SCP-195
notation: +1+x
run.jpg

Bouteille récupérée de SCP-195 tenu par l'agent ████████. La partie rouge délavé de l'étiquette représente une caricature raciste d'un esclave échappant à des hommes armés.

Objet # : SCP-195

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : Un total de dix-sept (17) fioles de SCP-195 est actuellement détenu par la Fondation. Elles sont séparées en trois groupes dans un casier de confinement sécurisé dans la section de stockage des classes Sûr du site-1279. L'accès aux SCP-195 nécessite une autorisation écrite par au moins deux membres du personnel de niveau quatre et nécessite l’accompagnement d’un membre de la sécurité du site. En raison de la possibilité d'exposition due à l'inhalation des évaporations de SCP-195, l'accès nécessite une tenue intégrale contre les matières dangereuses de type C y compris avec des engins de respirations.

Il est possible que d'autres cas de SCP-195 existent. Tous les agents de terrains sont invités à signaler toutes bouteilles ressemblantes à SCP-195, ainsi que [SUPPRIMÉ]. Si d’autres cas de SCP-195 sont découverts, ils doivent être collectés par une équipe de confinement des matières dangereuses temporaire munie d’un kit complet y compris avec des respirateurs.

Description : SCP-195 est un "médicament au whisky" vendu par deux vendeurs ambulants durant la Pré-Guerre Civile d’Afrique du Sud. Diverses sources historiques conviennent que le "whisky" était destiné aux chasseurs d’esclaves fugitifs de cette époque, et aurait la propriété d’améliorer "l'esprit". Ces sources s'accordent également à dire que les vendeurs ont souvent été chassés des villes quand les effets secondaires de leurs concoctions ont été découverts, et ont étés condamné par "… pendaison pour leurs actions démoniaques [sic]" à aux moins deux reprises.

Lorsque le sujet consomme une quantité quelconque de SCP-195, il va d'abord réagir d'une manière compatible avec la consommation d'une quantité égale d’un whisky "tord-boyaux" ou d’un Moonshine (whisky distillé). Dans un court laps de temps (le délai varie selon le sujet), le sujet commence à ressentir une capacité sensorielle accrue (goût, touché, odorat, et cetera). L’effet de ce "whisky" a été annoncé par ses vendeurs comme tel. Cependant avec cette capacité sensorielle accrue, vient une diminution générale du contrôle des impulsions du système nerveux et une hausse de la réponse dite de "combat et fuite", dans les essais, cela se traduit par un comportement violent. Cette réponse est théorisée pour expliquer la brutalité montrée par [DONNÉES EFFACÉES].

Des classes D sous l'effet de SCP-195 sont capables et désireux de [DONNÉES SUPPRIMÉES] pour savourer la violence de l'acte. D-183 578 (assassin et violeur ; décédé) a exprimé le désir de « déchirer la tête de █████ avec mes dents » [sic]. D'autres tests sur les capacités de SCP-195 n'ont pas été jugés nécessaires. Plus tard l’assistant de recherche Renfield a reçus un éloge à titre posthume pour ses actions au-delà des exigences attendues.

acid.jpg

D-12322 (protocole 12), un mois après avoir consommé une bouteille de SCP-195.

Après la dissipation des effets du "whisky", les sujets reviennent à eux, à l'exception de ceux qui [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Cependant pendant un mois, tous les sujets éprouveront un sentiment d'ennui généralisé souvent associé à de la fatigue. Un IRM montre un développement d’ulcères aux niveaux de l'estomac et des poumons. Ceux-ci continuent de se propager indéfiniment jusqu'à la mort du sujet. De plus, la peau et la structure musculaire du sujet, commencent à se dégrader, particulièrement lors de mouvements ou de périodes de stress. Cette dégradation se poursuit aussi indéfiniment ou jusqu'à la mort du sujet.

SCP-195 a été découvert par le fils d'un historien âgé de ██ dans ██████ en Alabama, fin 20██. L’arrestation et la condamnation de M. ████████ pour le meurtre de [SUPPRIMÉ] fit écho dans les nouvelles locales dans la région. La Fondation s'intéressa au cas de M. ████████ lorsque, étant admis dans un hôpital, la dégradation inhabituelle de sa peau et de ses organes ont été signalés par les informateurs de la Fondation et lorsqu’on appris qu’il avait aidé son père à cataloguer divers éléments d'intérêt historique dans une cabane datant de la Seconde guerre Mondiale. Une équipe de la Fondation a été dépêchée dans la maison et a trouvé une malle ouverte contenant ██ bouteilles de SCP-195.

Addendum : La descriptions des sources historiques sur les vendeurs affirment qu'un homme était blond et anormalement grand tandis que l'autre avait les cheveux noirs et marchait de manière courbé. Les deux hommes avaient "… d’étranges yeux brillants [sic]" et portaient des ████████ assortis [CENSURE] correspondent au visa[DONNÉES CENSURÉES] encore en liberté. Il est nécessaire de rappeler à tous les membres du personnel que la capture [DONNÉES CENSURÉES] et est une priorité de niveau six.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License