, un film de science fiction de 19██ produit par ███████ Pictures, une compagnie de production hollywoodienne aujourd'hui disparue. L'intrigue tourne autour des aliens consommateurs d'organes éponymes et des efforts du banlieusard américain Buck Johnson pour les arrêter. SCP-1955 ressemble à de nombreux films de science fiction bas de gamme des années 50, dont les spectateurs critiquent généralement le scénario, les effets spéciaux et les acteurs comme étant particulièrement mauvais.

Les propriétés anormales de SCP-1955 se manifestent lorsque n'importe quel sujet visionne au moins trente minutes de SCP-1955 en continu.1 Un fois l'effet activé, les spectateurs souffriront d'un problème de perception permanent : toute histoire fictionnelle regardée2 sera perçue comme étant un film de science fiction de bas budget produit entre la fin des années 40 et le début des années 60. Les acteurs originaux et les éléments de l'intrigue restent les même, mais sont altérés de telle sorte à ce que les défauts suivants soient remarqués :

- Les performances des acteurs sont généralement de mauvaise qualité, avec des répliques jouées de façon "mélodramatique" ou "tirée par les cheveux".
- Les effets spéciaux utilisés dans le film sont altérés pour ressembler aux effets de films des années 50 ; les images de synthèses sont remplacées par des acteurs en costume, les effets 3D sont remplacés par des truquages lumineux en Technicolor, et ainsi de suite.
- Les éléments scénaristiques du film sont altérés pour narrer une histoire de science fiction (par exemple une comédie romantique sera altérée pour inclure des aliens, des cryptides ou des éléments similaires). 
- ██% des films tournés en dehors des États Unis sont altérés pour se dérouler aux États Unis, généralement en banlieue. Les films tournés dans une autre langue que l'anglais sont traduits en anglais.

Les films animés et les histoires non-fictionnelles (comme les bulletins télévisés et les documentaires) ne sont pas affectés. A ce jour, les chercheurs n'ont trouvé aucun moyen d'annuler les effets de SCP-1955.

Addendum : Le 30 Août 1999, la Fondation a localisé ████ ██████, un des acteurs de SCP-1955 et un ami proche du directeur, ██████ ████████████ (décédé en 1980). L'Agent █████ a conduit une interview, transcrite ci-dessous.

Agent █████ : Pouvez-vous décrire comment vous avez été impliqué dans la production des Mangeurs de Rate Venus de Vénus ! ?

████ ██████ : De la même manière que tous ceux qui jouaient dans des films à l'époque. Mon oncle lui avait donné quarante mille dollars pour faire le film, donc on m'a donné le premier rôle. Je n'avais pas joué depuis le lycée, mais j'étais tellement excité d'être dans un film que je m'en fichais.

Agent █████ : Comment s'est comporté ██████ ████████████ pendant le tournage ?

████ ██████ : Hmm…"bizarrement", serait un bon moyen de résumer. Il a à peine lâché deux mots à qui que ce soit durant tout le tournage du film, à part pour donner les indications les plus vagues possibles. Il n'arrêtait pas de marmonner tout seul que c'était son "chef-d’œuvre", toujours en train de dériver dans l'espace… c'était assez déconcertant. Sitôt que nous avons terminé la production, tout le monde a quitté le studio et est resté le plus loin possible de lui.

Agent █████ : Le film n'a pas eu un énorme succès financier…

████ ██████ : Hah ! C'était un flop total. Je serais surpris que plus d'un millier de gens soient allés le voir. Le directeur de la compagnie de production, je crois qu'il s'appelait ████ ██████, a menacé de décapiter ██████ si jamais il le recroisait un jour. Je n'ai plus jamais joué après, et de ce que je sache il n'a jamais dirigé aucun autre film. 

Agent █████ : Comment a-t-il réagit à l'échec commercial du film ?

████ ██████ : Quelque chose s'était brisé en lui, je crois. Je ne l'ai vu qu'une seule fois après ça ; c'était quelques semaines après la sortie. J'étais allé chez lui pour lui amener un petit vin de consolation que j'avais acheté, et quand il a ouvert la porte, on aurait dit qu'un train lui avait roulé dessus. Les yeux injectés de sang, les fringues pas lavées depuis des jours, tout le toutim.

Agent █████ : Que vous a-t-il dit ?

████ ██████ : Pas grand chose. Il m'a remercié pour le vin, il a dit qu'il allait m'inviter pour voir sa version "Director's Cut" une fois qu'il l'aurait finie. Il disait qu'il allait "changer le monde du cinéma."

Agent █████ : Vous n'avez jamais vu sa nouvelle version…?

████ ██████: Nope. Un type avec des yeux comme les siens ne faisait pas le genre de choses dans lesquelles j'avais envie d'être impliqué.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License