SCP-194-FR
notation: +20+x

Objet # : SCP-194-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-194-FR-S doit être confiné dans une cellule pour humanoïde disposant de tout le nécessaire pour une chambre d'étudiant classique, ainsi que des sanitaires adaptés et pourvus en produits nécessaires à l'hygiène. Une visite médicale comprenant un entretien psychologique en compagnie du Dr. Tremblay est à prévoir mensuellement.

Étant donné sa coopération spontanée avec le personnel de la Fondation, et la nature bénigne de son anomalie, SCP-194-FR-S est autorisé à émettre des requêtes qui seront examinées et traitées en conséquence.

À ce jour, les requêtes émises par SCP-194-FR-S sont les suivantes :

Nature de la requête : Statut : Contraintes associées :
Recevoir une éducation équivalente à celle des gens de son âge Accordée
Être tenue au courant des agissements de son frère Refusée Accordée Sur recommandation du Dr. Tremblay, et de façon contrôlée et partielle. Les véritables activités de son frère ne doivent pas lui être révélées.
Disposer d'un accès à Internet, à but de consultation uniquement Refusée
Adopter un animal de compagnie Refusée
Adopter une alimentation végétarienne Accordée Consommation ponctuelle de poisson obligatoire.
Permission de pratiquer son passe-temps, la lecture Accordée Validation préalable des livres procurés.

Deux équipes de recherche doivent être affectées à l'anomalie concernée, la première devant mener un travail d'archive comme de terrain pour retracer le parcours de SCP-194-FR-F au cours de l'histoire jusqu'à sa mort ; la seconde ayant pour objectif de localiser précisément SCP-194-FR-M.

Les chercheurs affectés au projet doivent utiliser les notations suivantes pour différencier les différentes temporalités des individus et anomalies concernées :

  • Repère Temporel 1 [RT:1] : Repère Temporel associé à SCP-194-FR-S, ayant pour première occurence l'année 2003.
  • Repère Temporel 2 [RT:2] : Repère Temporel associé à SCP-194-FR-F, ayant pour première occurence l'année 1893.
  • Repère Temporel Intemporel [RT:I] : Repère Temporel associé à SCP-194-FR-M, un état stable se situant en dehors de toute modalité temporelle.

Description : SCP-194-FR désigne une anomalie temporelle, spatiale et dimensionnelle associée à l'existence d'un lieu se trouvant vraisemblablement situé en dehors de toute trame temporelle, nommé SCP-194-FR-M. Bien que la localisation spatiale de cette anomalie demeure inconnue, il a été établi selon une source fiable que le terrain en question englobe un parterre de forêt ainsi qu'une construction habitable, créée par l'homme, capable d'accueillir quatre (4) individus au moins.

SCP-194-FR-M serait a priori le lieu de résidence d'un couple composé par Craig B████, porté disparu en 189█ en Irlande du Nord, et Gwenaëlle C████, portée disparue en 200█ en France méditérrannéene. La façon dont les individus sont parvenus à s'ancrer dans l'anomalie demeure à ce jour inconnue ; ils n'ont supposément pas réintégré la trame temporelle classique.

SCP-194-FR-S et SCP-194-FR-F sont la progéniture biologique du couple habitant SCP-194-FR-M, et sont tous deux bilingues en français et en anglais1. La première instance est de sexe féminin, âgée de 10 ans lors de sa réintégration dans le [RT:1] et répond au nom d'Amanda. La seconde instance est de sexe masculin, âgée de 16 ans lors de sa réintégration dans le [RT:2] et répond au nom d'Antaine. Toutes deux ont chacune réintégré une trame temporelle avérée, distincte l'une de l'autre : SCP-194-FR-S dans la trame associée à Gwenaëlle C████, et SCP-194-FR-M dans la trame associée à Craig B████.

Leur réintégration ne semble pas avoir provoqué d'anomalie temporelle majeure, en dehors de leur conférer la capacité de constater et ressentir les modifications que leur présence amène au sein de notre espace-temps. De plus, sur le plan biologique, leur corps n'évolue pas au même rythme que celui d'un être humain classique ; il semblerait que les années qu'ils ont vécues au sein du [RT:I] n'aient pas d'équivalents dans les autres repères temporels, si bien que leur corps ne vieillit pas durant une première période, équivalente à l'âge de leur corps biologique. Passé ce délai, le processus de vieillissement reprend, légèrement ralenti cependant.


Informations complémentaires :

Nature de l'anomalie : SCP-194-FR-M désigne une anomalie principalement dimensionnelle2, dont la fenêtre d'accès correspond à une localisation géographique n'étant pas inscrite dans un repère temporel, dimensionnel ou encore spatial particulier.

