SCP-1933
notation: +2+x
SCP-1933.jpg

SCP-1933 dans le costume qu'il portait au moment de sa capture.

Objet # : SCP-1933

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1933 doit être gardé dans une cellule standard de basse sécurité disposant d'un aménagement sommaire. 2 litres de Whisky irlandais, 500 millilitres de crème double (ne contenant pas moins de 48 % de matière grasse), 25 grammes de sucre en poudre et 20 millilitres d'huile végétale raffinée doivent lui être fournis quotidiennement.

SCP-1933 refusant d'avoir une hygiène de vie normale, il doit être déshabillé et lavé de force une fois par semaine par un membre du personnel de Niveau 3. Sa barbe et ses ongles doivent être coupés chaque mois. Ses vêtements sales doivent être considérés comme hautement inflammables et être incinérés car présentant un risque d'incendie.

Description : SCP-1933 est un mâle caucasien d'âge moyen, obèse et dans un état constant d'ivresse modérée voire importante. Les fluides corporels de SCP-1933 (incluant à la fois les fluides intracellulaires et extracellulaires) ont la même composition que la boisson alcoolisée connue sous le nom de crème irlandaise. Malgré le fait qu'elle rende impossible le processus normal de biochimie essentiel à la vie, cette substance remplit toutes les fonctions des fluides qu'elle remplace dans les tissus de SCP-1933. Les scientifiques de la Fondation ont été incapables de déterminer comment cela est possible.

SCP-1933 se nourrit exclusivement de crème, de whisky irlandais, de sucre et d'huile végétale raffinée - les ingrédients rentrant dans la composition de la plupart des crèmes irlandaises présentes sur le marché. Il préfère enrichir son alimentation avec une petite quantité de divers herbes et "aromates" (habituellement du café), mais ces derniers ne sont pas indispensables à sa survie. Il est incapable de digérer quoique ce soit n'étant pas un ingrédient basique de la crème irlandaise, incluant de la crème irlandaise préparée à l'avance. SCP-1933 va manifester des effets persistants de malnutrition aigüe si son taux d'alcool dans le sang chute en dessous de 15 à 20 % (le TAV habituel de la crème irlandaise).

Les fluides corporels de SCP-1933 sont sans danger pour l'Homme si la prise est inférieure à 25 mL en 24 heures. Si un sujet dépasse cette limite, il y a un risque important que tous ses fluides corporels se transforment en crème irlandaise. Cette substance ne remplaçant pas correctement les fluides du sujet (comme elle le fait pour SCP-1933), elle est instantanément fatale. La probabilité que les fluides corporels du sujet se transforment en crème irlandaise augmente d'environ 5 % à chaque mL additionnel de fluide corporel de SCP-1933 consommé. Une quelconque similitude entre les effets des fluides corporels de SCP-1933 et ceux de ses victimes s'ils venaient à être consommés n'a pu être prouvée.

Avant sa capture par la Fondation, SCP-1933 était un sans-abri dormant dans la rue ou dans des bâtiments désaffectés, portant constamment un costume de Père Noël, volant de l'argent pour s'acheter les ingrédients nécessaire à sa survie et conservant ses fluides corporels dans des bouteilles. Il tentait de rentrer dans les maisons des gens entre le 24 décembre (Veille de Noël) à 23h et le 25 décembre (Jour de Noël) à 5h, pour y placer des bouteilles grossièrement emballées contenant ses fluides à côté des autres cadeaux, espérant qu'elles seraient déballées et consommées par la suite.

SCP-1933 prétend que cette activité était motivée par l'envie bienveillante d'offrir des cadeaux aux gens, et refuse de reconnaître que ses fluides corporels sont mortels si consommés en grandes quantités. Il n'a pas encore été déterminé s'il ignore véritablement et ne veut pas accepter ce fait ou s'il tente de cacher de mauvaises intentions ; l'avis général des membres de la Fondation ayant étudié SCP-1933 étant que le premier choix est le plus vraisemblable.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License