La vérification des faits supposés au sujet de SCP-194-FR-M est une tâche difficile ; à ce jour, les chercheurs n'ont que quatre certitudes avérées :

  • SCP-194-FR-M change irrégulièrement3 de localisation spatiale, de repère temporel et de dimension4. Par cela, il faut entendre que l'anomalie se déplace sur chacun de ces axes indépendament des autres axes. Il n'y a donc aucun moyen connu de prévoir le lieu d'apparition de l'anomalie au sein de notre dimension (troisième), de notre repère temporel5 [RT:2] ou même son emplacement géographique.
  • Les fenêtres d'accès sont en général extrêmement courtes, de l'ordre de quelques secondes environ.
  • Un individu accédant à SCP-194-FR-M est supposé6 retourner à ses repères de départ s'il parvient à s'extraire de l'anomalie.
  • Il existe donc une forme de marqueurs corporels et/ou psychiques liant entité et/ou objet avec son repère temporel7, marqueurs supposément génétiquement transmissibles8.

L'intérieur de l'anomalie en elle-même ne suit pas ce principe là et dispose de repères spatiaux et temporels propres9. Les entités vivantes en son sein sont capables d'évoluer à volonté le long de l'axe temporel selon une logique de déplacement retour-avancement : c'est à dire qu'elles peuvent à la fois revenir dans le passé ou avancer dans le futur qui sont propres à SCP-194-FR-M, mais également provoquer la progression ou la régression du vieillissement de leurs cellules de façon à adopter, en toute circonstance, le stade de vieillesse de leur choix.

L'éventualité d'un paradoxe lié à la connaissance que le sujet aurait des événements à venir, ou de la modification du repère temporel en aval suite à un enchaînement d'événements modifié, a été considérée ; il a été théorisé que s'enregistraient en parallèle diverses trames temporelles alternatives, le sujet pouvant à volonté passer de l'une à l'autre, et toujours appliquer le mouvement d'axe sur chacune de ces trames alternatives. Les conséquences de leurs actions n'auraient alors de répercussion que sur l'une de ces trames, les autres restant disponibles et inchangées.

En raison de l'habitude qu'aurait eu10 la famille habitant SCP-194-FR-M à user régulièrement de cette propriété, il est possible que les parents n'aient pas remarqué la disparition de SCP-194-FR-S et de SCP-194-FR-F ; ou alors leur sortie de l'anomalie a modifié le fonctionnement et le contenu des trames temporelles alternatives.

L'hypothèse selon laquelle SCP-194-FR-M serait également le lieu de refuge de plusieurs entités inscrites dans une dimension d'ordre différent que 3 a été sérieusement considérée mais mise de côté faute de preuve. Néanmoins, le témoignage de SCP-194-FR-S de la présence "d'amis imaginaires qui sont proches et loin à la fois" corrobore cette théorie.

Description11 de l'anomalie : SCP-194-FR-M semble accueillir en son sein un terrain forestier de superficie inconnue, probablement délimité par des barrières à la fois matérielles et spatiales. Il existerait sur ce terrain une maison de grande taille, capable d'accueillir un nombre extrêmement élevé d'entités humanoïdes ou non, et possédant un très grand nombre de salles aux fonctions très diverses. L'origine de cette construction n'a jamais pu être déterminée, que ce soit le fait d'un sujet ayant pénétré au sein de SCP-194-FR-M ou qu'elle ait été présente à l'origine même de l'anomalie.

Les espèces vivantes animales y sont peu nombreuses, au contraire des espèces végétales très diversifiées et pour la plupart comestibles, dont certaines seraient endémiques à SCP-194-FR-M12. Il est à noter que lesdites espèces semblent former un écosystème particulièrement actif et lié, pratiquement une symbiose à multiple échelle, certaines espèces assurant le rôle13 qu'auraient normalement joué des contre-parties animales.

L'extérieur de la maison consiste en un jardin14 déforesté et régulièrement entretenu, sur lequel a été aménagée une aire de jeu sommaire, ainsi qu'un large potager. Au-delà se trouve un espace fortement boisé, type forêt européenne, et entièrement vierge de toute trace humaine ou d'entité consciente. Le climat y serait celui d'une région tempérée, pouvant tour à tour pleuvoir, neiger ou grêler. SCP-194-FR-S n'a pas su indiquer s'il existait un rythme de saisons, ceci étant probablement dû au passage particulier du temps dont elle a fait l'expérience.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License